Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu
/ / Avis des entraîneurs pour le Quinté du samedi 4 septembre 2021

Avis des entraîneurs pour le Quinté du samedi 4 septembre 2021

Les interviews des entraîneurs pour le Critérium des 5 Ans

Franck Nivard : Goulette (1) s’est montrée fautive pour finir dernièrement alors qu’elle semblait repartir sous l’attaque d’Ampia Mede SM que je drivais. Auparavant, elle avait gagné facilement à deux reprises, toujours à Enghien. Elle avait été longuement arrêtée se retrouve en retard de gains. Face aux meilleurs, elle n’est pas incapable d’accrocher la cinquième voire la quatrième place.

Hughes Levesque : Gamay de l’Iton (2) a encore bien tenu sa partie dernièrement, sur la petite piste, où il n’a été devancé que par deux concurrents étrangers. Dans ce Critérium, il est évidemment barré par plusieurs rivaux, mais il est sérieux et se donne toujours. Comme il n’a pas de bonnes courses ensuite, il partira se reposer. Samedi, nos ambitions seront limitées mais il n’est pas hors d’affaire pour la cinquième place.

Jean-Michel Bazire : Gloria du Gers (3) réalise une saison correcte, dans les deux spécialités, mais elle est barrée au plus haut niveau. Elle ne prend la place de personne alors on court. Cette sortie va lui permettre de peaufiner sa préparation en vue du Prix de Normandie. Elle restera ferrée et je vous conseille de l’écarter.

Mme Séverine Raimond : Galius (4) vient de courir dans le Prix Jockey, dans lequel nous nous sommes aperçus que les chevaux qui n’avaient pas démarré, comme lui, n’ont pas fini à l’arrivée. Tout est parfait au travail. Il sera déferré des quatre pieds mais je ne sais pas si cela l’aide beaucoup. Si tout se passe bien, je le vois dans le quinté gagnant. Je ne lui vois pas une première chance mais, s’il terminait troisième ou quatrième, cela serait très bien.

Sébastien Guarato : Gamble River (5) ne détient pas une première chance mais il peut courir. Il n’a pas démérité dans le Prix Jockey, terminant non loin de la cinquième place. Il est barré à ce niveau et ne démarre pas très vite. Il faut donc longer le rail et espérer de la réussite. Il va faire son possible et je signe pour la cinquième place. Il aura des courses fermées plus faciles à venir.

Nos Tuyaux par mail !

Chaque jour, Fréquence Turf envoie ses pronostics pour les courses PMU à ses abonnés. Pour recevoir nos pronostics PMU et notre cheval du jour dans votre boîte mail, cliquez sur le bouton ci-dessous.

Hansen Erik Bondo : Grand Art (6) progresse tout le temps. La dernière fois, dans le Prix Jockey, il a fait une bonne performance, terminant très bien. Il a maintenant cette course-là dans les jambes et le timing est parfait. Il est au top. Il est meilleur en venant de derrière. J’espère qu’il puisse prendre un peu d’argent. Je serais content si c’était le cas.

Franck Nivard : Giant Chief (7) ne s’est pas bien élancé dans le Prix Jockey. Ensuite, lorsque j’ai voulu le rapprocher en montant, nos adversaires nous sont repartis sous le nez. J’ai préféré arrêter. Il n’a cessé de gravir les échelons, cette année, et sa tâche se complique désormais. Cela dit, il n’est pas hors d’affaire pour les petites places.

Matthieu Abrivard : Goldy Mary (8) manquait de tranchant lors de ses sorties en province où elle n’avait pas ses marques. Elle m’a plu dernièrement dans le Prix Jockey. J’ai volontairement patienté avant de la faire finir. Elle a tracé une belle ligne droite pour terminer tout près de Ganay de Banville. Elle a bien travaillé depuis à Grosbois. Disputer la victoire est difficilement envisageable mais une place reste à sa portée.

