Avis des entraîneurs pour le Quinté du vendredi 15 avril 2022

Les interviews des entraîneurs pour le Prix Henrietta à Vincennes

Dominik Locqueneux Hardi Crown (1) a dû faire un effort pour venir en tête et a légèrement coincé pour finir. Il a bien travaillé depuis et va se présenter au top. Il est aussi bien que lors de ses deux succès de l’hiver. L’engagement est idéal et il sera de nouveau déferré des quatre pieds. Le numéro 1 derrière l’autostart ne me dérange pas. Je compte sur lui pour réaliser une bonne performance.

Jean-Philippe Ducher Horus de Romaz (2) n’a pas démérité pour ses débuts à Vincennes, le mois dernier, même s’il a sans doute montré ses limites. Dans la foulée, il découvre un engagement idéal. Je vais, cette fois, pouvoir le déferrer des quatre pieds. Il a hérité d’un bon numéro et son pilote est en grande forme. Il possède donc des atouts dans son jeu mais ce n’est pas le seul. Il a sa place dans le quinté.

Charley Mottier Harry de Sassy (3) n’était pas prêt lors de sa rentrée en février, il a été éliminé ensuite. J’ai donc compensé le manque de compétition en le travaillant plus sérieusement. L’engagement est idéal et il a hérité d’un bon numéro. Il peut manquer d’une vraie course mais sa place est dans les trois premiers.

Alexandre De Jésus Hercule de Léau (4) devait faire le meeting d’hiver mais est malheureusement tombé malade. Il a encore besoin de courir mais il faut le suivre prochainement, car il ne va pas tarder à refaire parler de lui.

Thibault Lamare Haffienou (5) effectuait une vraie rentrée en dernier lieu. Il avait besoin, n’avait pas ses œillères rabattantes et n’était pas déferré derrière. Or, dès qu’il n’est pas dans sa configuration optimale, il a tendance à se laisser aller. C’était bien derrière mais il s’est contenté de peu. Là, il est dans sa meilleure configuration et a très bien travaillé depuis. C’est une course un peu visée. J’y compte.

Gérald Blandin Hurricane Steed (6) est très bien parti la dernière fois et a très bien fini. Il s’adapte à toutes les distance et est en bonne forme. Il risque d’être peut-être barré par quelques chevaux. Comme il n’a pas une première chance, il vaudra mieux le cacher. Il est capable de très bien partir et, après, il faudra choisir les bons dos. Il devrait faire sa course. Plutôt en fin de combinaison.

Jérôme Chavatte Hasparne Duem (7) reste sur de bonnes performances dans de bons chronos, raisons pour lesquelles je le déplace en région parisienne. Il est au mieux quand il court espacé comme là, la corde à gauche lui convient et il a des allures pour s’adapter à la grande piste. Il est plaqué devant pour la première fois et déferré derrière pour la deuxième. Il ne faut pas se précipiter en partant. Je compte sur lui.

Yannick Desmet Hamilton du Ham (8) a très bien fini à chaque fois lors de ses dernières performances. Lors de sa plus récente tentative, il était encore parmi les derniers à l’entrée de la ligne droite. Vendredi, il fait face à un engagement favorable sur une courte distance qu’il apprécie. Il a encore une très belle carte à jouer.

Antonio Ripoll Rigo Hello du Jaguy (9) n’a pas démérité dernièrement alors qu’il se présentait pour préparer ce bel engagement. Malheureusement, il a souffert de crevasses qui l’ont empêché de travailler normalement. Cela dit, il me paraissait bien ce mercredi matin. De plus, il a hérité du numéro 9. Si je partais confiant pour la victoire avant ces deux « problèmes », je pense qu’il faut désormais l’envisager pour une petite place.

Matthieu Abrivard Hôtel Mystic (10) a dû faire un gros effort dernièrement pour prendre le commandement et a payé cette débauche d’énergie pour finir. Il a bien récupéré et va se présenter au top. Malheureusement, il a hérité d’un numéro piège et va devoir subir la course. Nos chances de victoires sont donc plus limitées mais il a sa place dans le quinté voire même sur le podium si tout se passe bien.

Sébastien Guarato Hywel d’Or (11) a bien travaillé l’année dernière. Il vient de faire une rentrée discrète mais il était ferré, contrairement à vendredi. Déferré des quatre pieds, il devrait courir en progrès mais il n’a pas une grosse marge de manœuvre et me semble surtout recommandable pour une place.

Christophe Martens Heart of Glass (12) est revenu en forme. Après avoir bien gagné à Cagnes, il a répété à Marseille dans un bon lot, où il a fait le travail devant, sans qu’on le laisse tranquille. Il est bien reparti. Il est encore monté en condition là-dessus. Je ne pense pas que la grande piste le dérange. C’est toujours un handicap d’être en seconde ligne mais, avec un bon parcours, il a sa place dans le quinté gagnant.

Alexandre Abrivard Higuain de Lou (13) s’est, une fois de plus, élancé au galop dernièrement. Il ne s’élance jamais bien à cet échelon de départ. Sa forme ne fait aucun doute. Vendredi, l’autostart va l’aider à s’élancer, d’autant qu’il partira en seconde ligne. Il devrait se réhabiliter et accrocher une place à l’issue d’un bon déroulement de course.

Source : Geny courses