Accueil > Interviews des pros > Avis des entraîneurs pour le Quinté du samedi 12 novembre 2022

Avis des entraîneurs pour le Quinté du samedi 12 novembre 2022

4.7/5 - (6 votes)

Les interviews des entraîneurs pour le Atlantic à Vincennes

David Thomain : Guiness d’Herfraie (1) a eu le droit à un break cet été. Après deux courses de remise en jambes, elle vient de tracer une belle ligne droite, alors qu’elle affrontait les mâles. Elle sera, cette fois, pieds nus pour cet engagement visé. Le lot est bien composé et il faudra redouter notamment Grâce du Digeon (11), Gold Voice (2) ou encore Great Tigress (5) mais elle a sa place dans les trois premières.

Franck Nivard : Gold Voice (2) n’a pas déçu depuis son retour à la compétition, le mois dernier. Lors de sa plus récente sortie, elle n’a été devancée que par Gai Printemps. Samedi, elle n’a que des femelles à affronter. Le lot est bien composé et Grâce du Digeon (11) sera difficile à battre mais ma partenaire fait toutes ses courses. Elle a encore sa place sur le podium.

Michel Dabouis : Après sa deuxième place au monté en novembre 2020, Everly (3) a connu deux entorses et a été arrêtée longtemps. Elle a effectué une rentrée correcte à Machecoul. Je la présente pieds nus afin de déterminer précisément où nous en sommes. Au travail, elle apparaît très bien. C’est ma jument de cœur. Elle est meilleure à l’attelage. Cette course va déterminer la suite.

Luc Jérôme Legros : Pour son retour à Vincennes, on avait un point d’interrogation à savoir si Fusée des Vaux (4) était vraiment prête. Elle a vraiment très bien terminé. Elle m’a pleinement satisfait. Dans la foulée, elle a cet engagement avec les seules juments. Il y a quelques 6 ans capables de trotter moins d’1’13’. C’est le hic. Néanmoins, elle est capable d’accrocher une place dans le quinté en plaçant sa pointe de vitesse.

Jean-Luc Bigeon : Dernièrement, Great Tigress (5) affrontait une opposition relevée mais elle n’a pas démérité face aux mâles. J’ai essayé de la préparer au mieux pour cette course visée. Elle n’affronte que des femelles et sera plaquée devant puis “DP”. Grâce du Digeon (11) l’avait devancée, fin septembre, et je n’ai pas d’espoir de revanche, mais elle peut, de nouveau, terminer deuxième.

Paul Philippe Ploquin : Fable du Plessis (6) nous a rassurés dernièrement. J’ai pu la driver de façon offensive, aux avant-postes, et elle s’est très bien comportée jusqu’au bout. Elle sera, de nouveau, plaquée devant et déferrée des postérieurs. L’opposition est plus relevée avec la présence de bonnes 6 ans. Si elle répète sa dernière sortie, elle peut prendre la cinquième voire la quatrième place.

Yannick Henry : Fasty du Luot (7) m’a agréablement surpris, en dernier lieu. L’autostart l’a aidée à s’élancer et son driver lui a donné un déroulement de course idéal. Elle est restée à Grosbois depuis. Comme elle est sur place, je la présente dans ce quinté, mais l’opposition est relevée et le départ volté va la desservir. Si elle s’élance correctement, elle peut toutefois accrocher une petite place.

Jean-Philippe Raffegeau : À Laval, Gaïa d’Occagnes (8) s’est retrouvée un peu loin dans une course peu rythmée. Revenir était trop difficile. Elle a bénéficié d’un petit break ensuite. À Machecoul, elle était sous l’influence de son sexe. Elle est montée à Grosbois. Elle est assez peu démonstrative le matin. Il faut la courir battue. Elle est un peu barrée pour les premières places à ce niveau. Une petite place serait déjà bien.

Emmanuel Varin : Grande de Ranchy (9) a souffert d’un petit abcès la semaine dernière et n’a pu courir. C’est vite oublié. Elle me paraît très bien à l’entraînement. Elle n’affronte que les juments. C’est une belle course. Maintenant, l’opposition est forte avec Grâce du Digeon (11) et Great Tigress (5) aussi. Cela dit, elle est fort capable de disputer les places.

Franck Anne : En dernier lieu, à Caen, cela n’était pas évident en seconde ligne derrière l’autostart mais Estebane Sacha (10) a bien couru, terminant à côté de Gai Printemps qui a bien gagné par la suite, à Vincennes. La ligne est donc bonne. Elle est en forme. Elle n’a pas de marge mais a l’avantage de n’affronter que des femelles. Avec l’aide d’un parcours à l’économie, elle peut conclure en fin de combinaison.

Charles Dreux : Dernièrement, Grâce du Digeon (11) a gagné mais ce n’était pas sa meilleure performance. Je la juge mieux depuis. Cette course tombe bien. Elle n’a que les femelles à affronter pour ce bel engagement. Gold Voice (2) et Great Tigress (5) sont à respecter. Elle a ma confiance avant coup.

Bertrand Groult : Galla de Manche (12) a fait deux courses de rentrée correctes. Là, elle retourne à Paris. C’est une grosse jument qui a eu un peu de mal à se remettre en route. Là, elle a travaillé un peu plus fort et retrouve une configuration ferrure très allégée. C’est un bon engagement. On va voir si elle a toujours envie de se battre. Cela va aussi dépendre du parcours, car elle n’a pas forcément une grosse marge.

Mickaël Charuel : Il faut totalement effacer sa prestation à Graignes le mois dernier. Fée Lucernaise (13) a fait un coup de sang pendant la course. On a fait le nécessaire depuis. Elle apparaît bien à l’entraînement. C’est une course que j’ai vue depuis un petit moment. Il y a tout de même des 6 ans de qualité. Cela ne s’annonce pas facile. J’ai besoin de revoir en course. Elle peut viser une petite place.

Nicolas Jaulneau : J’ai été assez content de sa dernière prestation mais un peu moins du résultat. En tout cas, Dolce d’Ebane (14) a très bien figuré. Cette fois-ci, elle aura l’avantage de ne pas rendre vingt-cinq mètres. Toutefois, il y a des 6 ans à craindre mais j’en attends une bonne performance. Il faut qu’elle se trouve aux avant-postes pour ne pas être prise de vitesse.

Yvonnick Dousset : Déesse Saint Bar (15) a eu des problèmes puis a été arrêtée assez longtemps et a du mal à retrouver son niveau. On va courir sagement pour voir si elle peut déjà faire un parcours correct. En effet, elle reste sur deux disqualifications et a besoin de nous rassurer.

Source : Geny courses