Accueil > Interviews des pros > Avis des entraîneurs pour le Quinté du samedi 30 juillet 2022

Avis des entraîneurs pour le Quinté du samedi 30 juillet 2022

Donner une note

Les interviews des entraîneurs pour le Prix Dominique Savary à Enghien

Stéphane Meunier : Evita Madrik (1) a dû négocier le parcours nez au vent la dernière fois. Malgré tout, elle a bien lutté jusqu’au bout. Cette course est un peu rapprochée, mais elle a bien récupéré et devrait même être sur la montante. On est nettement mieux au couloir 1. Si elle répète ses travaux du matin, elle dispose d’une chance régulière.

Laurent Verva : Diego du Houlet (2) a encore bien couru, dernièrement, sur l’herbe de Montier-en-Der. Dans la foulée, il découvre un engagement idéal au plafond des gains. Le rythme parisien sera plus soutenu mais il avait pris une troisième place, dans un très bon chrono, sur ce parcours au mois de mars, en étant plaqué comme ce samedi. Je ne peux pas le déferrer. Une place reste à sa portée.

Charles Julien Bigeon : Empereur The Best (3) n’était pas au mieux cet hiver. Il a eu le droit à des vacances avant de reprendre du moral sur des pistes en herbe. Il vient de renouer avec le succès à La Gacilly et va donc se présenter au mieux. Il faudra aller plus vite samedi, mais l’engagement est favorable et il s’élance en première ligne. Il n’est pas hors d’affaire pour les places.

Sylvain Roger : Eclair Gold (4) a joué de malchance dans le quinté de samedi dernier. Il s’est retrouvé bloqué à la corde et aurait fini beaucoup plus près s’il avait pu s’exprimer pleinement. Il est resté au top et retrouve des conditions similaires. J’espère que ça se passera mieux cette fois. Si c’est le cas, il devrait jouer les bons rôles de ce quinté.

Emmanuel Varin : Fine Perle of Love (5) a très bien tenu sa partie la semaine dernière sur ce parcours. J’étais pleinement satisfait de sa deuxième place. Cette course arrive un peu vite dans son programme, mais elle pourrait courir tous les week-end si je le souhaite. J’ai choisi cet engagement plutôt que de rendre la distance en province. Falco Berry sera le cheval à battre. Elle devrait terminer sur le podium.

Jean-Michel Bazire : Falco Berry (7) a très bien tenu sa partie à La Rochelle dernièrement. Il n’a rien perdu de sa bonne forme depuis à l’entraînement. Le profil plat d’Enghien va jouer en sa faveur. Je vais le munir d’oeillères pour l’occasion. Il dispose d’une première chance.

Pierre Belloche : Fluo Meslois (8) est plus performant sous la selle et cette sortie va lui permettre de se maintenir en condition en attendant de prochaines courses au trot monté. À l’attelage, il pourra peut-être se mettre en évidence un jour en étant déferré sur une longue distance. Samedi, il est préférable de le regarder courir uniquement.

Julien Le Mer : Fille du Chêne (9) a prouvé qu’elle était revenue au mieux en prenant la troisième place du quinté de samedi dernier, sur cette courte distance qu’elle apprécie particulièrement. Elle retrouve des conditions semblables. Certes, elle s’élance en seconde ligne mais derrière Evita Madrik qui est véloce. Elle devrait confirmer.

Marius Coignard : Fynio du Pommereux (10) a effectué une bonne course de rentrée avec ses fers à Graignes. Cette course lui aura fait du bien pour cet engagement. On est en seconde ligne mais en dedans. Il lui faut la bonne course, auquel cas il sait finir ses parcours. Il est en forme et prêt à défendre ses chances au mieux. De plus, piste plate, il est à son affaire. Il est compétitif pour disputer l’arrivée.

Franck Terry : Extra du Châtelet (11) a bien tenu sa partie la semaine dernière. Il s’est retrouvé un peu loin mais a bien terminé comme il sait le faire. Il a bien récupéré de ses efforts. L’opposition est similaire. Il faudra craindre Fille du Chêne et Fine Perle of Love. On est en seconde ligne à nouveau mais plus en dedans. Il a sa place à l’arrivée.

Arnaud Desmottes : Forto Déo (12) s’est retrouvé trop loin au moment du sprint final dernièrement. Auparavant, il avait bien tenu sa partie à Moulin-la-Marche. Il n’est pas toujours décidé et manque d’expérience sur ce genre de tracés. Comme il s’élance en seconde ligne, il devra bénéficier de circonstances favorables pour accrocher la cinquième place.

Hugues Monthulé : Excel d’Amour (13) n’était pas à son aise à Pornichet. Cela peut lui arriver de réaliser des contre-performances. Je pensais être en première ligne à la base. Là, avec le 13, il faudra composer. Les 2.150 mètres vont lui convenir, comme la piste d’Enghien. Il faut que les planètes soient alignées. Il peut se placer.

Christophe Martens : Elmagnifico de Lou (14) a dû être arrêté un peu en début d’année. Il paraît plutôt bien au travail en ce moment et prêt à réaliser une bonne rentrée. Maintenant, il est difficile d’évaluer réellement son degré de forme. Il ne travaille pas dur. Pour autant, il court toujours bien sur la fraîcheur. Il n’est pas à 100 %, c’est certain, mais il peut disputer l’arrivée. Il a le niveau.

Philippe Daugeard : Drop de Colleville (15) rendait vingt-cinq mètres à Pornichet et s’est montré fautif dans le premier tournant. C’était ensuite difficile de revenir même s’il n’a pas démérité. Il n’a désormais plus aucune marge de manœuvre. En s’élançant en seconde ligne, il devra bénéficier d’un déroulement de course très favorable pour s’immiscer dans le quinté.

Source : Geny courses