Accueil > Interviews des pros > Avis des entraîneurs pour le Quinté du samedi 8 octobre 2022

Avis des entraîneurs pour le Quinté du samedi 8 octobre 2022

Donner une note

Les interviews des entraîneurs pour le Prix d’Automne à Caen

Joël Hallais : Far West du Rib (1) est très bien de condition. Je ne peux pas le déferrer à répétition. Aussi, il gardera ses fers ici. Il se plaît sur l’hippodrome de Caen. Il a besoin d’une course à l’économie. Il n’a pas les moyens de faire le “fort”. Il a deux cents mètres très vite. L’opposition est plus relevée qu’en dernier lieu mais il peut disputer l’arrivée.

Sébastien Ernault : Flash de Vely (2) avait bien tenu sa partie début septembre en allant de l’avant. Ici, il découvre un bel engagement en tête, sur un profil de piste qui va parfaitement lui convenir. Il s’adapte à tout. Je le déferre des quatre pieds pour l’occasion. Il est très bien. Il peut être barré par un ou deux concurrents pour la gagne, mais il a sa place à l’arrivée.

Charley Mottier : Furious Wind (3) s’est imposé plaisamment à l’occasion de son retour sous la selle. Il a repris de la fraîcheur et va se présenter au mieux pour cet engagement favorable au premier échelon. C’est vrai qu’il manque d’expérience à droite, mais jugé sur ses exercices du matin dans ce sens, il devrait s’adapter à Caen. Sa place est dans les trois premiers.

Jean-Michel Bazire : Gamin Jaba (4) n’a pas été revu depuis le printemps. C’est donc une grande rentrée. Il est encore assez loin de son meilleur niveau. Cette course lui sera forcément nécessaire. Il peut être éliminé sans risque.

Thierry Duvaldestin : Go For The Gold (5) a été mis au repos après l’hiver dernier en prévision du meeting à venir. Il est nettement plus performant au monté désormais. Il n’a qu’une course dans les jambes. Aussi, il ne va pas être suffisamment prêt pour jouer un bon rôle ici. Il est préférable de le revoir.

Axel Lenoir : Falco des Rochers (6) démarre bien désormais. Aussi, je devrais pouvoir le placer où je le souhaite. Il est préférable de le préserver, car sinon, il aurait tendance à trop en faire. Il a repris un peu de fraîcheur depuis Châteaubriant. Je l’ai gardé pour cette course. Il fait bien Caen. L’opposition n’est pas plus relevée qu’en dernier lieu. Je compte sur lui. Jean-

Christophe Germain : Falco du Douet (7) réalise une bonne année 2022. Il est souvent moins bien l’hiver. Aussi, il faut en profiter durant la belle saison. Il découvre un engagement idéal. Le profil de Caen lui convient parfaitement. Il est capable d’adopter différentes tactiques, mais à Caen, on va sans doute le cacher. Je le présente avec des ambitions.

Emmanuel Varin : Etoile Rouge (8) a été obligée de faire un effort au premier tour en dernier lieu, se retrouvant en dehors du leader. Elle a un peu calé pour finir mais n’a pas démérité. Elle court rapprochée mais a bien récupéré. Il vaut mieux courir plus relevé mais en tête. Elle n’aura que des alus usés derrière. Avec un bon parcours, elle peut se placer.

Pierre Belloche : Forum Meslois (9) effectue une rentrée. Il a pris un peu l’air en bord de mer et revient avec de la fraîcheur et de la souplesse. On va un peu voir où il en est. Il n’aura pas d’ambitions majeures, étant donné qu’il rend vingt-cinq mètres et qu’il est ferré. On va essayer de faire une belle ligne droite avec des alus sous les pieds.

Eddy Planchenault : Eliot d’Ambri (10) a été victime de la maladie de Lyme, en fin d’hiver. Il a été soigné et a fait sa rentrée, le mois dernier à Craon, sur une piste pénible. Il a gagné en condition depuis et sera pieds nus. Il avait très bien couru lors de son unique sortie à Caen. La cinquième place est possible. J’espère qu’il sera prêt pour un bel engagement, début novembre…

Christian Bigeon : Goéland d’Haufor (11) n’est pas prêt. Il s’agit pour lui d’une grande rentrée. Il faut le regarder courir. Vous pouvez faire l’impasse sur sa candidature.

Arnaud Hubert : Desperado (12) avait de nouveau connu des problèmes de jambes, en début d’année. Dernièrement, il a effectué sa rentrée dans le terrain lourd de Craon. Il a encore besoin de plusieurs parcours pour revenir au mieux. J’espère que, comme lors du précédent meeting, il pourra accrocher des places sous la selle cet hiver. Pour l’heure, il est préférable de faire l’impasse.

Hansen Erik Bondo : Grand Art (13) n’était pas assez prêt la dernière fois. Il sera bien ce coup-ci. En outre, il sera à son affaire pour tourner à droite. Quand on rend vingt-cinq mètres, il faut que cela se passe bien. S’il peut s’exprimer dans des conditions favorables, je pense le voir bien se comporter.

Thomas Chalon : Gala Téjy (14) a eu une micro-fêlure l’hiver dernier. On a fait un programme sur l’herbe. Pour sa rentrée, il avait logiquement besoin. À Craon, dans un terrain lourd, j’ai couru plus offensif et il a coincé. Cette course lui était nécessaire. Il affiche de la souplesse. Il devrait courir en progrès et ambitionnera une petite allocation en courant battu.

Pierre-Alain Rynwalt-Boulard : Digne et Droit (15) va manquer. En dernier lieu, c’était une grande rentrée, après avoir été arrêté dans son entraînement. La piste était ignoble et il a juste fait un travail, car il n’était pas assez prêt pour supporter une vraie course sur une longue distance. Ce n’était donc pas une véritable rentrée, car il n’a pas fait grand-chose. Il a besoin de courir.

Cyril Chenu : Firello (16) a intégré mon écurie après avoir connu des problèmes de jambes l’hiver dernier. Samedi, il effectue une rentrée après dix mois d’absence et va donc demander à souffler. Il va avoir besoin de plusieurs courses pour revenir au top. Vous pouvez l’écarter.

Source : Geny courses