Accueil > Interviews des pros > Avis des entraîneurs pour le Quinté du vendredi 24 juin 2022

Avis des entraîneurs pour le Quinté du vendredi 24 juin 2022

Donner une note

Les interviews des entraîneurs pour le Prix Terpsichore à Vincennes

Sébastien Guarato : Idéos du Goutier (1) est assez épais physiquement. Il n’est peut-être pas encore venu. Il lui manque la petite étincelle pour le moment. Il n’aurait peut-être pas été plus mal sur un parcours de vitesse. Ici, il aura du mal à s’imposer mais il peut terminer parmi les cinq premiers.

Patrick Ploquin : Illico du Guesne (2) est resté “enlisé” dernièrement à Laval où la piste était fouillante. Il est en forme mais cette course va uniquement lui permettre de peaufiner sa préparation en attendant un prochain engagement à Enghien. Vendredi, il restera ferré et je vais le driver. Je vous conseille donc de l’écarter.

Jérémy Gaston Van Eeckhaute : Icare de la Dorète (3) a eu le droit à un break après avoir participé au meeting d’hiver de Cagnes-sur-Mer. Pour cette rentrée, il risque d’être à court de compétition. Il va bénéficier d’un bon programme au mois de juillet à Enghien. Vendredi, il est préférable de faire l’impasse.

Antonio Ripoll Rigo : Illico de Bouteau (4) est depuis peu sous ma responsabilité. Il a effectué une rentrée correcte, dernièrement, sur le parcours qui nous intéresse, mais il n’est pas encore affûté pour cette deuxième course de remise en jambes. Cette sortie va lui permettre de gagner en condition. Il aura du mal à terminer dans les cinq premiers.

Arnaud Albert Chavatte : In Red (5) avait bien travaillé cet hiver et avait pris des gains. On lui a donné un break au printemps en prévision de la deuxième partie de la saison. Il n’est pas encore à 100% après une course de rentrée. Pour autant, il ne manque pas de qualité. Il ne faut pas qu’il en fasse de trop. Il n’est pas incapable de compléter l’arrivée.

Christophe Jariel : Igrec de Celland (6) est sur la montante et sera déferré des quatre pieds pour la première fois. Désormais, il est mieux à courir caché ; il a une belle pointe de vitesse pour finir. Il devrait faire une bonne prestation. S’il terminait dans les trois premiers, nous serions ravis.

Sébastien Guarato : Invictus Madrik (7) a bien tenu sa partie cette année et répète ses valeurs. On le déferre des quatre pieds pour la première fois. Cela peut lui faire franchir un cap. En courant à l’économie, il devrait encore très bien se comporter. Il est resté en forme et demeure prêt à faire de son mieux.

Charles Dreux : Iquem d’Amer (9) est sur la bonne voie. C’est une seconde course. J’espère le voir confirmer. À l’entraînement, les sensations sont bonnes.

Alphonse Vanberghen : Ipalio (11) est en belle condition. Normalement, c’est une bonne course pour lui. Il s’agit d’un cheval d’avenir, sur qui on fonde beaucoup d’espoirs. Il faut le cacher pour qu’il donne sa pleine mesure.

Guillaume Richard Huguet : Into The Mystic (12) avait l’inconvénient d’être en seconde ligne derrière l’autostart la dernière fois et la distance était un peu courte. Malgré tout, j’ai été pleinement satisfait de son comportement. C’est un bon engagement ici. Il débute à Vincennes et est légèrement mieux à droite mais cela devrait aller. Il est dur, a beaucoup de tenue et est en retard de gains. Il peut gagner une course comme ça.

Jean-Michel Baudouin : Intello de Chenu (13) est très bien à l’entraînement. Il me donne entière satisfaction. C’est un engagement visé que j’ai préparé avec soin. Il n’est pas forcément précoce mais il progresse de façon régulière. Ses chronos du printemps sont bons face à une adversité de qualité. Ici, il a toute ma confiance.

Sylvain Roger : Itono de Millac (14) a bien couru en dernier lieu, où il manquait peut-être encore d’un parcours ; il a un peu calé dans les derniers cent mètres. Il est monté en condition et l’engagement est bon. Cela dit, comme il faut lui masquer l’effort, il faut que tout se passe bien. Il peut être dans les cinq premiers.

William Bigeon : Infiniment Citron (16) est actuellement en grande condition physique. Il manque encore d’expérience mais il progresse à chacune de ses tentatives. Vendredi, le peloton est fourni et il affronte des bons chevaux. Les 2.700 mètres de la grande piste ne devraient pas lui poser de problème. J’ai essayé de le préparer au mieux pour cet engagement visé. Sa place est dans les cinq premiers.

Source : Geny courses