Avis des entraîneurs pour le Quinté du samedi 17 septembre 2022

Les interviews des entraîneurs pour le Prix du Cabinet des Livres à Chantilly

Mathieu Boutin : Tudo Bem (1) reste sur un succès à ce niveau. Il a été logiquement pénalisé au poids, mais sa bonne forme est toujours d’actualité. A l’issue d’un bon parcours, j’espère le voir une nouvelle fois bien se défendre, d’autant qu’il a souvent très bien couru sur ce tracé. Il s’adapte bien au terrain souple mais pas au lourd, surtout avec le poids qu’il aura à porter.

Henri-Alex Pantall : Forza Capitano (2) reste sur une bonne performance. Maintenant, il porte un peu plus de poids. Sa forme est restée au beau fixe. C’est peut-être encore jouable.

Stéphane Wattel : Mysterious Land (3) n’a pas supporté la PSF deauvillaise cet été. En revanche, il a bien couru en dernier lieu et paraît toujours bien. Je pense qu’il va évoluer sur une distance à sa convenance.

François Monfort : Be Ahead (4) effectuait une rentrée dernièrement mais j’ai été déçu de sa prestation, sans réelles explications. La jument est en bonne forme, affectionne Chantilly et mérite un rachat. Bien que pénalisée au poids, elle vaut bien mieux que son dernier résultat. J’en attends une réhabilitation.

Jean-Vincent Toux : Mubaalegh (5) reste sur un très bon comportement au niveau qui nous intéresse. On ne le présente d’ailleurs plus dans les quintés. Il est resté en bonne forme, prêt une nouvelle fois à bien se défendre. J’espère juste une piste pas trop souple, d’autant que les 1.200 mètres représentent le maximum de sa tenue.

Gianluca Bietolini : Fayathaan (6) court de façon rapprochée car il n’est pas rentré très « fatigué » de sa dernière course, où il n’a jamais voulu se livrer dans la phase finale. Sa forme me paraît bonne et ses analyses sont aussi excellentes. Il va retrouver la ligne droite de Chantilly qui lui a déjà réussi et j’espère le voir se comporter normalement.

Mlle V. Head : Raysteve (7) était muni muni d’oeillères australiennes dernièrement et il s’en est fallu de peu pour qu’il s’impose. Cet artifice a eu l’effet escompté, raison pour laquelle on réédite l’expérience, en espérant que cette fois la victoire nous sourira. Sachez qu’il est resté dans un très bel état de forme.

Eoghan-J. O’Neill : Petit Calvados (9) progresse bien depuis le mois de mai et le fait d’être cachée derrière les leaders, a aussi amélioré sa performance les deux dernières fois. Elle est en valeur 36,5 (+ 4,5 kilos par rapport à la dernière fois), mais est 2 kilos en-dessous de sa cotation à 2 ans. Elle a encore sa chance.

Joeri Goossens : Baba Sim (10) revient sur sa distance et a déjà bien couru sur le parcours proposé. Il est encore très bien de condition. Ici, il doit affronter ses aînés mais j’espère qu’il sera dans les cinq premiers.

Mme Gina Rarick : Detesnouvelles (11) ne cesse de nous faire plaisir. Baissée au poids, elle vient de nous prouver qu’elle pouvait se mettre en évidence dans ce genre de quinté. Elle est toujours en forme et, avec un bon déroulement de course, j’en attends une bonne performance, même si une nouvelle fois elle va devoir affronter les aînés.

Mme Erika Mäder : Sassy Rascal (12) s’est fait galoper dessus par des rivaux la dernière fois. Cet échec est donc excusable. Nous effectuons de nouveau le déplacement depuis l’Allemagne, car la pouliche est restée en très belle condition, en espérant la voir, cette fois, connaître un meilleur parcours et ainsi obtenir un meilleur résultat.

Henri-Alex Pantall : Pile Ou Face (13) est un peu délicat, un peu tendu. Il faut vraiment que cela se passe bien, mais il n’a pas si mal couru que ça en dernier lieu, à Dieppe. Il a le niveau d’une telle épreuve.

Mathieu Boutin : Lesslepasser (14) est un trois ans qui affronte les « vieux ». Il doit faire ses preuves dans les quintés qui sont des courses particulières. Le matin, il me plaît bien. Il peut intrinsèquement bien faire, mais doit cependant trouver ses marques à ce niveau de compétition.

Frédéric Head : Al Ula (15) ne détient que très peu, voire pas de marge au poids. Elle mériterait une valeur plus basse pour qu’elle puisse s’imposer, car elle donne toujours le meilleur. Ici, comme à son habitude, elle fera de son mieux et j’espère la voir finir à l’arrivée.

Mathieu Boutin : King Robbe (16) aura les oreilles bouchées afin de le canaliser. On raccourcit le tir. J’espère que cela va mieux se passer cette fois. C’est un cheval qui apprécie les pistes souples.

Source : Geny courses