Accueil > Interviews des pros > Avis des entraîneurs pour le Quinté du vendredi 27 mai 2022

Avis des entraîneurs pour le Quinté du vendredi 27 mai 2022

Donner une note

Les interviews des entraîneurs pour le Prix Sirrah à Vincennes

Nicolas Jaulneau : Dolce d’Ebane (1) a effectué une rentrée assez satisfaisante. On a modifié plusieurs choses au niveau de la ferrure. Elle a gagné en condition et en bien-être. Elle devrait mieux courir qu’en dernier lieu. Elle peut, peut-être, finir troisième, quatrième ou cinquième avec un bon déroulement de course mais pas mieux.

Emmanuel Varin : Fée de Ranchval (2) a bénéficié d’une période de repos après l’hiver. Cela lui a été bénéfique. Elle a clairement franchi un palier. Elle reste sur trois victoires et je ne connais pas trop ses limites actuelles. Je craignais un peu d’être éliminée. Elle fait bien la grande piste. À ce niveau, elle a toute ma confiance. Elle peut continuer sur sa lancée.

Xavier Thielens : Fast Domino (3) est bien le matin. Je n’ai pas vraiment d’explications sur sa faute en dernier lieu, où il a peut-être trébuché d’un postérieur. C’est un bel engagement sans les européens. J’en attends un rachat. S’il y a un peu de train et s’il est caché pas loin de la tête, c’est sûrement ce qui lui correspond le mieux.

Antoine Marion : Diego du Canter (5) a encore répondu présent à Rouen-Mauquenchy. Volontairement, il n’a pas été revu depuis cette sortie. Evoluer avec de la fraîcheur est parfait pour lui. Il est vraiment extra physiquement. Il lui faut un déroulement limpide mais si tel est le cas, il fait partie des prétendants à la victoire.

Adrien Pereira : Flower By Magalou (6) a bien couru en dernier lieu, à Caen. Lors de sa sortie précédente, à Châteaubriant, c’était peut-être trop relevé. Cette fois-ci, c’est une course un peu plus fermée. Cependant, comme elle n’a pas trop de marge, il lui faut un bon parcours pour tirer son épingle du jeu.

Eric Prudhon : Dream Along (7) a encore bien tenu sa partie dernièrement, sur un tracé de vitesse qui n’est pas forcément à son avantage. Il possède davantage de tenue que de vitesse pure. Je profite de cet engagement sans les jeunes pour revenir dans la capitale. Il s’adapte bien à la grande piste. Il apprécie évoluer dans le groupe de tête. À ce niveau, il peut disputer l’arrivée.

Franck Leblanc : Flamme Vive (8) fait toutes ses courses et est bien d’état à l’heure actuelle. Elle va encore faire sa valeur. Il lui faut un parcours caché pour donner sa pleine mesure. Si tout se déroule comme souhaité, elle va être dans les cinq premiers.

Jean-Marie Monclin : Fawley Buissonay (9) fait preuve de beaucoup de régularité actuellement. Comme c’est un attentiste, on le voit prendre des places le plus souvent. Avec lui, il faut donc que cela se passe bien. Si tout se déroule comme souhaité, il a encore son mot à dire pour défendre une jolie place.

Franck Nivard : Emeraude de Bais (10) ne s’est pas montrée rassurante le 7 mai à Vincennes. Certes, elle évoluait ferrée et le rythme était rapide mais elle a été dominée de bonne heure. Il va lui falloir montrer un autre visage cette fois. Elle est dans sa catégorie, évolue pieds nus et si son entraîneur la présente, c’est sans doute avec des ambitions. Elle aime venir sur les autres.

Clément Thomain : Diablo d’Herfraie (11) va faire de son mieux. Sa course de rentrée à Caen était correcte même s’il n’a pu se montrer à son avantage. Depuis, il a bien travaillé et devrait courir en progrès. Cela dit, il a 9 ans et plus de marge de manoeuvre. Il faut viser juste et un peu le bluffer. Ici, il va ambitionner une petite place.

Grégory Ledoux : Elvis d’Evron (12) n’a pas été revu depuis le 6 avril, car il n’avait pas de bons engagements et parce qu’on a voulu lui donner un petit break. À l’attelé maintenant, on sait que cela se complique avec ses gains. C’est une course de préparation. Cela dit, il est bien et peut être cinquième. Il aime bien partir à la volte sur les 2.700 mètres de la grande piste.

Mme Virginie Moquet : Donuts Deladou (13) s’est bien préparé avec ses courses et est très bien au travail. Cela dit, il n’a pas d’engagements faciles, car il doit affronter les jeunes. Il peut, peut-être, finir cinquième avec l’aide d’un bon déroulement de course.

Christophe Martens : Fifty Five Bond (14) s’est parfaitement acquitté de sa tâche le 13 mai alors qu’il rendait la distance. Il confirmait sa bonne semi-rentrée de Mauquenchy. Depuis, il est toujours aussi bien. Il est très bien placé au plafond des gains, sans les étrangers, ni les jeunes. Il est à même de confirmer sa dernière victoire. Il dispose d’une première chance.

Mathieu Mottier : Esperanzo (15) a couru en amélioration à Caen. Il est sur une pente ascendante. Pour autant, il a pris des gains et sa marge est vraiment réduite. Il ne peut rêver meilleur engagement, sans les étrangers, ni les 6 ans. Pour autant, il n’a pas la partie facile. Je le déferre des quatre pieds. Il peut compléter l’arrivée.

Source : Geny courses