Accueil > Interviews des pros > Avis des entraîneurs pour le Quinté du vendredi 8 juillet 2022

Avis des entraîneurs pour le Quinté du vendredi 8 juillet 2022

Donner une note

Les interviews des entraîneurs pour le Prix Paul Viel à Cabourg

Pascal Castel : Gina Costardière (2) n’a pas démérité, dernièrement à Caen, à l’occasion de sa deuxième course de remise en jambes. Elle me paraît revenue au mieux. Elle préfère les courtes distances mais je n’ai pas le choix des engagements. Cela dit, la piste de Cabourg n’est pas très sélective. À l’issue d’un déroulement de course favorable, elle peut accrocher la cinquième place.

Kévin Leblanc : Hors Série (3) vient de s’élancer au galop à deux reprises. Auparavant, elle avait pris des petites allocations à Vichy puis à Châteaubriant. Elle n’a pas de marge de manœuvre mais nous insistons car elle vaut mieux que ses derniers résultats. Elle a surtout besoin de nous rassurer. La cinquième place me satisferait.

Jacques Leloutre : Hunadora (4) a très bien couru en dernier lieu. Elle a fait une faute à l’entrée du dernier tournant, sans raison, au moment où elle venait. Ensuite, elle a très bien fini sans que son driver ne soit dur avec elle. Déjà la fois d’avant, à Vincennes, elle aurait donné chaud à la gagnante, si cela s’était mieux passé. On s’applique à la cacher, car elle finit très bien ainsi. Elle a des ambitions.

Jean-Marc Marie : Féerie des Ventes (5) s’est un peu ressentie du déferrage des postérieurs à Reims. Aussi, elle n’était pas dans la bonne cadence. Ici, l’occasion est intéressante de lui redonner confiance à l’attelage avant de retourner au monté, sa spécialité. Elle possède beaucoup d’allures et manque de référence. Ses ambitions seront très limitées. Je ne peux pas la conseiller.

Pierre Louis Desaunette : Hanane Montaval (6) a été réclamée à l’issue de sa dernière sortie parisienne. Pour sa première sortie, elle s’est montrée assez molle dans les premiers mètres. Elle a fini proprement. Elle découvre un engagement intéressant en tête avec les seules juments. Cela se tente à Cabourg. Elle devrait s’adapter au profil de la piste. Si elle est trop courte, elle retournera à réclamer mais elle n’est pas hors d’affaire.

Mathieu Mottier : Glamina (7) est plutôt sérieuse d’ordinaire. Elle vient d’enregistrer deux disqualifications. Cela ne reflète pas sa forme du moment à l’entraînement. Elle me paraît bien. Elle a aussi travaillé un peu plus fort. Sa marge est restreinte à ce niveau mais elle part en tête sur un profil à main droite, un dispositif qu’elle apprécie, et affronte les seules juments. Elle est compétitive pour une place.

Daniel Bazin : Four Roses (8) avait eu une course dure avant sa dernière sortie. Il ne faut pas se porter trop vite en tête avec elle. Elle n’est pas mal au travail et s’est déjà imposée à quatre reprises sur cette piste de Cabourg. Elle devrait prendre une place si tout va bien.

Alexis Garandeau : Grâce des Rioults (9) n’a pas démérité dernièrement à Vincennes. Elle manquait de fraîcheur et n’avait visiblement pas récupéré après sa quatrième place à Caen. Elle se présente, cette fois, de façon espacée. L’engagement est favorable et elle se montre très régulière. Comme c’est une bonne droitière, elle devrait mettre à profit sa maniabilité pour terminer dans le quinté.

Florent Lamare : Gitana (10) a couru à deux reprises de façon discrète en amateur depuis son arrivée au printemps. Ici, tout près de la maison, c’est l’occasion que je la teste pour évaluer son niveau. Je vais la plaquer et la munir d’un débouche-oreilles. Pour autant, je suis un peu dans le flou. Sans en faire une interdit, elle peut accrocher une place en fin de combinaison.

Pierre Houel : Hailey d’Ourville (11) s’est trompée bêtement à mi-ligne droite la dernière fois, chose qui ne lui arrive pas souvent. En tout cas, elle a montré un bon retour en forme en cette occasion. Ici, c’est un engagement très favorable, où elle a une belle chance si cela veut sourire. Pour qu’elle puisse s’exprimer dans les meilleures conditions, il faut une course rythmée et un parcours caché.

Jean-Philippe Raffegeau : Golden Grace (12) a rapidement retrouvé son bon niveau après avoir été arrêtée plusieurs mois. Elle reste délicate au départ mais il faut juste être vigilant dans les premiers mètres. Elle vient de gagner facilement et découvre, dans la foulée, un engagement sur mesure. C’est une bonne droitière et la présence de Franck Nivard à son sulky va l’avantager. Elle présente donc de sérieux atouts.

Alexandre Abrivard : Hollywood Queen (13) n’a pas démérité la dernière fois d’autant qu’elle s’est retrouvé un peu nez au vent. Elle a bien récupéré de ses efforts. Ici, elle rend les mètres mais cela reste un bon engagement. Elle a galopé lors de son unique tentative à main droite à la maison. Pour autant, ce n’est pas une question de corde. Elle a sa place sur le podium.

Source : Geny courses