Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu

Avis des entraîneurs pour le Quinté du vendredi 19 mars 2021

Les interviews des entraîneurs pour le Prix de Pierrefitte-sur-Seine

Sydney Van den Brande : Bryssel (1) paraît nettement mieux au travail depuis quelques semaines. La semaine dernière, il a vraiment bien travaillé. Il faut qu’il confirme en compétition mais s’il répète, il peut terminer à l’arrivée. Il y a du positif. Il va se présenter frais et en bonne forme. Dire qu’il est à 100% n’est pas possible mais je m’attends à le voir bien courir.

David Békaert : Déesse de Guéron (2) a pu se montrer à son avantage cet hiver à Cagnes. Elle a couru de première derrière C.D. avant de très bien tenir sa partie ensuite même si elle était un peu défraîchie. Sa dernière sortie est intervenue huit jours trop tôt. Je n’ai plus d’engagements dans le Sud. Celui-ci est intéressant même si on affronte les étrangers. Elle restera en Normandie ensuite. Avec le 2, elle peut se placer.

Nos Tuyaux par mail !

Pour recevoir nos pronostics PMU dans votre boîte mail, cliquez sur le bouton ci-dessous.

Anders Lindqvist : Wild Love (3) vient d’enregistrer deux excellentes performances. C’est une jument de classe qui est très complète. Elle va se plaire sur cette piste plate et sur la courte distance. Avec cette longue ligne droite, il ne faudra pas partir de trop loin. J’ai quelques chevaux qui toussent mais elle ne semble pas concernée. Elle est encore déclassée et devrait disputer la victoire.

Bruno Guillot : Ciroco d’Auvillier (4) a eu une course dure en dernier lieu mais ne se ressent pas de ses efforts ; il est prêt. La courte distance ne va pas du tout le déranger. Il n’a pas une première chance mais, si cela se passe bien, il peut terminer quatrième ou cinquième.

Frédéric Prat : Eliséo (5) a profité pour renouer avec le succès dernièrement. Cette fois, l’opposition est plus relevée. Cela dit, les conditions de course restent favorables et il a souvent bien couru sur cette piste. Il peut mettre à profit son bon numéro derrière l’autostart pour accrocher une place.

Sylvain Marmion : Comte des Tithais (6) a couru proprement à Cordemais d’autant que revenir de l’arrière dans une course peu rythmée n’était pas évident. Il est resté en belle forme. On affronte les étrangers, dont certains sont peut-être plus à l’aise ou plus rapide que nous sur ce parcours. Il faut voir. En tout cas, il se présente pour faire de son mieux et sera pieds nus.

Loïc Chaudet : Déesse Noire (7) était en chaleur et n’a pas fourni sa valeur. Physiquement, elle est toujours aussi bien. C’est un bon engagement. Elle a gagné sur le parcours l’été dernier. Maintenant, il faut la courir à l’économie et la préserver. Avec le 7, ce n’est vraiment pas l’idéal. On verra bien mais elle est capable de se racheter.

Philippe Billard : Martin de Bos (8) effectue une rentrée. Il a été arrêté trois semaines en février après s’être déplacé le voile du palais. Il n’a pas travaillé de façon intensive pour cette épreuve. Je le déferre des quatre pieds tout de même. Avec le 8, de plus, cela complique nettement les choses. Il ne détient pas une première chance à mes yeux. Cela risque d’être difficile.

Mathieu Mottier : Esperanzo (9) n’était pas super tranchant pour finir la dernière fois. Je me permets de le courir assez rapproché, car je pense qu’il n’a pas fait sa course. Peut-être est-il moins performant déferré des postérieurs ? En seconde ligne et n’ayant pas la meilleure chance, on va essayer de trouver les bonnes roues pour terminer troisième, quatrième ou cinquième.

G.A. Pou Pou : Caliu des Bosc (10) a du mal à retrouver son meilleur niveau et je ne l’ai pas mené au mieux ces derniers temps. Il semble sur la montante depuis qu’il est à la campagne. Jeudi, il s’élance en seconde ligne et vers la corde. Je vais le driver sagement et attendre la ligne droite pour le lancer. J’espère qu’il va courir en progrès, mais jugé sur ces derniers résultats, je ne peux pas le recommander.

Philippe Daugeard : Whole Lotta Love (11) a souffert d’un abcès dans un pied et a dû décliner la lutte le 31 janvier. Pour sa petite rentrée, il a réalisé une belle course à Paris-Vincennes. Cette course lui a apporté un peu. Il donne toujours le meilleur de lui-même. Il est encore plus à l’aise sur les profils plats que la grande piste de Paris-Vincennes avec ses allures. Avec un déroulement limpide, il peut faire l’arrivée.

Jarmo Niskanen : Olle Rols (12) reste sur deux bonnes performances dans des quintés. Il a mis un peu de temps à s’adapter aux courses françaises. Il est resté au top et sera plus à son affaire sur cette piste plate. En s’élançant en seconde ligne, il faut que tout se passe bien, mais son numéro reste correcte. Malgré l’opposition, il a sa place dans le quinté et sur le podium à l’issue d’un bon déroulement de course.

Jean-Claude Hallais : Caliméro du Thiole (13) a été gêné lors de ses deux derniers parcours. C’est vraiment dommage à Pontchâteau car il était en bonne condition et aurait disputé l’arrivée. Je regrette vraiment le manque de respect entre adversaires. De plus, il n’a pas besoin de cela. Il reste capable de se montrer fautif. Ici, il est en seconde ligne et on ne pourra venir que pour finir. Il m’est difficile de m’avancer avant coup.

Philippe Billard : Helena Di Quattro (14) a terminé son meeting d’hiver en beauté. Depuis, elle a fait de l’entretien et paraît en bonne forme. Maintenant, elle doit subir le déroulement de course. Avec le 14, cela complique forcément les choses. Il va falloir que tout se passe bien. Je ne lui vois pas une première chance.

Stéphane Michel : Cronos d’Hameline (15) a été victime de plusieurs reprises de départ ces derniers temps, ce qu’il n’apprécie pas du tout. À chaque fois, il court bien derrière l’autostart. Il faut un bon parcours en seconde ligne mais la longue ligne droite d’Enghien ne peut qu’avantager les concurrents partant sur un second rideau. Le jour où cela va sourire, il est capable de faire un « petit exploit ».

Laurent-Claude Abrivard : Devise du Vivier (16) est tombée malade après sa dernière course. Vendredi, elle effectue une petite rentrée sans être des plus affûtées. Elle risque de partir au haras dans les prochains mois. Cette course va lui permettre de gagner en condition en attendant mieux. Face à de tels rivaux, sa tâche s’annonce compliquée.

Source : Geny courses

A lire également