Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu
/ / Avis des entraîneurs pour le Quinté du samedi 17 avril 2021

Avis des entraîneurs pour le Quinté du samedi 17 avril 2021

Les interviews des entraîneurs pour le Prix de La Lorraine

Charles Julien Bigeon : Classic Haufor (1) n’a pas réussi à se mettre en évidence durant le meeting mais il faut dire qu’il n’est jamais très performant l’hiver. Il semble sur la montante avec les beaux jours mais il n’a pas encore retrouvé son meilleur niveau. Cela dit, il est bien engagé et devrait logiquement courir en progrès. Mais il a besoin de rassurer.

Jean-François Senet : Crescendis (2) a été soignée des pieds et tout semble rentré dans l’ordre après ses récents faux pas. Samedi, elle est idéalement engagée sur un parcours qu’elle apprécie. Si elle reste au trot, elle devrait jouer les premiers rôles.

Pierre-Alain Rynwalt-Boulard : Digne et Droit (3) aime la courte distance, me donne satisfaction au travail, a hérité d’un bon numéro et est associé à un top driver. Il a donc beaucoup d’atouts pour réussir dans son entreprise. Cependant, je m’attendais à mieux de sa part la dernière fois, à La Capelle. Sachez qu’il est plus à son affaire en étant devant ou à la corde.

Romain Derieux : Conchitana Jénilou (4) m’a un peu déçu à Cagnes lors de sa semi-rentrée. Je la trouve un peu moins percutante sur la Riviera. Elle avait bien tenu sa partie à Paris-Vincennes durant l’hiver. Elle est à son affaire sur les parcours de vitesse. Wild Love sera une concurrente à redouter. La mienne est capable de terminer dans le quinté.

Recevez nos pronostics dans votre boîte mail

Chaque jour, Fréquence Turf envoie ses pronostics pour les courses PMU à ses abonnés. Pour recevoir nos pronostics PMU et notre cheval du jour dans votre boîte mail, cliquez sur le bouton ci-dessous.

Jean-Marie Monclin : Charme de Star (5) a quand même des gains et évolue dans des lots parfois un peu difficiles. En dernier lieu, il a fini honorable sixième, après avoir été obligé de voyager un peu au large pour se rapprocher. Ici, ce n’est pas un objectif en soi mais, comme il est bien, il peut nourrir des ambitions, même seulement déferré des antérieurs. En effet, je ne sais pas si cela l’avantage vraiment d’être pieds nus.

Hervé Chauve-Laffay : Big Boss (6) aurait joué un rôle utile à l’arrivée en dernier lieu sans sa faute. L’engagement est intéressant sans les 6 ans et peu d’étrangers ce qui m’incite à revenir à Paris-Vincennes. Il a déjà affronter une opposition plus forte. Il a peu d’expérience sur les parcours de vitesse mais il va s’adapter. À ce niveau et à l’issue d’un parcours caché, il peut se placer.

Sébastien Guarato : Et Voilà de Muze (7) a eu un bon comportement pour son retour à Vincennes. Ensuite, il n’avait pas de très bon engagement, il a soufflé un temps avant de retrouver l’entraînement. Pour cette petite rentrée, il est déjà très bien. Il est à l’aise sur la fraîcheur. Les 2.100 mètres lui conviennent parfaitement. Je pars confiant.

Julien Le Mer : Douceur du Chêne (8) a bien tenu sa partie, le mois dernier, dans le relevé Prix Jean Cabrol. Elle est toujours au top et l’engagement est, cette fois, plus favorable. Elle a déjà gagné sur ce parcours et le lot semble dans ses cordes. Je regrette juste qu’elle soit contrainte de s’élancer en dehors. J’espère que Matthieu (Abrivard) va pouvoir lui masquer l’effort. Elle a malgré tout sa place dans le quinté.

Alexis Prat : Wild Love (9) s’est retrouvée un peu loin la dernière fois, dans une course sans train, mais elle n’a pas démérité. Dans la foulée, elle bénéficie d’un engagement très favorable sur un parcours qu’elle va apprécier. De plus, elle redescend de catégorie. J’espère juste qu’elle ne sera pas défraîchie car elle enchaîne les courses. Même avec le numéro 9, elle détient une très bonne chance.

Didier Brohier : Canular (10) a connu des problèmes de santé et a dû être arrêté cet hiver. Il va avoir besoin de courir pour retrouver son bon niveau. Il n’est pas affûté pour cette rentrée et je vous conseille de l’écarter.

Gabriel Angel Pou Pou : Candidat d’Ortige (11) a effectué une rentrée encourageante, après plus d’un an d’absence. Malgré un déroulement de course peu favorable, il n’a coincé que dans le tournant final. Il est resté en bonne condition physique depuis. Après un si long arrêt, il va logiquement avoir besoin de plusieurs parcours pour revenir au top. Il devrait courir en progrès mais ça risque de ne pas suffire.

Aymeric Thomas : Dénicheur du Vif (12) a amélioré son record la semaine dernière. Plus heureux au moment du sprint, il aurait pu terminer un peu plus près. Il n’a pas travaillé pour dire cette semaine, reprenant surtout de la fraîcheur. Il affronte une opposition plus relevée que d’ordinaire mais ce sera surtout une question de parcours. Il peut se glisser à l’arrivée.

Dominik Locqueneux : Dona Viva (13) manquait d’une vraie course début avril pour son retour à la compétition. Cette sortie lui a fait le plus grand bien. Elle va évoluer sur la montante. Elle s’élance en seconde ligne cette fois et aura besoin d’un déroulement limpide. Si tel est le cas, elle doit participer à l’arrivée. Elle a de bons pieds et sera déferrée à nouveau.

Gabriel Angel Pou Pou : Coumba Kuky (14) n’a pas démérité dernièrement dans un épreuve semblable. Elle a fait sa valeur. Elle manque de tranchant à Vincennes et n’a d’ailleurs jamais gagné sur cette piste, mais je n’ai pas trop le choix des engagements. Elle est souvent prise de vitesse en partant et doit subir la course ensuite. Il faudra donc que tout se passe bien pour qu’elle accroche la cinquième place.

Emmanuel Ruault : Datcha (15) nous a fait plaisir en dernier lieu, nous rassurant pleinement après son mauvais hiver. Tout est rentré dans l’ordre ; elle a été exemplaire. Elle sera aussi bien sur la grande piste ici. Comme elle a l’inconvénient de s’élancer en seconde ligne, il faudra subir. Cela sera une question de parcours. Elle ne sera déferrée que des antérieurs mais cela ne change rien à sa compétitivité.

Jean-Luc Dersoir : Equinoxe Jiel (16) s’est rapidement montré fautif dernièrement sur les 2.100 mètres de la petite piste. Sa forme n’est pas à mettre en doute. Il avait d’ailleurs aligné les bonnes performances auparavant. Il sera plus à son affaire sur ce parcours qu’il apprécie particulièrement. Il avait très bien couru dans le « Jean-René Gougeon ». Je vous conseille de le racheter, même s’il s’élance en seconde ligne.

Source : Geny courses

A lire également