Accueil > Interviews des pros > Avis des entraîneurs pour le Quinté du vendredi 1er juillet 2022

Avis des entraîneurs pour le Quinté du vendredi 1er juillet 2022

Donner une note

Les interviews des entraîneurs pour le Prix Urania à Vincennes

Franck Leblanc : Folie de Houelle (1) est parfois capable de belle chose mais elle manque sérieusement de régularité. Je profite de cet engagement réservé uniquement aux femelles pour retenter l’aventure mais elle n’a aucune marge de manœuve à ce niveau. Il est difficile de l’envisager dans les cinq premières.

Gaëtan Prat : Il faisait très chaud et Fa de My (2) était elle-même en chaleur. En outre, je n’avais pas prévu de me retrouver aussi tôt en tête. Bref, cela s’est mal passé. Je la préfère à venir sur les autres. Elle débute à Vincennes mais cela ne m’inquiète pas. Elle sera déferrée des antérieurs et, si tout se passe bien, elle a sa place dans le quinté gagnant.

Jean-Paul Piton : Extase du Bouffey (3) reste un peu délicate. La grande piste de Vincennes ne devrait pas la déranger, au contraire. Elle sera déferrée, un autre avantage. Il faut que cela se passe bien dans ces lots homogènes. Elle est bien et avec un peu de fraîcheur. Elle a des moyens et peut jouer les trouble-fête.

Franck Bougon : Fazenda de Mortrée (4) a retrouvé sa forme. Cela dit, cela fait un bon mois qu’elle n’a pas été revue en compétition. On a fait pour le mieux au travail afin de compenser mais elle peut manquer d’une course. Si elle est cachée et qu’elle ne manque pas de compétition, elle peut être dans le quinté gagnant.

Benoît Carpentier : Eleganza Fac (5) a déçu dernièrement, à Bordeaux, sous la selle. Pour lui changer les idées, elle a participé à une course école, la semaine dernière à Vincennes où elle n’a été devancée que par Charly de l’Aunay. Comme elle n’a pas été déferrée des quatre pieds pieds cette année, je la crois capable de terminer dans le quinté.

Franck Terry : Express Lady (6) a eu un peu de mal à négocier les virages à main droite avant de bien terminer à Lisieux. Elle sera revue dans la spécialité quand elle aura de bons engagements, notamment mi-juillet à Enghien. Elle est mieux à main gauche. Précédemment dans la capitale, elle avait pris une bonne cinquième place. Elle est capable de faire aussi bien.

Charley Heslouin : Fillette del Green (7) n’était pas à l’aise, dernièrement sur l’herbe de la Roche-Posay. Auparavant, à Vichy, elle n’avait pas démérité dans une épreuve semblable. Dans ces lots de femelles, les concurrentes se tiennent de près et tout dépend du déroulement de course. Sa forme est sûre et je la crois capable de terminer dans les cinq premières.

Christophe Hamel : Egine Précieuse (8) est actuellement en pleine forme comme l’attestent ses dernières performances. À Angers, elle était un peu loin au moment du sprint mais elle n’a pas démérité. Elle n’a pas couru corde à gauche depuis sa victoire à Mauquenchy, l’an dernier. Je profite de cet engagement sur mesure pour faire un nouvel essai, mais je suis confiant pour la voir jouer les bons rôles de ce quinté.

Jean-Christophe Germain : Fiona de Coquerie (9) a juste plafonné en fin de parcours pour son retour au monté sur la petite piste. Elle manquait sans doute d’un peu de rythme après avoir galopé rapidement fin mai. Elle va évoluer sur la montante de ce fait. Pour autant, elle a ses gains désormais et sa marge est réduite. Elle n’affronte que des juments, sans les jeunes, ce qui m’incite à la courir. Elle peut compléter l’arrivée.

Franck Leblanc : Flora Venesi (10) n’a pas confirmé, dernièrement à Angers. Elle n’est pas des plus régulière. Cela dit, sa forme n’est pas à mettre en cause et elle fait face à un engagement idéal. Elle retrouve Christophe Martens, qui l’a menée au succès le mois dernier. Sa place est dans le quinté.

Aymeric Thomas : Flèche Etoile (11) s’est retrouvée un peu loin pour son retour à Paris-Vincennes avant de bien finir sur les 2.100 mètres. Je renouvèle l’association avec Gabriele. Je l’aime autant sur les profils plats mais elle a déjà gagné sur la grande piste. Elle est tributaire du déroulement de course. Si elle peut se faire emmener correctement, elle est capable de disputer l’arrivée.

Jérôme-Michel Legros : Fusée des Vaux (12) demeure très généreuse et répète ses valeurs. Il lui faut juste un déroulement de course limpide. Quand elle l’a, elle ne termine pas loin. Elle est tombée sur un os à La Roche Posay. Le lauréat à répété ensuite dans la capitale. Je l’ai gardée fraîche pour ce bel engagement. Elle a été préparée pour. Avec un déroulement limpide, elle doit lutter pour les toutes premières places.

Maxime Bézier : Duchesse de Sassy (13) n’a été devancé que par des mâles dernièrement. Auparavant, dans un lot plus relevé, elle trottait 1’12”9 sur les 2.850 mètres. La dernière fois qu’elle n’a affronté que des femelles, elle s’est classée deuxième d’un lot similaire. Elle sera aussi bien en étant plaquée des quatre pieds. Comme beaucoup, j’ai fait de cette course un objectif. Elle devrait jouer les premiers rôles.

Romain Derieux : Favorite Darling (14) ne disposait pas de bons engagements au printemps. Aussi, j’ai attendu ce bel engagement pour la présenter. J’aurais aimé lui redonner un parcours avant celle-ci. Au travail, elle me paraît pas mal. Pour autant, à ce niveau, sa marge de manoeuvre est réduite. Si elle n’est pas loin au moment du sprint, elle peut se glisser à l’arrivée. Elle sait finir ses courses.

Jocelyn Trihollet : Dioline de Lexlor (15) a été gardée pour cette course là, en espérant que cela se passe bien. Toutefois, il va y avoir de l’opposition. Je ne crains pas le retour sur la grande piste de Vincennes. Il faut du rythme et la cacher. Si elle était quatrième, elle aurait rempli son contrat.

Damien Héon : Déesse de Corday (16) vient de faire une super valeur et dispose d’un bel engagement ici. Elle est bien au travail et vaut un lot comme ça. Elle est moins performante corde à gauche mais tourne bien sur la grande piste de Vincennes. Elle peut aller devant comme venir de derrière. Il faudra juste faire attention dans les virages.

Source : Geny courses