Alexandre Abrivard : Goût Baroque (9) m’a encore laissé une impression favorable dans le Prix Jockey. Il a fourni une bonne fin de course. Il arrive à maturité au bon moment. Il est maniable et la longue distance ne va pas le déranger. Certes, Gelati Cut et Go On Boy sont de sérieux clients mais, à l’issue d’un bon déroulement de course, je le crois capable de finir tout près.

Damien Lecroq : Gangster du Wallon (10) n’a pas eu le meilleur parcours la dernière fois mais manquait un peu de fraîcheur, raison pour laquelle il n’a pas disputé le Prix Jockey. Il travaille vraiment bien en ce moment. Il a montré de belles choses à l’attelé ces derniers mois mais il y a de l’opposition. Il va courir battu et j’espère le voir bien finir. S’il terminait cinquième, le contrat serait rempli.

Romain Derieux : Go On Boy (11) était prêt fin juillet déjà en gagnant le Prix de Washington. Il a fait de la piscine ensuite et du léger. Sa performance dans le Prix Jockey est bonne et lui était nécessaire. J’aurais peut-être dû rester derrière Gelati Cut au début de la montée. Il m’a plu et va évoluer sur la montante. Il a le droit de gagner. Il faudra compter sur un déroulement favorable. Il sera déferré des postérieurs.

Jean-Michel Bazire : Ganay de Banville (12) n’aurait pas pu beaucoup mieux faire, à mon avis, dans le Prix Jockey. Il a bien travaillé mercredi matin et il va se présenter au top, avec beaucoup de fraîcheur, ce qui est un atout pour ce grand rendez-vous. Sur ce que j’ai vu dernièrement, Gelati Cut et Go On Boy semblent un ton au-dessus mais mon pensionnaire à sa chance comme d’autres.

Thomas Chalon : Gala Téjy (13) m’a laissé une bonne impression dans le Prix Jockey, d’autant qu’il n’était pas au top. Il avait le fond mais pas encore la tonicité. Il a bien progressé depuis et affiche une souplesse parfaite. Il sera déferré des postérieurs cette fois. Les 3.000 mètres ne vont pas lui poser de problème. Une course avec du rythme ne peut que nous servir. Avec un parcours favorable, il peut se placer.

Philippe Allaire : Golden Bridge (14) n’a pas couru depuis sa très bonne sortie dans le Prix des Hêtres, volontairement. Il courait très bien alors qu’il rendait la distance. Il a un moral d’enfer et aborde cette course avec de la fraîcheur. Il a bien travaillé. Il me paraît au top. Il peut accrocher une place parmi les cinq premiers pour son retour à Paris-Vincennes.

Sébastien Guarato : Gunilla d’Atout (15) a souffert d’une fracture d’un pied comme cela lui était arrivé après l’hiver de 3 à 4 ans et a dû observer une longue période de convalescence. Dans le Prix Jockey, elle a trop tiré sans quoi elle aurait pu être cinquième. Elle a plu à son partenaire. Elle est plus sûre que Green Grass. En la préservant rapidement, elle peut très bien faire. Elle est très bien au boulot.

Romain-Christian Larue : Gelati Cut (16) s’est imposé plaisamment dans le Prix Jockey alors qu’il n’était pas à 100 %. Il a gagné en condition depuis et se montre plus décontracté. Il arrive au top pour ce grand rendez-vous. Comme en dernier lieu, il sera plaqué des antérieurs et déferré des postérieurs. Il faudra évidemment que tout se passe bien mais il fait partie des possibles lauréats.

Sébastien Guarato : Green Grass (17) est partie à faux dans le Prix Jockey. Cela peut lui arriver. Elle sera mieux à volter en dehors plutôt qu’à mi-piste. Au niveau forme, elle est très bien. Elle possède de la tenue et les 3.000 mètres ne poseront pas de problème. On va essayer de la cacher non loin de la tête. Dans ce cas, elle peut faire l’arrivée. Je lui mets un peu de confort aux antérieurs et la déferrer derrière.

Source : Geny courses

A lire également