Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu

Avis des entraîneurs pour le Quinté du samedi 27 mars 2021

Les interviews des entraîneurs pour le Prix du Bois de Vincennes

Nico D’Haenens : Cicero Noa (1) s’est baladé la dernière fois à Caen. Il a bien récupéré. Il est mieux à partir derrière l’autostart mais il est tout de même à son affaire avec un départ volté. Quant à la longue distance, cela ne le dérange pas mais il sera mieux caché ici. L’opposition est plus forte cette fois-ci mais sa place est encore à l’arrivée.

Franck Nivard : Violetto Jet (2) a beaucoup trop tiré dans le Prix de Paris et il a perdu la cadence, ce qui peut lui arriver. Il se présente ici face à une opposition sérieuse. Il lui faudra être parfait pour rivaliser. S’il peut compter sur un déroulement favorable, il peut alors se glisser à l’arrivée mais peut-être davantage pour une place.

Luc Roelens : Jerry Mom (3) n’a pas eu le meilleur des parcours en dernier lieu mais manquait sûrement d’une vraie course. Ici, on le présente plutôt pour préparer son prochain objectif (le 10 avril, à Vincennes) mais il devrait bien courir quand même. Ferré très léger, il est capable de finir en fin de combinaison.

Mickaël Charuel : Fakir du Lorault (4) n’était pas vraiment à son aise dans ses allures dans le Prix de Sélection. À l’entraînement, il paraît super depuis. Il faut qu’il confirme cette impression en course et, dès lors, il peut viser une place sur le podium. Je le déferre des quatre pieds cette fois. Il a les capacités pour briller à ce niveau.

Tomas Malmqvist : Express Jet (5) a été sanctionné assez vite pour sa faute au Croisé-Laroche où il était un peu trop près du concurrent devant lui. Il ne m’a pas déplu. Je commence à le cerner davantage après plusieurs semaines à la maison. Il est de mieux en mieux. L’opposition est de qualité mais j’en attends une très bonne sortie.

Jean-Luc Dersoir : Détroit Castelets (6) avait été longuement arrêté suite à des problèmes de santé. Il vient d’effectuer une rentrée correcte et a gagné en condition depuis. Il sera déferré des quatre pieds mais va encore manquer de compétition. Il devra bénéficier de circonstances favorables pour accrocher la cinquième place.

Jean-Michel Bazire : Colonel (7) ne m’a pas vraiment convaincu dans le Prix du Plateau de Gravelle où il n’a pas accéléré pour finir malgré un bon déroulement. J’ai intensifié ses exercices depuis et il me paraît plus réveillé. Le lot est très bien composé. Je ne dis pas qu’il va disputer la victoire, mais je serais déçu qu’il ne termine à l’arrivée.

Jean-Michel Bazire : Dreambreaker (8) a décompressé après ses dernières bonnes performances. Il n’est pas affûté, contrairement à certains de ses rivaux et il gardera ses fers. Dans cette configuration, il ne sera pas compétitif face à une telle opposition. Vous pouvez faire l’impasse.

Sylvain Gérard Dupont : Ce Bello Romain (9) a mieux couru que prévu pour sa rentrée, tout en bénéficiant d’un super parcours. Il est très bien. Il lui faudra avoir un parcours à l’économie pour qu’il puisse fournir sa meilleure valeur. La course est ouverte. Il a sa chance pour disputer l’arrivée. C’est le déroulement qui fera la différence.

Bertrand Le Beller : Diable de Vauvert (10) est toujours aussi bien. Avant coup, j’aurai signé pour la deuxième place dans un groupe I. Vu la physionomie du Prix de Paris, j’ai quelques regrets. C’est sa dernière course avant un break. Il est très bien placé en tête et sera dur à battre s’il peut avoir une course limpide…

Yves Hurel : Bilooka du Boscail (12) a eu du mal à se retrouver mais revient bien, raison pour laquelle je la présente ici. En dernier lieu, elle a très bien couru à Agen, sur le pied de 1’12 »4. Elle n’a plus grand-chose à courir vu ses gains mais est bien placée ici. Cela va me rassurer si elle est dans les cinq premiers.

Pierre Vercruysse : Moni Viking (13) a réalisé un excellent hiver et a clôturé le meeting par une très bonne troisième place dans le Prix de Paris. Il a ensuite décompressé en bord de mer avant de revenir à Grosbois où il a bien travaillé en vue de cet engagement idéal. Il est toujours aussi fringuant. Il lui faudra battre Diable de Vauvert.

Alain Laurent : Chica de Joudes (14) n’avait pas pleinement récupéré du Prix de Paris la dernière fois. Elle me paraissait avoir de la gaieté mais était finalement un peu fatiguée. Maintenant, je la retrouve beaucoup mieux. Je m’attends à la voir bien se comporter. Sinon, je ne l’aurais pas présentée dans cette épreuve.

Jean-Michel Bazire : Blé du Gers (15) s’est montré régulier cet hiver même s’il a dû se contenter de petites allocations. Il n’a pas un programme facile dans l’immédiat. Samedi, il découvre une tâche très compliquée en s’élançant seul au second échelon. Il est donc inutile de le déferrer. Vous pouvez l’écarter.

Source : Geny courses

A lire également