Avis des entraîneurs et jockeys pour le Quinté du samedi 29 janvier 2022

Les interviews des entraîneurs pour le Prix du Luxembourg

Dylan Garcia : Eclat de Gloire (1) a bien tenu sa partie dans le Prix de Brest alors qu’il était ferré. Cette sortie avait pour but de préparer au mieux ce bel engagement. Suite aux conditions climatiques difficiles, il est à Grosbois depuis plusieurs semaines. Il a très bien travaillé ce jeudi matin. Son numéro reste correct. Avec un parcours limpide, il ne devrait pas sortir du quinté.

Jerry Riordan : Gareth Boko (2) est un cheval de course dur à l’effort. La distance devrait être bonne pour lui. Nous l’avons reposé et je pense qu’il sera au top pour samedi. La course est difficile mais il est doué pour prendre de l’argent.

Vincent Martens : Alcoy (3) revient bien après quelques mois d’absence, alors qu’on pensait même l’arrêter. Il a repris du moral. Après une superbe rentrée à Vincennes, il a confirmé dans le Prix de la Côte d’Azur, à Cagnes-sur-Mer, alors que ce n’était pas évident de rendre vingt-cinq mètres. Il a l’air très bien. S’il hérite d’un numéro un peu potable (N.D.L.R. il a le 3), il peut prendre une part active à l’arrivée.

Tomas Malmqvist : Express Jet (4) n’a pas eu de réussite dans le tournant final du Prix de Belgique. Après, il s’est très bien relancé. Il peut aller très vite sur ce parcours des 2.100 mètres qui lui conviennent bien. Physiquement, il est extra. On a un numéro favorable. Il est capable de jouer un premier rôle.

Jean-Michel Bazire : Elie de Beaufour (6) a hérité d’un bon numéro derrière l’autostart. Physiquement, il est resté très bien depuis sa belle victoire dans le Prix du Forez. En valeur pure, c’est peut-être le meilleur du lot. Il sera à nouveau déferré des quatre pieds. Il faudra gérer la première partie du parcours. Les 2.100 mètres ne représentent pas distance favorite. Il a tout de même mon entière confiance.

Mickaël Charuel : Fakir du Lorault (7) n’était pas à son aise dernièrement, étant braqué. Suite à cela, il a bénéficié d’un break. Il avait bien débuté le meeting, comme l’année dernière avant d’être moins performant. Courir sur la fraîcheur ne sera que mieux. Je le préfère à main droite certes et sur les parcours de tenue mais il a bien fait derrière l’autostart, à Amiens. Il peut être à l’arrivée avant d’aller sur le « Paris ».

Henk Grift : Colonel (8) affronte une opposition redoutable pour son retour dans la capitale. Maintenant, il aborde cette course avec du moral et une condition physique parfaite. Il sait aller très vite et cela dès le début de course. On devrait pouvoir « effacer » notre numéro 8. Ensuite, il faudra de la réussite. Il va avoir fort à faire mais il peut terminer à l’arrivée.

Alexandre Abrivard : Brillant Madrik (9) s’est élancé au galop, dernièrement dans le Prix du Forez. Samedi, il va participer à l’une de ses dernières courses. Sa forme ne fait aucun doute et il apprécie particulièrement ce parcours. Cela dit, avec un tel numéro, il faudra bénéficier de circonstances favorables pour accrocher une place.

Daniel Redén : Missle Hill (10) a beaucoup apprécié le tracé la dernière fois, lors de ses débuts en France, et sera mieux ce coup-ci avec ce parcours dans les jambes. Il est vraiment plaisant au travail ; je suis très content de lui maintenant. Il est très rapide et, avec l’aide d’un déroulement de course favorable, il sera dangereux.

Anders Lindqvist : Wild Love (12) a été malade à deux reprises cet hiver et a passé quelque temps sous antibiotiques. Elle paraît nettement mieux mais elle n’est pas suffisamment affûtée pour être compétitive dans ce Prix du Luxembourg. Je vais demander à son driver de se montrer sage. Elle aurait de meilleurs engagements à venir.

Tomas Malmqvist : Calle Crown (13) détenait pas mal de ressources au moment de sa faute dans le tournant final du Prix de Lille. Il a fallu le déplacer à cet instant et il s’est trompé. Il n’est pas en réussite ces derniers temps. À l’entraînement, il me donne entière satisfaction. Il faudra de la réussite en seconde ligne forcément. Cela dit, il est capable de se glisser en fin de combinaison.

Matthieu Abrivard : Amon You Sm (14) ne s’est pas montré très convaincant depuis son arrivée à l’écurie. Il n’avait pas un très bon programme, cet hiver. Il revient sur un parcours à sa convenance et ses derniers exercices le montrent sur la montante. Samedi, l’opposition est relevée et il devra bénéficier d’un déroulement de course favorable pour accrocher une petite place.

Ronny Kuiper : Dear Friend (15) a très bien couru dans le Prix de Lille, disputé sur ce parcours. Elle s’élançait en première ligne et avait pu rapidement prendre le commandement. Cette fois, avec son numéro 15, elle va devoir subir la course. Il faudra ensuite que tout se passe bien pour accrocher une place. Elle va bénéficier d’un bel engagement dans deux semaines. Elle s’élancera alors en première ligne.

Louis Baudron : Fire Cracker (16) a très bien couru dans le Prix du Forez et n’a été devancé que par Elie de Beaufour. Cette course lui a fait du bien et il resté au top. Il n’est pas confirmé sur ce parcours et cette tentative a surtout valeur de test. Il sera plus à son affaire, à la fin du mois prochain, à Cagnes-sur-Mer. Toutefois, il est tellement bien qu’il n’est pas hors d’affaire samedi.

Source : Geny courses