Avis des entraîneurs pour le Quinté du vendredi 18 mars 2022

Les interviews des entraîneurs pour le Prix de Pierrefitte-sur-Seine à Enghien

Jean-Michel Bazire : Heading Reference (1) a plus de références sur les parcours de tenue, même s’il a gagné sur les 2.100 mètres de la grande piste en début d’hiver. Dernièrement, il a été très bon pour contenir Ingo qu’il va retrouver. Il est resté en bonne condition depuis sa victoire. Il devrait être à son aise à Enghien. Il dispose d’une belle chance.

Romain Derieux : Eileen (2) est partie le « cul à droite » sans quoi elle venait s’imposer le 10 février. C’est vraiment dommage. Depuis, elle n’a pas recouru, faute d’engagements intéressants. Elle est restée en belle forme. J’espère la voir confirmer son retour au mieux après être passée un peu à côté de son hiver. Elle fait bien Enghien. À ce niveau, elle dispose d’une première chance.

Gabriel Angel Pou Pou : Flaya Kalouma (3) s’est montrée fautive à Amiens dans la ligne opposée. Elle n’a peut-être pas apprécié le déferrage à répétition. Il faut dire aussi qu’elle n’a jamais eu le temps de souffler dans cette course rythmée. Vendredi, elle restera plaquée devant. Elle avait gagné dans cette configuration lors de son unique sortie sur cette piste. Il est préférable de la racheter.

Nicolas Bridault : Eadshot Josselyn (5) a manqué d’une petite étincelle pour être plus près pendant l’hiver, tout en se comportant bien. On a volontairement fait l’impasse sur la fin du meeting, en vue des pistes plates où il est quand même meilleur. Il a pour lui de la fraîcheur et d’évoluer sur un parcours où il s’est déjà imposé. Il a le droit d’être dans le quinté gagnant.

Eddy Planchenault : Eliot d’Ambri (6) s’est montré rassurant le mois dernier sur les 2.700 mètres de la grande piste et trotte 1’12 »9. Courir à un mois d’intervalle n’est pas un problème. Il est resté opérationnel à la maison. Enghien est une piste qui ne m’a jamais réellement réussi. Maintenant, difficile de laisser passer un tel engagement. Il sera encore mieux piste plate. Je lui enlève l’enrênement. Il a son mot à dire.

Rodolphe Lagadeuc : Enzo d’Essarts (7) était un peu émoussé, on l’a laissé décompresser. Mais il n’y a pas de souci, car il est performant sur sa fraîcheur. Il est dans la même configuration de ferrure que lors de sa bonne tentative de Saint-Malo l’an dernier. C’est un bel engagement, mais il a hérité du numéro 7 en dehors. Or, il est mieux à venir de derrière. S’il se sort bien de son numéro, j’espère le voir disputer l’arrivée

Loïc Chaudet : Déesse Noire (8) a bien tenu sa partie lors de sa dernière prestation le mois dernier. J’avais demandé à Anthony Barrier d’être un peu plus offensif. Depuis, elle aurait pu courir la semaine passée à Cordemais, mais j’ai préféré la garder fraîche. Elle est sur la montante. Le déroulement de course sera déterminant mais avec une course limpide elle doit disputer l’arrivée, d’autant qu’elle fait bien Enghien.

Franck Terry : Dream Cash (9) est à son affaire sur la piste d’Enghien et les 2.150 mètres. Il faut qu’il me rassure, car ses dernières prestations au monté étaient décevantes. Il y a quelques « clients ». Avant le coup, ce n’est qu’un outsider. Cette course va déterminer la suite de son programme.

Pierre Belloche : Forum Meslois (10) est en forme, mais courra ferré léger, car on n’a pas pu le déferrer, ni le plaquer. Donc, il aura des ambitions plutôt pour les places.

Arnaud Desmottes : Espoir d’Elphigny (11) avait dû être arrêté cet hiver suite à une tendinite. Il vient d’effectuer une rentrée correcte à Caen. Il est sur la montante, mais il a encore besoin de courir pour retrouver son meilleur niveau. Je le déferre afin qu’il fasse une vraie course en vue de prochains engagements. Il n’est pas hors d’affaire pour une petite place, mais il sera plus performant lors de sa sortie suivante.

Jörgen Westholm : Rocky Tilly (12) court toujours bien, mais est tributaire du déroulement de course, car il doit subir. Cela sera encore le cas cette fois, d’autant qu’il a l’inconvénient de s’élancer en seconde ligne derrière l’autostart. Pour qu’il puisse finir dans de bonnes conditions, il a besoin que la première partie de l’épreuve soit sélective. Si tout se déroule comme souhaité, il a son mot à dire.

Damien Bonne : Dragster de Bomo (13) n’a pas eu toutes ses aises lors de sa dernière sortie. Il aurait pu terminer sur le podium. Après avoir été un peu tassé, il était en train de se relancer. Il se plaît sur les profils plats. Enghien va lui convenir. Maintenant, en seconde ligne, il lui faudra un déroulement de course favorable pour pleinement s’exprimer. Difficile de prévoir l’issue, mais il est prêt à faire de son mieux.

Léo Abrivard : Vlad del Ronco (14) avait décompressé en début d’année. Dernièrement, pour sa rentrée, il a eu un bon comportement. Il va logiquement courir en progrès. Il apprécie particulièrement les pistes plates et a souvent bien couru à Enghien. Il faudra évidemment se sortir du piège de la seconde ligne. Il n’a plus à faire ses preuves dans les quintés et ne doit pas être négligé.

Jean Rémy Launois : Daltair de Kirva (15) apprécie les parcours réduits. Il doit affronter des rivaux deux fois plus argentés. On ambitionne une cinquième ou sixième place. Le profil plat va jouer en sa faveur.

Christoffer Eriksson : Ingo (16) n’a échoué que de peu pour la victoire le 5 mars face à Heading Reference. Un peu plus heureux, il aurait pu s’imposer. Sa performance est encore une fois très bonne. Depuis, il a conservé une forme parfaite à l’entraînement. Il avait bien couru à Enghien cet automne sans être aussi bien que maintenant. La longue ligne droite va servir ses intérêts. J’en attends à une très bonne course.

Source : Geny courses