Avis des entraîneurs pour le Quinté du vendredi 22 avril 2022

Les interviews des entraîneurs pour le Prix Brasil Night Session à Vincennes

Vitale Ciotola : Frise Pont Vautier (1) n’a pas démérité, lundi au Croisé-Laroche. Cette fois, elle n’a que des femelles à affronter. Elle est très régulière mais n’a pas de marge. Il faut impérativement lui masquer l’effort et attendre la ligne droite pour la lancer. Elle est bien engagée, et même si elle risque d’être prise de vitesse au début, elle est en mesure d’accrocher une petite place.

Christian Douillet : Gravaleta (2) court de première il y a deux semaines et n’échoue que de peu pour la victoire. Elle a réalisé une superbe ligne droite et s’est livrée pour finir, ce qui m’a plu. Elle semble avoir bien récupéré de ses efforts. Il lui faut un déroulement favorable auquel cas elle a sa place sur le podium. Elle cherche sa course. Le numéro 2 est parfait.

Alain Roussel : Gamisaka (3) a été contrariée par ses chaleurs ces derniers temps. Ce mercredi matin encore, elle était sous l’influence de son sexe et n’était pas au mieux. J’espère que tout sera rentré dans l’ordre vendredi. Si c’est le cas, elle devrait jouer les bons rôles d’une telle épreuve.

Jean-Michel Baudouin : Gitane du Bois (4) n’a pas été revue volontairement depuis un mois et sa victoire à Caen. Elle est à l’aise avec de la fraîcheur. C’est un objectif pour son retour dans la capitale. Les 2.100 mètres lui conviennent parfaitement. Elle a hérité d’un bon numéro. J’ai essayé de la préparer au mieux pour cette course.

Hansen Erik Bondo : A Wonder Bi (6) effectuait une petite rentrée le 1er avril et elle a demandé à souffler de bonne heure. Elle avait un peu décompressé, sans doute un peu trop. Elle a travaillé en conséquence depuis. À l’entraînement, elle paraît très bien. Elle va nettement mieux courir assurément. Elle avait réalisé un très bon début d’année. Elle peut reprendre le cours de ses bonnes sorties.

Jean-Marie Monclin : Geisha Speed (7) joue de malchance depuis plusieurs mois. Dernièrement, elle n’a pu s’exprimer que trop tardivement. Auparavant, sur le parcours qui nous intéresse, elle se serait imposée sans une faute à l’entrée de la ligne droite. Vendredi, elle bénéficie d’un bel engagement mais la concurrence étrangère semble sérieuse. Si le Dieu des courses est, cette fois, avec nous, elle devrait accrocher une place.

Jérémy Gaston Van Eeckhaute : Gazelle du Bourg (9) reste sur une sortie encourageante, à Reims, où elle affrontait des mâles. Là, elle est bien engagée et ne rencontre que des femelles mais la concurrence étrangère semble sérieuse. Les 2.100 mètres ne vont pas la déranger. Elle sera, cette fois, plaquée devant et déferrée des postérieurs. Avec un tel numéro, il faudra que tout se passe bien pour accrocher une place.

Nico D’Haenens : Last Winner (10) aurait terminé plus près assurément à Argentan avec un déroulement plus favorable. Elle s’élançait en seconde ligne comme ce sera encore le cas cette fois. On est tributaire du parcours. Elle me paraît très bien au travail, mieux qu’avant sa dernière course intervenue six semaines après une victoire à Amiens. Elle est capable de s’imposer avec la bonne course.

Vitale Ciotola : Amelie Mabel (11) n’avait pas hérité d’un bon numéro, sur ce parcours après son succès du mois de mars, et a perdu des rangs dans le dernier tournant, mais elle n’avait pas démérité, trottant malgré tout 1’12 »0. L’engagmeent est plus favorable puisqu’elle n’a pas de 5 ans à affronter ce vendredi. Confiée à un pilote, elle est capable d’accrocher une place malgré sa situation en seconde ligne.

Franck Leblanc : Gule de Houelle (12) se serait imposée si elle avait pu s’exprimer plus tôt dimanche. Sa forme ne fait aucun doute mais elle est imprévisible et manque de régularité. Elle fait face à un engagement correct mais elle doit s’élancer en seconde ligne. Si elle est décidée, elle peut accrocher une petite place.

Source : Geny courses