Avis des entraîneurs pour le Quinté du vendredi 4 mars 2022

Les interviews des entraîneurs pour le Prix Cavallari à Cagnes-sur-Mer

Mickaël Cormy : Câlin d’Havaroche (1) a bien gagné en allant de l’avant mi-janvier, sur ce même parcours, mais n’a pas réellement répété depuis. Il est parti au galop une fois avant de courir proprement ensuite à Saint-Galmier. Il est bien placé en première ligne mais l’opposition est présente. Il va essayer d’accrocher la cinquième place. Pour cela, je le plaque des antérieurs cette fois. Cela devrait l’aider.

David Alexandre : Equiano (2) vient de bien courir avec ses fers, en vue de cet objectif. Au travail, il ne montre aucun signe de faiblesse en cette fin de meeting. Il démarre bien et peut faire les sept cents derniers mètres. Dear Lover et Dirty Loving sont les deux chevaux à craindre, mais ils courent à huit jours. Avant le coup, tous les feux sont au vert.

Romuald Mourice : Ellington Dream (3) s’était fait mal à la sole du pied avant le meeting et je n’ai pas pu le déferrer de l’hiver. Je l’ai donc plaqué, mais c’était trop dur ainsi. Il me semble bien souple au travail et je vais donc le déferrer des quatre pieds, car c’est une belle course. Il a tiré un bon numéro et apprécie les courtes distances. Avec la bonne course, il peut terminer quatrième ou cinquième.

Nils Pacha : Dear Lover (4) a tenté le coup sur la grande piste de Paris-Vincennes après sa victoire de Cagnes. Il est tout de même moins à son affaire sur ce type de tracé que piste plate. Il n’a pas démérité d’autant qu’il avait le 8. Il ne faut pas insister sur ce type de parcours. On revient à Cagnes avec des ambitions. Il est très bien physiquement. Je crains Equiano et Easy Maza mais on peut lutter avec eux.

Romain Derieux : Easy Maza (5) s’est montré très brillant en tête pour son retour à Cagnes. Dans ces conditions, il a eu un excellent comportement jusqu’au bout. Il a du bon “gaz” en ce moment et affiche une forme parfaite. On retrouve Equiano notamment. Avec une course limpide, il doit à nouveau lutter pour les premières places. Il sait aller de l’avant comme attendre.

Sylvain Roger : Eclair Gold (6) était un peu fatigué lors de sa dernière sortie à Cagnes fin décembre. Il a décompressé à la campagne et on en a profité pour refaire les “niveaux”. J’aurais aimé le voir faire le parcours avec les autres dimanche dernier mais il est parti au galop. Il paraît bien à l’entraînement. L’engagement est intéressant sans les jeunes. S’il fournit sa bonne valeur, il doit terminer à l’arrivée.

Yannick-Alain Briand : Diamant de Bolan (7) est en forme mais il est un peu hors distance et son numéro en dehors ne nous facilite pas la tâche. Comme ce n’est pas un grand débouleur, je vais reprendre en partant et espérer une course avec du rythme. Si tel est le cas, il devrait, comme en dernier lieu, bien finir et peut venir ramasser les “morts”. Avant le coup, je signe pour la cinquième place.

Nicolas Ensch : Diams de Bassière (8) vient de montrer du mieux lors de sa plus récente sortie en amateur. Il reste malgré tout assez décevant cet hiver. Le vrai Diams de Bassière détient une première chance dans ce lot. Je retente de le déferrer des quatre pieds. Il se plaît sur le parcours mais doit partir tout en dehors. Avec le bon parcours, une place dans le quinté est jouable.

Laurent Fresneau : Divin d’Axel (9) n’avait pas un très bon programme cet hiver à Cagnes-sur-Mer. Il n’a pas été revu depuis le 15 janvier et risque de manquer. Il restera ferré et doit partir en seconde ligne. Sa mission n’est pas simple vendredi et il sera à suivre lors de ses prochaines tentatives.

Thomas Levesque : Escondido (10) a été envoyé dans ma structure du Sud-Ouest mais il n’est pas droitier. Dès lors, c’est compliqué. De condition, il est bien et prêt à s’illustrer. Maintenant, il faut qu’il rassure et fournisse sa meilleure valeur. Dans ce cas, il est très compétitif à ce niveau. Revenir à main gauche ne sera que mieux. Je reste un peu dans le flou dans l’immédiat.

Yannick Desmet : Complice (11) participe à sa dernière sortie en France. Il est vendu pour les Baléares ensuite. Il n’avait pas beaucoup de courses à sa disposition cet hiver. Il a été régulièrement éliminé. Sa dernière sortie est propre. Il a ses gains et il lui faut des conditions très favorables. Il évolue en forme. Il peut se glisser en fin de combinaison.

Laurent Fresneau : Dirty Loving (12) est vraiment impressionnant depuis qu’il est déferré des quatre pieds et sans bottines. En dernier lieu à Vincennes, malgré un parcours le nez au vent, il s’est très bien comporté jusqu’au bout. Auparavant, c’était très bien par trois fois sur ce parcours des 2.150 mètres. Il a bien récupéré et va partir derrière un cheval qui s’élance bien. Sa place est dans les quatre premiers.

Michaël Izzo : Docker du Digeon (13) aurait pu accrocher une place sur le podium récemment à réclamer mais le déroulement de course n’a pas été à son avantage. Il aime être à la corde et faire le petit parcours. Il a reculé dans le wagon de deux et n’a pu revenir. Il ne dispose pas de marge à ce niveau. Il lui faut la bonne course. Avant coup, je signe pour la quatrième ou la cinquième place.

Source : Geny courses