Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu

Avis des entraîneurs pour le Quinté du vendredi 23 avril 2021

Les interviews des entraîneurs pour le Prix Neptuna

Stéphane Meunier : Evita Madrik (1) n’a désormais plus de marge. Je ne peux malheureusement pas la déferrer des quatre pieds pour l’aider à franchir un nouveau palier. Dernièrement, munie de plaque, elle n’était pas à l’aise. À moi de trouver la bonne ferrure. Sa forme est sûre et l’engagement correct. Une place est à sa portée.

Patrick Martin (T) : Dariana Cacit (2) n’a plus aucune marge. Je l’avais gardée pour cet engagement mais je ne m’attendais pas à un tel scénario. Avec seulement trois juments au premier poteau, les concurrentes du second échelon ne vont pas avoir de mal à rendre la distance. Nos ambitions se limiteront donc à la cinquième place.

Damien Héon : Déesse de Corday (3) est en grande condition physique. C’est vrai qu’elle est un peu plus à l’aise à droite mais elle a été soignée des pieds et les tournants de la grande piste ne devrait pas la déranger. L’engagement est favorable et malgré la concurrence au second poteau, elle garde son mot à dire pour les places.

Michel Dabouis : Everly (4) s’était donnée un coup après sa deuxième place au monté fin novembre. Il a fallu que je l’arrête. Pour sa rentrée, elle avait vraiment besoin de courir. Elle ne manque pas de classe et j’ai toujours considéré qu’elle était meilleure à l’attelé. Je vais la plaquer aux antérieurs. Il faut qu’elle rassure.

Franck Blandin : Darling Lorraine (5) a pris le galop dernièrement, suite à un mouvement. Je l’entraine depuis peu mais elle me laisse une très bonne impression le matin. C’est vrai qu’elle reste sur de nombreux échecs mais je ne serais pas surpris de la voir accrocher la cinquième voire la quatrième place.

Emmanuel Ruault : Fiable (6) s’est bien défendue au Mans, avec ses fers. Cela lui a permis aussi de ne pas être trop longtemps sans courir. Ici, c’est une très belle course que j’ai préparé avec soin. Elle sera munie de fers collés aux antérieurs comme d’habitude. L’opposition est présente mais je compte sur elle.

Gabriel Angel Pou Pou : Flaya Kalouma (7) n’a peut-être pas apprécié la piste ferme au Mans. Elle a bien travaillé depuis mais je ne pense pas qu’elle soit dans le même état de forme que cet hiver. J’ai besoin qu’elle rassure. Cela dit, elle sera pieds nus et l’engagement est bon. Il ne faut pas la négliger. Alexandre Abrivard va la driver.

Mathieu Auvray : Era de Lavadour (8) a été très bien menée en dernier lieu. Elle n’a pas pris dur et a amélioré son chrono. Elle nous a rassurés sur sa condition. Elle est restée très bien et devrait être aussi bien sur la grande piste. Dans un tel lot, elle sera mieux cachée. Si elle est motivée, j’attends une confirmation de sa part.

Romain Derieux : Eileen (9) est bien soudée et peut pleinement s’exprimer désormais. C’était une rentrée dernièrement mais elle court toujours bien sur sa fraîcheur. Elle l’a bien fait. Elle est restée en pleine forme. L’opposition est de qualité avec les 6 ans notamment mais elle a ses chances pour les premières places.

Martial Gauvin : Evita Péron (10) s’est bien comportée pour sa rentrée sur la petite piste, d’autant qu’elle a dû faire les extérieurs. Ce n’est pas une grande débouleuse. Ensuite, il est préférable de partir de loin. Elle avait besoin d’une vraie course comme en dernier lieu même si elle court bien fraîche. J’attends de la voir à l’arrivée.

Etienne Roue-Lecuyer : Electra du Vivier (11) peut faire aussi bien sur la grande piste que la petite, où elle vient de s’imposer. Elles ne sont pas nombreuses devant, cela peut permettre d’attendre un peu. Sébastien Ernault est retenu à Caen, j’ai pris une remplaçant de luxe. Elle sera munie de fers collés devant. Je serais déçu de ne pas la voir sur le podium.

Mathieu Mottier : Fame Music (12) n’était pas très à l’aise dernièrement sous la selle. Sa forme ne fait aucun doute. Pour son retour à l’attelé, elle découvre un engagement très favorable. Il n’y a que trois juments au premier échelon, ce qui va faciliter notre tâche. Sauf incident, elle devrait terminer dans les trois premières.

Patrick Hachin : Divine de Navary (13) a trois courses de préparation dans les jambes désormais. Elle est prête. Cette fois-ci, elle sera déferrée des antérieurs. Elle est mieux en venant de derrière. Il y a de l’opposition dans cette épreuve. Si elle terminait quatrième ou cinquième, nous serions contents.

Franck Harel : Eire d’Hélios (14) est au plafond des gains pour cet engagement qui arrive à point nommé. Ce n’est pas un souci de courir un peu espacé. C’est une super jument, qui fait toujours ce qu’elle peut. Il faut le bon parcours, car on doit lui masquer l’effort. Si c’est le cas, elle sera à l’arrivée, comme d’habitude.

Source : Geny courses

A lire également