Accueil > Interviews des pros > Avis des entraîneurs pour le Quinté du vendredi 7 octobre 2022

Avis des entraîneurs pour le Quinté du vendredi 7 octobre 2022

Donner une note

Les interviews des entraîneurs pour le Prix Charley Mills à Vincennes

Jarmo Niskanen : Cyrano de B. (1) a encore bien couru à La Capelle, même s’il s’est un peu relâché à la fin. Il n’a pas l’habitude de sprinter sur de si longues lignes droites. Il a rarement déçu depuis son arrivée en France. Il a pris des gains et découvre désormais des tâches plus compliquées, mais il garde son mot à dire, même si c’est le moins riche.

Stine Obstfelder : Rocky Tilly (2) a bien couru à Vincennes. Il n’a pas bénéficié d’un très bon déroulement de course mais il a encore fini vite. Il est toujours en forme, mais le lot est cette fois mieux composé. Cela dit, il reste capable d’accrocher une petite place à ce niveau. Il ira ensuite à Salon-de-Provence, où il va bénéficier d’un engagement sur-mesure.

Pascal Castel : Guide Moi Forgan (3) a effectué une bonne rentrée à Cabourg. Dernièrement, dans le GNT de Meslay, il court très bien dans une course rondement menée. Je n’avais pas forcément prévu de revenir dans la capitale aussi tôt, mais il n’a pas d’autres engagements en province dans l’immédiat. Il va encore avoir besoin de cette course. On va faire “petits bras”.

Jean-Michel Bazire : Falco Berry (4) a eu un bon comportement au trot monté le 22 septembre. Ici, il va évoluer ferré. Forcément, cela se complique beaucoup. Dans cette configuration, il n’a pas de chances. Il va refaire un parcours. Il aura mieux à courir un peu plus tard.

Jean-Marie Monclin : Fawley Buissonay (5) a bien couru en dernier lieu, sur l’herbe de Segré, à côté de chez nous. Il n’est pas trop parti, puis s’est retrouvé trop loin. Il n’a fait que la ligne droite, mais de belle manière. Il vaut mieux que ses derniers résultats. Il est bien et ses pieds sont en bon état. Il va courir à la corde. Sans être offensif, il peut terminer dans les cinq premiers.

Cyrille Buhigné : Ezalyo Smart (6) a connu de nouveaux problèmes de jambes l’hiver dernier. Nous avons préféré l’arrêter longuement. Il a passé plusieurs semaines à la mer avant de revenir à l’écurie. Il a du travail derrière lui et s’est très bien exercé, vendredi dernier à Vincennes. Pour cette rentrée après bientôt dix mois d’absence, il va demander à souffler. Il est préférable de l’écarter.

Emmanuel Varin : Fée de Ranchval (7) s’est très bien comportée mais a été « emmurée vivante » la dernière fois, finissant au huitième rang, tout en laissant beaucoup de regrets. Elle aurait été sûre deuxième ou troisième, si cela s’était bien passé. Il faut la reprendre pour une place.

Hughes Levesque : Gamay de l’Iton (8) n’était pas dans les meilleures conditions ces derniers temps. En dernier lieu, il a couru correctement à Craon où nous n’avons pas été trop méchants. Après l’avoir laissé un peu tranquille, il était bien d’allures et concerné. J’espère qu’il va courir en progrès. S’il rentrait en fin de combinaison du quinté, cela serait bien.

Hervé Sionneau : Deus Ex Machina (9) vient d’effectuer deux courses de remise en jambes encourageantes, après avoir été arrêté au printemps. Dernièrement, il m’a plu même s’il n’a pu se mettre en évidence. Il a encore besoin de compétition mais j’en attends des progrès. Cela dit, il me paraît encore un peu trop “juste” pour terminer dans les cinq premiers.

Christoffer Eriksson : Ingo (10) répète toutes ses courses. Dernièrement, il a eu un bon parcours en dedans, mais a perdu du temps dans le tournant final, alors que la course se jouait à cet endroit. Il s’est bien relancé pour terminer sur le podium. Depuis, il est frais et en très bonne forme, sans doute même encore un peu plus énergique. Il doit lutter pour les premières places.

Emmanuel Varin : Fine Perle of Love (11) a bien gagné en dernier lieu, où Matthieu Abrivard l’a menée en grande confiance. La jument ne l’a pas laissé tomber. Elle a bien travaillé depuis. C’est la suite logique de son programme. Cela dit, il y a des européens qu’il ne faut certainement pas négliger. Elle peut aller devant comme attendre. J’espère qu’elle va répéter.

Dominik Locqueneux : Dona Viva (13) a fait un peu de route pour trouver des engagements valables dernièrement. Je ne l’ai pas forcément trouvée au mieux lors de ses dernières sorties. Elle avait aussi, sans doute, besoin de courir. J’ai attendu de la sentir mieux avant de la présenter. Elle a fait ses preuves sur les 2.700 mètres. Elle est capable de disputer l’arrivée.

Jean-Michel Bazire : Belker (14) demeure difficile à saisir et ne répète pas toujours ce dont il est capable de faire. Dernièrement, il était ferré. Ici, l’engagement est parfait. Je l’ai préparé pour ça. Il me donne entière satisfaction le matin à l’entraînement. Il lui faut la bonne course, mais je ne serais pas du tout surpris de le voir à la lutte pour les toutes premières places.

Source : Geny courses