Accueil > Interviews des pros > Avis des entraîneurs pour le Quinté du vendredi 14 janvier 2022

Avis des entraîneurs pour le Quinté du vendredi 14 janvier 2022

Donner une note

Les interviews des entraîneurs pour le Prix de Mauriac

René Aebischer : Kueen Occagnes (3) a fourni sa valeur lors de sa première sortie à Paris-Vincennes. Ce n’était pas un exploit. Ensuite, sur la petite piste, elle s’est retrouvée en dehors ce qui ne lui a pas convenu. C’est une pisteuse. Elle n’a qu’à répéter sa prestation derrière Halicia Bella pour être compétitive à ce niveau. Elle est très bien physiquement.

Jean-Michel Bazire : Bon Ton Gso (4) s’est imposée pour sa première à l’attelage en France. Elle est davantage à son affaire dans cette spécialité. Néanmoins, elle est peu chargée en gains et n’a pas trop le choix des engagements. Ici, l’opposition est forte. Elle aura fort à faire à ce niveau. Elle gardera ses fers.

Björn Goop : Billions (6) s’est un peu déréglé à la fin dernièrement sous la selle. C’est essentiellement un cheval monté. Il manque de tenue. Sur cette longue distance, il n’aura donc pas la partie facile. Il sera, malgré tout, déferré afin de lui donner une vraie course en attendant un prochain engagement au trot monté. Une petite allocation me satisferait.

Vitale Ciotola : Berenice Bi (7) s’est rapidement montrée fautive le 1er janvier. Son driver a voulu la reprendre, derrière l’autostart, pour la diriger vers la corde. Auparavant, elle avait pris la cinquième place d’un très bon lot sur les 2.700 mètres. Il ne faut rien faire du parcours et attendre la ligne droite. Si elle est décidée, elle peut accrocher une place.

Antonio Ripoll Rigo : Harmoniously (8) n’a pas toujours été chanceux ces derniers temps. Récemment, il y a eu beaucoup de relais et il s’est retrouvé le nez au vent dans la montée. Il s’est, malgré tout, bien comporté jusqu’au bout. Il est toujours en forme et retrouve une opposition similaire. Une fois de plus, tout sera une question de déroulement de course.

Stéphane Provoost : Hidalgo des Noés (9) fait toutes ses courses. Cela fait deux fois qu’il est malheureux. Il est parfait au travail. Il va courir sagement, ferré, en vue d’un bel engagement le 10 février. Toutefois, il est ferré très léger et a déjà fait de bons chronos avec ses chaussures. Une place reste envisageable.

Bruno Bourgoin : Hector des Champs (10) a demandé à souffler pour finir en dernier lieu. Il est venu tout seul à 800 mètres du but jusqu’à l’entrée de la ligne droite. Il était encore un peu à court de condition. Il est en forme ascendante. Si on arrive à avoir un meilleur parcours, en se faisant ramener, il sait aller vite pour finir. Il n’est pas à exclure dans les cinq premiers.

Matthieu Abrivard : Haïti Island (11) est une bonne jument, qui n’a fait que s’améliorer. En dernier lieu, elle a été très bonne, car il fallait revenir de derrière, et elle a superbement bien sprinté. Normalement, c’est sa dernière course en France avant de rejoindre les Etats-Unis. Elle est restée en bonne forme et peut aller devant comme attendre. Je pars confiant.

Léo Abrivard : Haribo du Loisir (12) cherche sa course. Lors de ses dernières tentatives, il n’a été devancé que tout à la fin. Il lui manque la petite étincelle pour repousser les attaques. Vendredi, il retrouve une opposition semblable. Il est capable de prendre le train à son compte mais il peut aussi pratiquer la course d’attente. Bien engagé, il devrait encore jouer les premiers rôles.

Tomas Malmqvist : Howdy Partner (13) a couru de façon rapprochée à plusieurs reprises en décembre et je l’ai trouvé un peu moins percutant en dernier lieu, malgré sa troisième place. Il a repris de la fraîcheur depuis. Il est très bien au travail. L’engagement est favorable. Il est capable de faire un peu mieux qu’en dernier lieu et dispose d’une chance sérieuse.

Jean-Michel Bazire : Huwaga (14) a gagné de bonne manière le 19 décembre après avoir produit deux efforts. Elle a bien encaissé ses efforts et a travaillé de bonne manière depuis. Je suis suspendu et je laisse ma place à Nicolas. La jument est parfaite. Je crains en priorité Balsamine Font, qui j’aime beaucoup et qui me semble supérieure. Néanmoins, on vise la victoire.

Björn Goop : Balsamine Font (15) a gagné très plaisamment, dernièrement sur les 2.100 mètres. Après ce succès, elle est passée sous ma responsabilité. Elle a bien travaillé depuis à Grosbois. Sur ce parcours de tenue, il faudra que tout se passe bien. De plus, quand on regarde ses performances, elle a du mal à aligner deux bonnes sorties de suite. J’y crois malgré tout.

Léo Abrivard : Happy Pacha (16) n’a pas raté ses débuts au trot monté et s’est imposé plaisamment. Il est également doué à l’attelage. Il avait remporté une épreuve de ce genre il y a tout juste un an. Il est toujours au top et découvre un engagement sur mesure. Il a encore une très belle carte à jouer. Il est plus pratique d’Haribo du Loisir mais peut-être un peu moins doué.

Source : Geny courses