Avis des entraîneurs pour le Quinté du samedi 18 juin 2022

Les interviews des entraîneurs pour le Prix des Invalides à Enghien

Alexandre De Jésus : Furioso Fligny (1) évolue dans sa catégorie et demeure compétitif pour une place. Dernièrement, on a voulu essayer les œillères plates pour le stimuler. Il est assez froid. Il était perdu avec cet artifice et a vite compromis ses chances. Précédemment, il avait joué de malchance dans le déroulement de course. Il est en forme et prêt à donner son maximum. Il est compétitif à ce niveau.

Sébastien Ernault : Flying Brickell (2) n’aurait pas tapé loin sans sa faute à Caen. Il n’a pas été marqué par le fait de « perdre sa jockeytte ». Je ne l’ai pas depuis longtemps, mais il me laisse de très bonnes impressions. À l’entraînement, il est très bien. Il a réalisé de belles choses à 4 ans. Sur ce qu’il me montre au boulot, il évolue en retard de gains. Je fonde des espoirs sur lui ici et pour les mois à venir.

Sylvain Marmion : Elégant Horse (3) devrait se plaire sur cette piste qu’il découvre. Il est meilleur quand il ne fait que les sept ou huit cents derniers mètres. Il peut être troisième ou quatrième, si cela se passe bien.

Christophe Clin : Envoûtante (4) aurait pu se présenter à Caen lundi dernier, mais elle serait partie en seconde ligne sur les 2.200 mètres. J’aime autant l’aligner ici au premier poteau. Il y a quelques « clients » au départ. Elle va viser une quatrième ou cinquième place, mieux serait du bonus. Elle a longtemps été arrêtée. Elle se retrouve et me paraît en bonne condition. Partir en tête est un atout.

Jean-François Senet : Funky d’Alb (5) a juste été devancé dernièrement par un très bon cheval qui venait de gagner à Vincennes et par une adversaire qui l’a toisé juste à la fin. C’est un bon engagement sans les 6 ans, ni les européens. S’il est bien placé à l’entrée de la ligne droite, il peut placer une bonne pointe de vitesse finale pour essayer de venir prendre une place dans le quinté.

Romain Jajolet : Feu de Révolte (6) est arrivé à maturité. Il a connu un contretemps ce printemps, s’arrachant un fer au paddock. Lors de sa rentrée, à Segré, il manquait un peu (ce qui était normal) et n’a pas eu un bon parcours. Il est revenu bien désormais et devrait être compétitif pour cette course visée. C’est le parcours qui va faire la différence.

Patrick Terry : Farceuse du Pré (7) aurait pu finir plus près sans un accrochage à mi-ligne droite lundi à Caen. Elle n’a pas été marquée par ses efforts. Elle est capable d’aller au train s’il le faut. Je la plaque cette fois. Avoir un peu de confort n’est pas négatif. Elle découvre un bon engagement en tête. Elle a son mot à dire.

Arnaud Morin : Elzevir d’Ecouves (8) a été malheureux les deux dernières fois. Il faut dire qu’il a besoin d’un bon parcours. Là, on profite du fait qu’il parte au premier poteau. Il a comme atouts de démarrer et d’être maniable. S’il a un bon parcours, il pourra prendre une petite place.

Ludovic Le Drean : Dollar du Plain (9) n’a pas de très bons engagements dans l’immédiat. Ici, il rend la distance et, pour le podium, ce ne sera pas évident. Pour autant, il est en forme. Éric (Raffin) le connaît bien. Je préfère le plaquer à Enghien. On va viser une petite place.

Damien Lecroq : Détroit Ace (10) reste sur de très mauvais résultats. Je n’arrive pas à l’avoir bien comme à une certaine période, sans savoir pourquoi. Pourtant, il me donne entière satisfaction à l’entraînement mais, en course, pour l’instant, ce n’est pas ça. Je suis en plein doute et j’ai donc besoin qu’il me rassure.

Bruno Marie : Caïd Doré (11) est un vrai cheval d’herbe, mais on n’a pas de programme pour l’instant. Je présente ici pour l’affûter en vue de courses qui arrivent dans un petit mois. Sa tâche est très compliquée. S’il terminait sixième ou septième, cela serait super.

Matthieu Abrivard : Fabulous Dream (12) a souffert d’un boulet. On a fait le nécessaire après sa dernière sortie. Depuis, il a vraiment bien travaillé, même mieux qu’avant l’épreuve du 3 juin. La longue ligne droite d’Enghien va servir ses intérêts. Il y a deux ou trois « clients » en tête, mais qui peuvent faire du rythme, ce qui ne peut que le servir. Il a les moyens de rivaliser. J’attends un complet rachat.

Christophe de Groote : Ekiango de Nile (13) a bien tenu sa partie pour sa première tentative sous mon entraînement sur la grande piste. Il est au moins aussi bien depuis à l’exercice. Évoluer à Enghien va parfaitement lui convenir. Il rend la distance par contre et il va falloir un peu de réussite. En tête, il y a quelques éléments de qualité. À l’issue d’une course à l’abri, il peut accrocher une petite place avant d’aller à Cagnes.

Jérémy Koubiche : Emencourt Bléquin (14) n’a surtout pas démérité à Strasbourg où il a évolué en dehors d’Ingo, le nez au vent, durant une bonne partie du parcours. Il n’a concédé que les accessits pour finir. Il a bien encaissé ses efforts et va se présenter en bonne forme. Il n’a pas les moyens de faire le tour des autres, mais sans les 6 ans, il peut compléter l’arrivée. Il est sûr et répète ses valeurs.

Benjamin Goetz : Diapason de Padd (15) vient de bien courir sur l’herbe. Aux vingt-cinq mètres, c’est un lot à sa portée. Assez lent en partant, il aime bien des courses rythmées et venir finir sur les autres, mais d’assez loin. Il aime bien faire le dernier kilomètre. Là, je pense qu’il a vraiment une belle chance.

Luc Gaborit : De la Chenevière (16) n’a pas trop de chance en ce moment dans les déroulements de course. À Vincennes, le manque de rythme en début de parcours a joué contre elle. Au moment d’accélérer en haut de la montée, elle a été logiquement décramponnée avant de revenir. Elle aime les courses régulières avec du rythme. Ce n’est pas une question de forme. Elle est même très bien.

Source : Geny courses