Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu
/ / Avis des entraîneurs pour le Quinté du vendredi 4 juin 2021

Avis des entraîneurs pour le Quinté du vendredi 4 juin 2021

Les interviews des entraîneurs pour le Prix Kissa

Grégoire Houel : Duc de Christal (1) a été complètement gêné dans le deuxième tournant la dernière fois ; il ne faut pas tenir compte de cette sortie. Il est bien mais n’a pas trop le choix des engagements. Ici, il y a deux-trois chevaux qui se détachent. Ensuite, c’est très ouvert. Donc, il peut finir dans les cinq premiers mais plus en fin de combinaison. Comme il sait finir, il vaut mieux le mener à l’économie.

Franck Blandin : Darling Lorraine (2) est décevante. Elle travaille très bien le matin mais ne confirme pas en course. L’écarter serait prendre un risque mais j’ai besoin qu’elle me rassure ; je suis dans l’expectative.

Benjamin Aubert : Baron du Goutier (3) a été victime à deux reprises de la piroplasmose et a perdu l’envie de se battre. Il n’est pas souvent décidé. Il m’a agréablement surpris lors de sa course de rentrée, au Croisé-Laroche le mois dernier. À l’entraînement, il montre qu’il a encore de beaux restes. Il est bien engagé face uniquement à des chevaux d’âge. Bien sûr, il n’est pas facile à conseiller mais il n’est pas hors d’affaire.

Benjamin Goetz : Cadet (4) ne s’est pas trop livré dernièrement sous la selle. À l’entraînement, il me laisse une bonne impression et j’ai hâte de voir son comportement en course. Il bénéficie d’un bel engagement sur un parcours qu’il apprécie. Il y a quelques clients, mais avec l’aide de Franck Nivard, il peut finir dans les trois premiers.

Nos Tuyaux par mail !

Chaque jour, Fréquence Turf envoie ses pronostics pour les courses PMU à ses abonnés. Pour recevoir nos pronostics PMU et notre cheval du jour dans votre boîte mail, cliquez sur le bouton ci-dessous.

Bertrand Groult : Be Bop Meslois (5) aurait sans doute fini plus près dimanche à Alençon si j’avais pris la bonne option. Il est en forme et avait bien tenu sa partie dans un réclamer bien composé, au début du mois dernier. Certes, il monte de catégorie mais l’engagement est favorable et il apprécie ce parcours. Il n’est pas incapable de prendre une petite place à l’issue d’un bon parcours.

Pierrick Le Moel : Démocrate (6) a encore très bien couru dans un bon lot à Toulouse. Il est meilleur à gauche et se plaît particulièrement sur la piste de Vincennes. Même s’il excelle sur les 2.100 mètres, il peut bien faire sur ce parcours. Il est aussi bien que cet hiver et n’a pas couru pieds nus depuis cinq mois. Il faudra battre Enzo d’Essarts mais je compte sur lui pour prendre une part active à l’arrivée.

François Lagadeuc : Enzo d’Essarts (7) réalise un sans faute depuis le début de l’année. Les bons engagements s’enchaînent avec un bon temps de récupération entre les deux. Vendredi, il fait face à un engagement sur mesure. Il n’a que des chevaux d’âge français à affronter sur un tracé qu’il apprécie. Une course n’est jamais gagnée d’avance mais j’avoue qu’il détient la première chance sur le papier.

Franck Leblanc : Dexter des Baux (8) n’a pas bénéficié d’un déroulement de course favorable, récemment à Alençon. Cette sortie sur l’herbe lui aura fait du bien car il n’apprécie plus vraiment Vincennes. Le lot s’étant creusé en nombre, je retente malgré tout l’aventure. Face à une telle opposition, il garde son mot à dire pour les places même s’il doit, avant tout, me rassurer sur la cendrée.

Gérard Marty : Doruck (9) n’a pas eu trop de réussite à Vincennes, où il reste sur trois échecs. Lors de sa dernière prestation sur cette piste, s’il n’avait pas fait de faute dans le dernier tournant, il aurait joué pour une place et peut-être pour la victoire. Il y a un épouvantail voire deux mais, s’il reste au trot, il peut briller. S’il était dans les quatre premiers, cela serait bien. Il a besoin de train.

Eddy Planchenault : Diablo de Caponet (10) a encore fourni une très bonne fin de course dernièrement. Il était un peu loin au moment du sprint. Dans la foulée, il est bien engagé et n’a pas de concurrents étrangers à affronter. Il faut lui masquer l’effort et venir en une fois. Tout sera donc une question de déroulement de course. Comme je le dis à chaque fois, il peut gagner comme finir cinquième, mais sa place est dans le quinté.

Guillaume Gillot : Doux Parfum (11) n’est pas « fan » de la montée de Vincennes mais il a prouvé dernièrement qu’il s’en accommodait. Je vais être déçu s’il ne termine pas dans les quatre premiers.

Hugues Lecoq : Belphégor du Paj (12) n’est pas à son affaire corde à droite. Il a une bonne pointe de vitesse finale quand on arrive à le cacher. Il est forcément barré mais la quatrième ou cinquième place peut rester envisageable avec un bon parcours. Plaqué devant et ferré derrière, c’est dans cette configuration qu’il a pris le plus d’argent.

Stéphane Michel : Cronos d’Hameline (13) est vieillissant et découvre désormais des tâches compliquées face aux plus jeunes. À l’entraînement, il affiche toujours une bonne condition physique mais il manque de mordant en course. Je profite de cet engagement sur mesure pour retenter l’aventure parisienne mais je ne me fais pas d’illusion. Dans ce lot, il n’aura pas la partie facile.

Source : Geny courses

A lire également