Accueil > Interviews des pros > Avis des entraîneurs pour le Quinté du vendredi 28 octobre 2022

Avis des entraîneurs pour le Quinté du vendredi 28 octobre 2022

Donner une note

Les interviews des entraîneurs pour le Prix Orionis à Vincennes

Jérôme David : Fée de Boisney (1) vient de bien se comporter à deux reprises dans la catégorie des amateurs. Elle court ce qu’elle a, car elle va certainement être saillie l’année prochaine. C’est un test à ce niveau. Cet engagement n’est réservé qu’aux femelles et sans européennes. Avec un très bon parcours, elle peut être quatrième ou cinquième.

Christophe Henry : Faustine Nay (2) a bien couru en dernier lieu, où elle s’est heurtée à un mur dans la phase finale. Elle aime bien se faire ramener et a un bon finish. Je pense qu’elle serait mieux sur la petite piste mais, lors de sa dernière sortie sur la grande, elle aurait été quatrième ou cinquième avec un meilleur parcours. Elle a sa place dans le quinté mais plus en fin de combinaison.

Franck Harel : Fédora du Châtelet (3) vient de renouer avec le succès après avoir enregistré quatre premiers accessits depuis le début de l’année. Dans la foulée, elle découvre un engagement favorable au premier échelon, même s’il y a de l’opposition au second poteau. Elle sera, cette fois, déferrée des quatre pieds. Elle possède suffisamment d’atouts dans son jeu pour accrocher une place.

François Pierre Bossuet : Folie Blonde (4) n’était pas au mieux après sa dernière sortie cet été à Cabourg. Elle avait plu à Eric Raffin ce jour-là. J’ai attendu de l’avoir bien pour la recourir. Elle est en belle forme le matin. Je ne l’ai pas eu aussi bien durant l’année 2022 qui a été perturbée la concernant. Elle découvre un bel engagement en tête avec les seules juments. On va patienter et la faire finir.

Philippe Daugeard : Eva Madrik (5) est très difficile mais a des capacités. En dernier lieu, il y a eu un faux-départ à l’autostart. Comme elle est relativement nerveuse, cela l’a perturbée. Lors de sa sortie précédente, elle avait réalisé une performance correcte sans avoir pu vraiment s’exprimer. Elle n’a pas de marge, mais dans un bon jour, elle est capable de bien faire.

Richard Joly : Fée Fraulein (6) avait bien travaillé au premier semestre. Aussi, je lui ai accordé un break en fin d’été. Dimanche, sa rentrée à Laon était très bonne. Elle n’a pas eu une course dure, faisant essentiellement la ligne droite. Elle semble avoir bien récupéré de ses efforts. Elle est fiable pour les parieurs et fait bien la grande piste. Elle peut se glisser à l’arrivée.

Nicolas Julien : Dothia (7) était mal engagée en dernier lieu. Cela lui a permis de préparer cet engagement. Je la préfère sur les courtes distances mais elle a déjà réussi sur les longues. Il faudra courir battu le long du rail et avoir une part de chance. Si elle était quatrième ou cinquième, cela serait très satisfaisant.

Richard Joly : Féline de Lavau (8) n’a surtout pas démérité à Enghien dernièrement, d’autant qu’elle préfère être cachée. Elle est volontaire et répète ses valeurs. Dans la foulée, elle ne peut rêver meilleur engagement en tête. Maintenant, je la préfère sur les profils plats que sur la grande piste de Vincennes. Avec une course limpide, elle doit terminer à l’arrivée. Physiquement, elle est restée très bien.

Aymeric Thomas : Flèche Etoile (9) a été envoyée au large dernièrement par un cheval au galop, ce qui lui coûte la quatrième ou la cinquième place. Précédemment, sur les 2.100 mètres à Vincennes, elle avait produit un effort prématuré. Au travail, elle paraît toujours aussi bien. On est tributaire du parcours mais elle peut compléter l’arrivée.

Paul Philippe Ploquin : Fable du Plessis (10) tarde à retrouver son meilleur niveau, après avoir été longuement arrêtée. Comme elle ne montre aucun signe de fatigue à l’entraînement, nous insistons. Elle devrait logiquement courir en progrès, mais elle aura du mal à terminer dans le quinté, même si elle sera, cette fois, plaquée devant et déferrée des postérieurs.

Damien Héon : Déesse de Corday (11) n’a été battue que par de bons chevaux dernièrement. D’ailleurs, si elle n’avait pas eu un coup de pompe dans le dernier tournant, elle aurait gagné d’après son driver. Elle est meilleure à venir de derrière. Si cela se passe bien, elle est compétitive dans ce lot homogène, uniquement réservé aux femelles.

Pierre Louis Desaunette : Carla du Houlme (12) avait besoin de rassurer en dernier lieu après des tentatives peu fructueuses. À sa décharge, les parcours ne lui avaient pas été favorables. Elle n’a fait que la ligne droite à réclamer récemment, mais de bonne manière. Elle a bien répondu aux artifices. Elle a 10 ans et je prends les courses comme elles se présentent. Elle va suivre le rythme et peut accrocher un petit lot.

Pierre Louis Desaunette : Fashion Touch (13) avait un peu tiré à Enghien. Après coup, elle avait la trachée sale. Elle a bénéficié d’un break d’un mois. Sa rentrée était correcte mais, dernièrement à Graignes, elle ne m’a pas emballé. À sa décharge, elle s’élançait en seconde ligne et préfère les grandes lignes droites. Ici, c’est une course que j’ai un peu visée. Elle est bien mais pas aussi prête qu’au printemps.

Julien Le Mer : Fille du Chêne (14) n’a pas été des plus chanceuses ces derniers temps. À Enghien, elle s’est vite retrouvée à l’arrière-garde, il était alors difficile de revenir. Il faut dire aussi qu’elle n’a plus aucune marge de manœuvre. Sur ce parcours de tenue, elle va devoir bénéficier de circonstances favorables pour accrocher la cinquième place.

Christophe Hamel : Egine Précieuse (15) a encore bien couru, dernièrement à Enghien. Elle n’a pas eu un très bon déroulement de course en début de parcours. Elle est restée au top et l’engagement est sur-mesure. En rendant la distance, il faut évidemment se faire ramener sans faire trop d’efforts. Si tel est le cas, elle devrait encore prendre une part active à l’arrivée. Elle s’est imposée lors de son unique sortie à Vincennes…

Nicolas Jaulneau : Dolce d’Ebane (16) revient à l’attelé, où elle avait été malheureuse deux fois de suite dans les quintés au printemps. Elle a bien travaillé mardi matin, j’en attends un résultat correct. Comme elle tire un peu, elle est mieux cachée.

Source : Geny courses