Avis des entraîneurs pour le Quinté du samedi 18 décembre 2021

Les interviews des entraîneurs pour le Prix Michel Thoury

Christophe Martens : Marcello Wibb (1) est actuellement en plein boum. Je ne suis pas surpris par ses succès. Il avait rivalisé avec de très bons par le passé. Il a toutefois besoin d’un bon déroulement de course pour placer sa pointe. Je serai retenu à Cagnes-sur-Mer mais Éric (Raffin) va bien s’en servir. Il est maniable et vite sur jambes. Il devrait terminer dans les trois premiers et peut-être gagner si tout se passe bien.

Magnus Dahlen : Velvet Gio (2) a souffert d’une infection sanguine après sa dernière sortie. Tout est rentré dans l’ordre depuis. Il travaille de bonne manière en Suède. Aussi, je le déplace avec des ambitions. Il a fait ses preuves à Paris-Vincennes. On a hérité d’un bon numéro en dedans. Les 2.100 mètres lui conviennent parfaitement. Il a une belle chance à défendre.

Cyril Chenu : Beppe Am (3) manquait de tranchant dernièrement à Bordeaux mais il avait très bien couru pour sa rentrée, sur le parcours qui nous intéresse. Il apprécie particulièrement les courtes distances. L’engagement est idéal et il a gagné en condition depuis mais le lot est très bien composé. Il va tenter d’accrocher une petite place.

Cédric Mégissier : Foxtrot Sea (4) a désormais plusieurs courses dans les jambes après avoir été arrêté cet été. Il approche de son bon niveau sans être encore à 100 %. Je vais le déferrer des quatre pieds pour la deuxième fois. Il avait eu un bon comportement dans cette configuration, le mois dernier. Il s’était classé deuxième du « Jean-René Gougeon » sur ce parcours. Je le crois capable de terminer dans les cinq premiers.

Jean-Luc Dersoir : Elite de Jiel (5) n’a pas démérité lors de ses dernières courses. C’est vrai qu’elle avait déçu sur ce parcours, le mois dernier, mais elle n’avait pas couru depuis un mois. Elle est toujours en forme et apprécie particulièrement les courtes distances. L’opposition est de taille mais elle est en mesure d’accrocher une place, à l’issue d’un bon déroulement de course.

Philippe Daugeard : Sobel Conway (6) a désormais deux courses de rentrée, ferré, dans les jambes, après plusieurs semaines d’absence. Il a bien progressé là-dessus et dispose ici d’un très bel engagement, où il sera déferré des quatre pieds. J’en attends une bonne performance.

Dominik Locqueneux : Copsi (7) retrouve un parcours à son entière convenance, les 2.100 mètres. On a le numéro 7 mais il va s’adapter. Il a beaucoup de vitesse. Il trouve une opposition dans ses cordes. Je le déferre des quatre pieds. Avec un déroulement limpide, il dispose d’une première chance.

Patrick Terry : Douxor de Guez (8) évolue en plein possession de ses moyens. Dernièrement, à Bordeaux, il aurait très bien pu s’imposer si l’ouverture s’était faite. Il a répété sa prestation des 2.100 mètres de Vincennes derrière Marcello Wibb. Il avait été accrocheur pour finir. Physiquement, il est resté très bien. Malheureusement, on a le 8 et il faudra de la réussite pour se « ranger ». Néanmoins, il peut faire l’arrivée.

Philippe Daugeard : Whole Lotta Love (9) était un peu lymphatique au Bouscat et je me suis chargé de le réveiller un peu, car il est très froid. Ici, c’est un engagement qui lui convient parfaitement et où il sera cette fois-ci déferré des quatre pieds. J’en attends une réhabilitation.

Jean-Michel Bazire : Tjacko Zaz (10) a rempli son contrat début décembre sur les 2.100 mètres. C’était sa première belle course. Depuis, il est parfait à l’entraînement. L’engagement est intéressant. Malheureusement, on a le 10. Il va falloir se sortir de ce piège. S’il peut pleinement s’exprimer, il est capable de continuer sur sa lancée.

Fabrice Souloy : Helena Di Quattro (11) est bien placée avec le 11 malgré une situation en seconde ligne. Elle ne dispose pas de marge à ce niveau mais elle peut à nouveau se placer.

Jacques Bruneau : Equinoxe (12) a échoué de peu pour la victoire, dernièrement, sur les 2.850 mètres de la grande piste. Le déferrage pour la première fois l’a aidé. Il sera de nouveau déferré samedi. Il affiche une condition physique optimale à l’entraînement. Il sera encore plus à son affaire sur ce tracé réduit. En s’élançant en seconde ligne, il faut que tout se passe bien, mais sa place est dans les trois premiers.

Alexandre Abrivard : Free Man (13) a déçu sans raison apparente dernièrement, sur les 2.850 mètres de la grande piste. Il travaille très bien depuis. Il revient sur un parcours qu’il apprécie particulièrement. Il s’était d’ailleurs imposé par deux fois sur ce tracé l’hiver dernier. Il affronte quelques sérieux rivaux mais il est préférable de le racheter.

Franck Harel : Eire d’Hélios (14) était en pleine forme en dernier lieu et a eu un parcours sur mesure qui lui a permis de gagner. Comme il faut impérativement lui masquer l’effort, elle est tributaire du déroulement de course. Cette fois-ci, la distance est plus courte et il y a les européens, mais j’estime qu’elle a encore sa place à l’arrivée. Comme elle s’élance en seconde ligne, je la vois plus pour une place.

Pierre Levesque : Carioca (15) avait connu une baisse de régime, en fin d’été, après une excellente saison. Il a décompressé et n’est pas affûté pour cette rentrée, même s’il a bien travaillé. L’opposition est relevée et il restera ferré. C’est vrai qu’il apprécie particulièrement ce parcours mais il va avoir besoin de cette course pour gagner en condition.

Björn Goop : Bryssel (16) avait été longuement arrêté et s’est montré très tendu lors de ses deux courses de remise en jambes. Dernièrement, il a couru en progrès mais il était encore « gazé ». Il a gagné en condition depuis mais l’opposition est relevée ce samedi. En s’élançant en seconde ligne, il n’aura pas la partie facile.

Source : Geny courses