Accueil > Interviews des pros > Avis des entraîneurs pour le Quinté du samedi 9 juillet 2022

Avis des entraîneurs pour le Quinté du samedi 9 juillet 2022

Donner une note

Les interviews des entraîneurs pour le Prix de la Manche à Enghien

Alain Henri Robin : La semaine dernière, Fepson (1) n’a subi les attaques que tout à la fin après avoir animé. Il a mis du temps à revenir au mieux, après une opération l’an dernier, mais il est désormais au top. Samedi, il monte de catégorie mais il va, cette fois, pratiquer la course d’attente et attendre la ligne droite pour fournir son effort. Une place reste à sa portée.

Jarmo Niskanen : Cyrano de B. (2) a très bien couru, dernièrement à Vincennes et n’a été devancé que par deux très bons chevaux. Il a mis un peu de temps à revenir au mieux après avoir été arrêté mais il est désormais au top. Samedi, le lot est relevé et il affronte de sérieux clients. Cela dit, il n’a pas les gains en rapport avec sa qualité. Il me semble en mesure de s’immiscer dans le quinté.

Yannick Henry : Après sa bonne prestation début juin sur la grande piste, j’ai repéré cette course pour Hastronaute (3). Je craignais de ne pas avoir assez de gains mais le lot s’est creusé. Il a gagné un groupe I et n’a pas trop le choix des engagements. Enghien ne sera pas un désavantage. Eric Raffin l’a déjà drivé. Son objectif reste le Critérium des 5 ans. On affronte des rivaux endurcis. On court pour la gagner.

Nicolas Bazire : La dernière fois, Belker (6) a pu bénéficier d’un bon parcours. Il a bien terminé. On était pleinement satisfait. Il est de mieux en mieux au fil des courses. Il est assez froid le matin. Courir régulièrement lui est bénéfique. Il est bien placé au premier échelon. Avec une bonne course, il a sa place sur le podium.

Loïc Chaudet : La dernière fois, Déesse Noire (7) a très bien couru. Elle était pleine de ressources mais n’a pas pu s’exprimer. Elle est en grande forme. Si elle a un bon parcours, elle peut être dans les cinq premiers, malgré l’opposition de qualité.

Jean-Marie Monclin : La dernière fois, Fly Speed (8) était à peine prêt pour un tel niveau de compétition et a été un peu trop vite dans la descente. Là, on va plutôt courir à la corde et voir si cette course n’a pas laissé de séquelles. J’espère qu’il va monter en condition là-dessus et qu’il pourra à nouveau être performant. Le déferrage ne l’améliore pas réellement.

Patrick Terry : Douxor de Guez (9) a dû fournir des efforts à Vichy sur un parcours de vitesse. Il les a payés pour finir. Il ne détient pas de marge. Ici, l’engagement est intéressant en tête. Il est barré pour les premières places mais les petites sont toujours bonne à prendre. Il se plaît sur les profils plats et avait bien couru à Enghien sur un parcours de vitesse fin mai. Il n’est pas hors d’affaire.

Jacques Bruneau : A cause d’une petite gourme, Equinoxe (10) est malheureusement passé à côté de son printemps. Il a montré son retour en forme en dernier lieu. Là, il a l’inconvénient de rendre vingt-cinq mètres. Cela sera sa dernière sortie avant de prendre du repos en août. Il faudra qu’il soit bien ramené pour faire la ligne droite. Il est en pleine forme et a le droit d’être dans le coup, si cela se passe bien.

Damien Lecroq : La dernière fois, j’ai été entièrement satisfait de la prestation de Gangster du Wallon (11). Ce fut une nouvelle fois une course sans train, où il était loin, mais il a très bien fini, répondant à mes attentes. Tous les feux sont au vert au travail. Avec l’aide d’un bon parcours caché, je serais très déçu qu’il ne soit pas à l’arrivée.

Mathieu Mottier : Delfino (12) a le poids des années désormais à 9 ans et demeure un peu vieillissant et sans doute moins performant qu’il y a deux ans mais il est encore compétitif à ce niveau. Sa sortie sur l’herbe en étant ferré récemment à Erbray est bonne. Il est prêt. Il rend la distance à des jeunes et il faut plutôt l’envisager pour une place que la victoire.

Jean-Michel Baudouin : Avec Gabi, on était déçu de la performance de Décoloration (13) le 26 juin. À l’issue de la course, les analyses et scop n’ont rien révélé. Je n’ai pas de réelle explication. Par le passé, elle n’était pas trop performante l’été. Je réessaye un coup pour voir. Le changement de piste et évoluer à Enghien va lui convenir. J’attends un rachat.

Jean-Loïc Claude Dersoir : Je n’avais pas grand-chose au programme après Toulouse pour Cash du Rib (14). Ce jour-là, il renoué avec la victoire de bonne manière. Depuis, il apparaÏt en bonne forme le matin. Il se plaît à Enghien. Maintenant, il faut rendre la distance à quelques bons éléments. Il sera plaqué comme à Toulouse. Il est capable d’accrocher une place à ce niveau.

Alain Henri Robin : Fire Cracker (15) a décompressé après son dernier succès sous la selle. Il n’avait pas un bon programme. Je ne veux pas le présenter au trot monté avant le meeting d’hiver de Vincennes. Samedi, il est bien engagé et affronte des adversaires à sa portée. Il est déjà en bonne condition. Sa place est dans les trois premiers.

Source : Geny courses