Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu
/ / Avis des entraîneurs pour le Quinté du vendredi 17 septembre 2021

Avis des entraîneurs pour le Quinté du vendredi 17 septembre 2021

Les interviews des entraîneurs pour le Prix Ophélia

Guillaume Rivière : Dante Turgot (1) a été gêné en partant en dernier lieu, ce qui a compromis toutes ses chances. Il est bien d’état et mieux sur la petite piste. Il faut l’économiser pendant le parcours. Il y a de la concurrence dans cette épreuve mais, avec l’aide d’un bon déroulement de course, il peut finir dans le quinté gagnant.

Kévin Leblanc : Elvis des Glénan (2) aurait pu terminer un peu plus près aux Sables-d’Olonne, s’il n’avait été contrarié à l’entrée de la ligne droite. Il enchaîne les courses mais cela lui convient. Il est en pleine forme et donne le meilleur de lui-même. Il est barré pour les premières places mais il peut compléter l’arrivée. La petite piste sera parfaite.

Damien Bonne : Fred du Guéret (3) est en pleine possession de ses moyens. Dernièrement à Pornichet, nous avons été bien battus au sprint par Falcao de Chenu qu’on retrouve. Il n’est pas incapable de prendre une revanche mais notre rival reste le cheval à battre. Il va être à son aise sur la petite piste. Il sait démarrer. Il possède des atouts.

Anthony Pacary : Furioso Beach (4) avait bénéficié d’un très bon parcours aux « Sables » mais il n’avait pas forcément bondi au sprint. Récemment sur l’herbe, il gagne de bonne façon en allant devant. Il avait déjà de bonnes dispositions chez Arnaud Desmottes et pas uniquement à réclamer. Il aime dominer plus que venir sur les autres. La petite piste est un atout.

Nos Tuyaux par mail !

Chaque jour, Fréquence Turf envoie ses pronostics pour les courses PMU à ses abonnés. Pour recevoir nos pronostics PMU et notre cheval du jour dans votre boîte mail, cliquez sur le bouton ci-dessous.

Pierre Vercruysse : Emir Sly (5) a été contrarié par trois faux-départs en dernier lieu. La piste de Vincennes est tellement bonne qu’on prend le risque de le déferrer des quatre pieds. Il faut juste faire un peu attention au bout de cent mètres, qu’il ne confonde pas vitesse et précipitation, mais c’est un cheval sérieux. Il a le droit de finir quatrième ou cinquième.

Jonathan Lagenèbre : Full du Langis (6) était trop froid et où il a eu un mauvais parcours en dernier lieu. On va faire en sorte qu’il soit plus dans le coup cette fois-ci, notamment au départ. Il est en plein sur son parcours, sur la petite piste. Il est barré par trois-quatre chevaux mais peut terminer dans les cinq premiers.

Patrick Terry : Fosbury (7) n’a pas été revu depuis sa deuxième place derrière Falcao de Chenu le mois dernier. Je l’ai gardé pour cet engagement. Il a gagné sur la grande piste en juin. Il sera aussi bien sur ce parcours. Il possède du train et du fond. Même s’il a déjà bien travaillé, il est encore compétitif. En toute logique, il doit répondre présent.

Romain Congard : Diego Vernois (8) a montré du mieux à réclamer. On avait le 8 et il a fallu produire un effort. Il est sans doute meilleur en allant de l’avant. Ici, il se heurte à forte partie mais il n’a pas d’excellents engagements dans l’immédiat. Je vais le courir le long du rail et on essayera de prendre une allocation. Mieux, cela paraît compliqué.

Alexandre Bonnefoy : Dexter Blue (9) a l’air très bien et la piste ne va pas le déranger, au contraire. Il aime les courses rythmées. Comme ça, il y a souvent moins d’embûches. Il y a de l’opposition avec la présence des 6 ans. Il peut rentrer dans le quinté gagnant mais sûrement plus en fin de combinaison. Il est mieux quand on lui masque l’effort.

David Claude Travert : Coucou J’arrive (10) n’a jamais aimé courir rapproché et cela s’est confirmé en dernier lieu. Là, le timing est bon et il sera pieds nus pour la deuxième fois de sa carrière seulement. J’ai peur qu’il tombe léger dans le premier tournant en descendant mais il faut essayer. Cela fait un petit moment que je prépare cette course-là. Il peut être quatrième ou cinquième.

Didier Brohier : Diwi d’Occagnes (11) est encore un peu jeune dans sa tête et, parfois, il manque de souplesse. Lors de sa dernière sortie, il est tombé sur deux bons 6 ans mais s’est bien comporté. Il préfère les grands anneaux, car il manque un peu de maniabilité. Mais, s’il fait sa course, il peut être en fin de combinaison. Il est ferré derrière mais a déjà bien réussi ainsi.

Jean-Michel Baudouin : Falcao de Chenu (12) enchaîne les victoires. À Pornichet, il est parti sur une faute, ce qui reste son point faible. Après cela, le cheval a été splendide pour s’imposer. Il n’était pas à 100% sachant que cet engagement se profilait dix jours plus tard. Éric Raffin, suspendu, Yoann Lebourgeois va s’en servir au mieux. La petite piste va lui convenir.

Pierre Belloche : Eagle Meslois (13) n’a pas réussi à se mettre en évidence durant l’été. Comme je ne peux pas le travailler comme je veux, j’essaye de le présenter sur la fraîcheur pour voir si c’est mieux, mais je suis encore un peu dans le doute. Cette rentrée va me permettre de voir où j’en suis avec lui mais, comme je le déferre devant, il faut s’en méfier.

Guillaume Rivière : Camiros du Goutier (14) se retrouve en ce moment. Aux vingt-cinq mètres, c’est compliqué. Il y a des clients au premier poteau mais c’est la première fois qu’il sera plaqué devant. On met tous les atouts de notre côté. Cela fait longtemps qu’il n’a pas couru corde à gauche mais je pense que cela va aller. Il est mieux caché et avec une course rythmée.

Anthony Muidebled : Ekiango de Nile (15) a couru en amélioration ces derniers temps comme la majorité de mon effectif. Je le laisse ferré ici avec quatre alus. Cela ne sera pas un problème, car il n’est pas beaucoup mieux sans les fers. Il faut rendre la distance aux jeunes et compter sur un bon parcours mais il peut se glisser à l’arrivée. Un rythme soutenu ne peut que l’avantager.

Charles Cuiller : Duc de Christal (16) s’est montré rassurant face à une opposition de qualité en dernier lieu. L’adversité est moins forte cette fois et il découvre un bel engagement au plafond des gains. Il faudra tout de même rendre la distance à des 6 ans. Pour la victoire, ce sera compliqué mais il a les moyens de terminer à l’arrivée.

Source : Geny courses

A lire également