Accueil > Interviews des pros > Avis des entraîneurs pour le Quinté du vendredi 3 juin 2022

Avis des entraîneurs pour le Quinté du vendredi 3 juin 2022

Donner une note

Les interviews des entraîneurs pour le Prix Kissa à Vincennes

Franck Ouvrie : El Matador (1) vient de me rassurer, où il était ferré. Auparavant, il n’était pas à l’aise sans ses fers. Il aurait pris une place, dans un bon lot, sans une faute au début de la ligne droite. Vendredi, il n’est pas des mieux engagés mais il n’y a pas de déplacement et il n’a pas de bonne course en province. Il n’est pas hors d’affaire pour la cinquième voire quatrième place.

Maxime Bézier : Flash Gordon (2) a joué de malchance dernièrement. Il s’est retrouvé bloqué derrière un rival fatigué et n’a cessé de reculer. Sa forme n’est pas à mettre en cause. Il a repris de la fraîcheur et me paraît toujours au top. Même s’il fait partie des moins riches, l’engagement reste favorable. Je compte sur lui pour prendre une part active à l’arrivée.

Romain Derieux : Easy Maza (3) n’a pas démérité dernièrement mais il s’est retrouvé un peu trop loin dans le parcours. Il n’a pas les moyens de faire le tour des autres. Je n’ai pas insisté. Il est bien à l’entraînement. Il évolue dans sa catégorie. Il lui faut la bonne course non loin des premiers. Aussi, il peut prétendre à une place.

Matthieu Abrivard : Fabulous Dream (4) mérite une autre chance. À Mauquenchy, j’ai voulu le démarrer un peu vite et il s’est trompé. Dernièrement, on a subi une gêne à Bordeaux. Depuis, il a bien travaillé. Il se présente opérationnel, prêt à bien faire. C’est une catégorie dans laquelle il peut briller même si l’opposition est intéressante. Je table sur un rachat.

Christophe Alain Mallet : Eolien de Chenu (5) a eu le droit à du repos, à la mer. Lors de sa rentrée, fin avril, il a bien suivi mais je l’ai senti fatigué dans les jours qui ont suivi. Je lui ai donc laissé le temps de bien récupérer avant de préparer cet engagement. Même s’il est difficile à juger à l’entraînement, il me paraît bien. Le changement de pilote ne va pas le déranger. Il détient une bonne chance.

Christophe de Groote : Ekiango de Nile (6) vient d’être acquis dans un réclamer. Malgré une situation nez au vent, il n’a pas démérité. À l’entraînement, il montre des choses intéressantes à la plage. Il est volontaire. Cette course a valeur de test afin de le situer. Il découvre un bon engagement. Je ne serais pas surpris de le voir accrocher une petite place. On verra la suite.

Gilles Delacour : Fleuron d’Acadie (7) a été victime d’un mauvais parcours et manquait d’un peu de préparation en dernier lieu, car son entraînement avait été perturbé. Il est bien. Cela dit, ce n’est pas trop le cheval de Vincennes, car il manque de vitesse et de maniabilité. J’aimerais bien qu’il trace un bon parcours. S’il était cinquième-sixième, j’estime que cela ne serait déjà pas si mal.

André Le Courtois : Foxtrot Nobless (8) est bien. La dernière fois, il a couru un peu trop rapproché et est venu un peu trop vite. Il faut faire trois cents mètres avec lui, pas plus. Là, il sera mieux. Si tout se passe bien, il a sa place à l’arrivée.

Bryan Coppens : Di Maggio (10) est bien. Le mois dernier, dans un quinté semblable, il a bien tenu sa partie sans avoir bénéficié d’un déroulement de course favorable. Trop bien parti, il s’est retrouvé aux avant-postes alors qu’il est préférable de lui masquer l’effort. Il est revenu au mieux et l’engagement est idéal. Certes, il n’a pas de marge de manœuvre mais une place reste à sa portée.

Pierre Belloche : Frégate Mesloise (11) a rassuré en dernier lieu après un échec à Vincennes. Ce jour-là, elle avait trop tiré avec le bonnet fermé. Donc, elle s’est rachetée à Strasbourg tête nue. Là, elle trouve un engagement à poteau unique, ce qui ne lui est pas arrivé depuis un moment. Elle est en forme et je compte sur elle pour être dans le quinté gagnant, malgré l’opposition.

Philippe Daugeard : Erasme Williams (12) a simplement trébuché en dernier lieu ; je n’ai rien à lui reprocher. Il aurait probablement été troisième ou quatrième. Je suis un peu resté sur ma faim, car il avait fourni une bonne valeur et n’en a pas été récompensé. Au travail, il me plaît bien et il pourra être déferré des postérieurs. J’en attends une bonne performance.

Benjamin Goetz : Douglas du Pont (13) a réalisé une très belle valeur le 20 mai. Il a effacé les disqualifications précédentes. Evoluer sur la grande piste est un atout, c’est sélectif. Comme il est un peu laborieux dans le parcours de temps en temps, ce n’est que mieux. Il sait finir ses courses. Il a parfaitement récupéré de ses efforts, il est prêt à confirmer. C’est une très bonne course.

Luc Gaborit : De la Chenevière (14) a bien tenu sa partie à Enghien samedi dernier. L’objectif était de lui redonner un parcours. Elle aime enchaîner les courses. L’engagement est parfait. Elle fait aussi bien les 2.100 mètres que plus long. Elle est juste un peu handicapée par la montée et le tournant final. Ici, elle sera plaquée et avec des artifices. Elle dispose d’une chance régulière.

Emmanuel Varin : Fée de Ranchval (15) n’a pas démérité pour son retour dans la Capitale. Il a fallu, par la force des choses, dégainer à huit cents mètres du but. Elle a bien prolongé son effort. Courir à une semaine n’est pas un avantage mais elle a bien encaissé. Elle avait bénéficié aussi de trois semaines précédemment. Elle va se présenter en pleine forme. L’engagement est parfait. J’y crois !

Source : Geny courses