Accueil > Interviews des pros > Avis des entraîneurs pour le Quinté du vendredi 10 juin 2022

Avis des entraîneurs pour le Quinté du vendredi 10 juin 2022

Donner une note

Les interviews des entraîneurs pour le Prix Tropic Night Session à Vincennes

Vincent Renault : First du Bois (2) évolue en pleine forme et possession de ses moyens. Je l’ai économisé en venant très peu à Paris-Vincennes. Il y a trotté 1’13’ à deux reprises sur les parcours de tenue. Aussi, il est l’un des moins riches mais il a une très bonne chance à défendre. Il n’a rien d’intéressant en province dans l’immédiat. Ici, sans les jeunes, c’est une bonne course. Il doit jouer un premier rôle.

Anthony Duperche : Futur du Chêne (4) s’est fait sortir au Croisé et s’est ensuite retrouvé dans le mauvais wagon. Ses courses précédentes étaient bonnes. Il va se présenter au mieux mais cette sortie va aussi lui permettre de se maintenir en forme en attendant un prochain engagement à Vichy. Toutefois, si le rythme est soutenu, il peut finir vite et accrocher la cinquième place.

Paul Philippe Ploquin : Fable du Plessis (5) avait été longuement arrêtée suite à de nouveaux problèmes de jambes. Après une rentrée discrètes, elle a prouvé, dernièrement, qu’elle manquait de condition. Elle n’effectue pas d’exercices poussés à l’entraînement. Seule la compétition va l’aider à revenir au mieux. Il est préférable d’attendre encore un peu avant de la retenir.

Jean-Michel Bazire : Falco Berry (6) a couru à Vichy mardi mais à droite, il n’était pas à son affaire. Par contre, physiquement, il était très bien et donc opérationnel à bien faire. C’est un pur gaucher. Revenir dans la capitale ne sera que mieux. L’engagement est bon. Certes, j’aurais préféré le courir à six jours mais il est en âge de s’adapter. Il a ma confiance.

Ludovic Peltier : Formi (7) est bien en ce moment, on en profite. Il est très performant déferré des quatre pieds sur les pistes en dur. Comme il prend des gains, il affronte de meilleurs chevaux à chaque fois mais devrait répondre présent. Etant donné qu’il y a deux ou trois bons « F », il vaut mieux le voir pour une place. Il peut aller devant comme attendre mais il faut du train.

Julien Le Mer : Fille du Chêne (8) s’est montrée fautive, récemment à Enghien, où elle a été contrariée. Sa forme ne fait aucun doute. Les 2.850 mètres de la grande piste représentent un peu le bout du monde pour elle. Cela dit, l’engagement est favorable et l’opposition dans ses cordes. En lui masquant l’effort, elle peut accrocher une petite place.

Alphonse Vanberghen : Erolina (9) était trop loin dans une course pas assez sélective au début en dernier lieu. Elle est en bonne forme et évolue sur une distance à sa convenance. Il faut lui masquer l’effort. Si tout se passe bien, elle a sa chance.

Stéphane Meunier : Evita Madrik (10) n’a surtout pas démérité sur les 2.100 mètres le mois dernier avec son numéro 9. Avec un déroulement plus limpide, elle aurait participé à l’arrivée. Depuis, elle est allée à la piscine et a fait un petit break. Elle n’a pas forcément perdu de condition physique. Je lui laisse des fers légers. Il ne faut pas l’éliminer totalement même si elle sera plus compétitive dans quinze jours.

Maxime Bézier : Flash Gordon (11) s’est retrouvé un peu loin la semaine dernière, dans une course peu rythmée, mais il a, malgré tout, fourni une bonne fin de course. Il court de façon rapprochée mais il semble avoir bien récupéré et l’engagement est très intéressant. Il est souvent moins bien l’été mais tout va bien pour l’instant. Il a encore sa place dans la bonne combinaison du quinté.

William Bigeon : Faredgio Menuet (12) a encore très bien couru, le mois dernier dans un quinté, alors qu’il devait rendre vingt-cinq mètres. Depuis, j’ai attendu ce bel engagement où tous les chevaux s’élancent au même échelon. Il va se présenter au mieux pour cet objectif. Il retrouve Flash Gordon, qui l’a souvent devancé, mais tout semble réuni pour qu’il joue encore les bons rôles de ce quinté.

Laurent Verva : Diego du Houlet (13) s’est bien comporté en dernier lieu, prenant une prometteuse deuxième place. La fois d’avant, à Vincennes, il avait joué de malheurs dans la phase finale. A Vincennes, je le préfère sur 2.100 mètres. Cela dit, je ne peux pas me priver de ce bel engagement, tout en sachant qu’il y a de la concurrence. Avec un parcours caché, il remplirait son contrat en étant quatrième ou cinquième.

Nicolas Jaulneau : Dolce d’Ebane (14) reste sur une prestation plutôt satisfaisante. Elle aurait d’ailleurs obtenu un meilleur classement si cela s’était mieux passé. J’en attends une performance intéressante. Je pense qu’elle a besoin d’être cachée, car elle a tendance à un peu tirer. Je ne peux pas la déferrer derrière cette fois-ci mais elle sera un peu allégée devant, en étant plaquée. Elle a bien travaillé comme ça.

Source : Geny courses