Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu

Avis des entraîneurs pour le Quinté du vendredi 23 juillet 2021

Les interviews des entraîneurs pour le Prix des Fuschias

Julien Vilault : Gars de Falaise (1) effectue une grande rentrée, suite à un gros problème de santé. Je le cours, car, d’une part, j’ai une autre partante ce vendredi et, d’autre part, parce que c’est à côté de chez nous. Il faut vraiment le regarder courir, d’autant que c’est plus un cheval monté.

Nicolas Raimbeaux : Go Fast Desbois (2) est arrivé à l’écurie depuis un mois. Il a couru proprement à Cabourg, même s’il a été pris de vitesse et a commis une faute. Dernièrement, sur l’herbe, la piste ne lui a pas convenu. Il ne faut pas le juger là-dessus. Il est « carré » d’allures le matin. Cette course va me permettre de le juger précisément.

Alexandre De Jésus : Fabry (3) montre des capacités le matin qu’il ne répète absolument pas l’après-midi en compétition. Il est notamment délicat dans sa mise en jambes. On effectue régulièrement des essais, en vain. Dès lors, je suis dans le doute. Il part en tête. Avant coup difficile d’afficher de la confiance.

Christophe Ecalard : Flash de Bucy (4) ne s’est pas plu sur la piste de Saint Pierre la Cour. Il ne faut pas le juger sur cette tentative. Il évolue en bonne forme. Le profil de Cabourg va lui plaire. Il est bien engagé en tête. Il va faire de son mieux. On se frotte à quelques 5 ans. Il faudra un peu de réussite mais il peut se glisser à l’arrivée.

Martial Gilard : Gamin du Lerre (5) vient d’effectuer une course de préparation en vue de cette épreuve, où il est bien engagé et sera déferré des quatre pieds. Il est nettement mieux quand il est en tête. J’espère que cela pourra être le cas. Si tout se déroule comme souhaité, j’en attends une bonne performance.

Mattia Monaco : Fleuron de Padd (6) a régulièrement des problèmes de dos et reste très compliqué. On l’a soigné. S’il fait sa vraie valeur, il peut faire l’arrivée. Il s’adapte un peu à tous les déroulements de course mais, s’il y a du rythme et qu’il peut finir, cela l’arrangerait bien. Il ne sera que plaqué devant, ce qui ne va pas changer grand-chose.

Nos Tuyaux par mail !

Pour recevoir nos pronostics PMU dans votre boîte mail, cliquez sur le bouton ci-dessous.

Cyril Chenu : Gagnant (7) apprécie courir de façon espacée. Il n’a pas démérité au Mont-Saint-Michel où il a dû conserver des alus en raison de seime. Il a bien travaillé en vue de cette épreuve. L’engagement est intéressant en tête. Il est prêt à faire de son mieux. Il lui faut un parcours à l’économie. Si tel est le cas, il a sa place à l’arrivée.

Stéphane Michel : Gaudepsou (8) a joué de malchance en s’accrochant avec un concurrent la dernière fois, sans quoi il aurait disputé les premières places. Il est en pleine forme. Il n’a pas pris dur et courir à une semaine ne sera pas un souci. J’y crois. Je regrette qu’Anaïs ne puisse le driver faute de victoires suffisantes pour être au départ d’un quinté.

Franck Delanoë : Gard (9) est un cheval régulier. Il fait ce qu’il peut et il est en forme. Il ne va qu’à droite et il faut absolument qu’il soit caché. Il sera déferré des quatre pieds cette fois-ci mais cela ne change pas grand-chose. Si je le cours, c’est qu’il a une chance.

David Thomain : Graffiti Bond (10) vient d’arriver à l’écurie. Il est sympa, travaille bien et montre des capacités. Il découvre un bel engagement au premier poteau, ce qui est toujours intéressant à Cabourg. Je vais le découvrir en compétition. Avec un déroulement favorable, il est capable de prendre une part active à l’arrivée.

Guillaume Jouve : Gabello Jephi (11) reste sur une bonne sortie à Caen. On l’a laissé décompresser ensuite. Il a toujours bien couru sur la fraîcheur. C’est un bon engagement, qu’on a essayé de bien préparer. Il peut aller devant si l’occasion se présente mais n’est pas plus mal caché. S’il fait sa course, il a sa chance pour terminer à l’arrivée.

Grégoire Houel : Gitano Jack (12) n’a pas connu un bon déroulement de course à Vichy. De plus, on était un peu dans le doute. Aussi, il ne faut pas tenir compte du résultat brut. Il a parfaitement récupéré. Il rend certes la distance mais affronte une opposition dans ses cordes. S’il peut se faire ramener, il est capable de faire les huit cents derniers mètres.

Guillermo Roig-Balaguer : Guerrier Royal (13) n’avait pas d’engagements favorables. Je l’ai laissé un peu tranquille. Il aura sûrement besoin de courir lors de cette rentrée mais c’est un bon cheval et, avec l’aide d’un bon déroulement de course, ce n’est pas une impossibilité. Il n’a couru qu’une seule fois corde à droite, à Reims, où il s’était bien adapté.

Source : Geny courses

A lire également