Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu
/ / Avis des entraîneurs pour le Quinté du vendredi 16 avril 2021

Avis des entraîneurs pour le Quinté du vendredi 16 avril 2021

Les interviews des entraîneurs pour le Prix Ariel

Vitale Ciotola : Atena Op (1) a fait les trois quarts du parcours en troisième épaisseur le nez au vent à Enghien. Vendredi, elle se présente principalement pour préparer un prochain engagement au mois de mai. Elle sera déferrée des quatre pieds afin d’effectuer un test. Dans ce lot, elle n’aura pas la partie facile.

Jean-Michel Bazire : Aura Sl (2) n’est pas « pratique » pour partir et n’a pas apprécié la volte à droite dernièrement à Caen. Elle avait bien couru à ce niveau lors de son avant dernière course. Elle a bien travaillé en vue de cet objectif. Le lot est bien composé mais elle est en mesure de jouer les bons rôles de ce quinté.

Mme Anne-Françoise Donati Marcillac : Galiléo Bello (4) a eu pas mal de malchance ces derniers temps et a été soigné aux genoux, sa fragilité. Je pense qu’il est prêt. Il est en retard de gains. Plus il y aura de train, mieux cela sera. Il est capable d’aller devant ou d’attendre. J’y compte pour une bonne performance. Toutefois, ce n’est pas un cheval de tous les jours et son pilote le découvre. Cela peut être un inconvénient.

Vitale Ciotola : Aguacate (5) a bien gagné à Caen en allant devant. Cette fois, je vais demander à son driver de lui masquer l’effort. Il a eu des courses difficiles en Italie et je veux préserver son moral. Cela dit, l’engagement est correct et il sera cette fois déferré des antérieurs. À l’issue d’un bon déroulement de course, il peut accrocher une place.

Recevez nos pronostics dans votre boîte mail

Chaque jour, Fréquence Turf envoie ses pronostics pour les courses PMU à ses abonnés. Pour recevoir nos pronostics PMU et notre cheval du jour dans votre boîte mail, cliquez sur le bouton ci-dessous.

Philippe Boutin : Gims du Plessis (6) m’a échappé à la sortie du tournant final à Agen alors qu’il aurait au minimum terminé à la deuxième place. Il évolue dans le même état de forme. Il n’est pas encore à 100% mais suffisamment bien pour jouer un bon rôle ici. L’opposition est de qualité mais il peut accrocher une place. Il a gagné sur la grande piste. Cela ne sera pas un problème.

Tomas Malmqvist : Eric The Eel (7) s’est retrouvé enfermé en dedans assez loin des premiers à Enghien. Il n’a pas démérité dans ces conditions. Il est très bien à l’entraînement. Le jour où il aura un peu de réussite, il sera en mesure de disputer la victoire à ce niveau. Il a besoin d’un parcours limpide. La grande piste lui convient. Il est dans sa catégorie et a son mot à dire.

Alexis Philippe Grimault : Galon de Vire (8) a été volontairement mis de côté cet hiver après une belle saison à 4 ans. Il avait accumulé beaucoup de gains. Sa dernière course m’a montré qu’il était à l’aube d’une belle saison. Je suis complètement rassuré. Mathieu Mottier qui le découvrait s’en est parfaitement servi. Gaspar de Brion sera dur à battre mais le mien peut se placer. Il est resté très bien.

Matthieu Abrivard : Gaspar de Brion (9) est un super cheval qui a réalisé un meeting d’hiver sans faute, notamment pieds nus. Il n’a pas été marqué par ses efforts et dispose de cette course, puis d’une autre avant de prendre du repos. Il est en pleine forme le matin. J’ai essayé de le préparer comme il faut. Il n’y a pas d’ombre au tableau. Sans négliger l’opposition, il dispose d’une première chance.

Daniel Delaroche : Gilmour (10) a effectué un retour sous la selle qui n’a pas été concluant en dernier lieu. Il faut le juger sur ses deux dernières sorties à l’attelé. Il faut qu’il soit bien dans ses allures, car c’est souvent son problème. Il est quand même un peu plus sûr, ayant reçu des soins appropriés. Il lui faut une course limpide, sélective, sans à-coups. Il est bien. Si ça se passe bien, il peut sûrement prendre une place.

Maxime Bézier : Galilée des Prés (11) a décompressé quinze jours après son bel hiver. Ce petit break lui a fait du bien. Elle fait son retour à la compétition et n’est pas à 100%. Je ne l’ai pas affûtée pour cette course. En plus, il faut affronter les étrangers. Elle est sympa, possède un bon moteur et progresse constamment. Ici, il faut plutôt l’envisager en fin de combinaison. Elle retournera au monté ensuite.

Vitale Ciotola : Ares Caf (12) s’est élancé au galop et nous n’avons pas pu le juger. Il a été soigné et il me laisse une très bonne impression à l’entraînement. Ses moyens ne font aucun doute. J’espère qu’il va s’élancer au trot et rassurer. Il est aussi doué qu’Aguacate et détient une chance identique à celle de son compagnon.

Christophe Marie : Gassman d’Essa (13) a effectué son dernier travail mardi matin et ce n’était pas top. J’ai changé la ferrure pour lui préparer les pieds pour le courir déferré et, apparemment, cela ne lui a pas convenu. Je suis donc obligé de lui laisser ses fers devant. C’est dommage, car c’était un objectif et il était super bien. La situation n’est pas confortable. Il va faire son maximum, d’autant qu’il a déjà bien couru ferré des antérieurs.

Clément Duvaldestin : Gloranie des Noés (14) n’était pas au mieux cet hiver et a fait l’impasse sur le meeting. Elle a connu une nouvelle baisse de régime après sa rentrée et n’a donc pas couru depuis deux mois. Elle est malgré tout en bonne condition physique et l’engagement est favorable. Elle a besoin d’un parcours sur mesure pour bien faire. Si c’est le cas, elle peut accrocher une petite place dans ce lot bien composé.

Sébastien Guarato : Good Friday (15) est resté en bonne forme depuis sa prestation le dernier jour du meeting. Il n’avait pas grand-chose à son programme, ce qui explique qu’il n’a pas été revu. Il est meilleur à main droite et va trouver des engagements dans les grands prix cette saison mais il a fait ses preuves sur la grande piste. Il a gagné en sagesse. Ici, il peut terminer à l’arrivée.

Vitale Ciotola : Allegra Wf (16) était ferrée dernièrement à Enghien, puis elle a beaucoup trop tiré. Dans la foulée, elle bénéficie d’un engagement favorable au plafond des gains. Elle avait bien gagné fin février sur les 2.700 mètres. L’idéal est de bien partir et de patienter en bon rang. Franck Ouvrie est retenu sur un autre cheval et Mario Minopoli court en Italie. À Éric Raffin de jouer. C’est ma meilleure chance.

Source : Geny courses

A lire également