Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu
/ / Avis des entraîneurs pour le Quinté+ PMU du dimanche 21 février 2021

Avis des entraîneurs pour le Quinté+ PMU du dimanche 21 février 2021

Les interviews des entraîneurs pour le Prix d’Arras

Conrad Lugauer : Harran Boko (1) m’a un peu déçu pour son retour à Paris-Vincennes. Certes, il n’avait pas couru depuis plusieurs semaines mais il avait très bien travaillé en amont. Il n’a pas vraiment voulu lutter. On a procédé à des changements depuis. Il a bien travaillé à Melun. Il a le niveau pour disputer les premières places.

Patrick Hawas : Excellent Day (2) n’a pas le choix des engagements. Attelé, il n’est pas évident car il va « aux genoux ». Mais il n’est pas dénué de moyens. A l’avenir, il courra probablement davantage dans cette spécialité. L’an passé à Enghien, sans une faute pour finir, il aurait pu se classer septième. On verra bien.

Jacques Bruneau : Equinoxe (3) a encore très bien couru dans le quinté du 10 février disputé sur les 2.100 mètres. C’est vrai que j’ai visé les engagements sur les courtes distances mais il est aussi capable de bien faire sur les 2.700 mètres. Il faut juste lui masquer l’effort . C’est certainement sa dernière course du meeting. Il est toujours au top.

Franck Ouvrie : Partizan Face (4) a pu compter sur une bonne course en dedans le 10 février mais il a demandé à souffler depuis la sortie du tournant final. Il avait sans doute besoin de cette course. Logiquement, il devrait avoir progressé là-dessus.

Philippe Billard : Helena Di Quattro (5) a rempli son contrat le 10 février sur un parcours de vitesse. J’ai même cru qu’elle allait s’imposer. Elle s’adapte à tous les parcours. Pour autant, je l’aime autant sur un parcours de tenue comme celui de ce dimanche. Elle a fait de l’entretien depuis sa dernière sortie. Elle est prête à faire de son mieux.

Jean-Philippe Borodajko : Domingo d’Ela (6) est un cheval assez fragile et nous préférons le ménager, raison pour laquelle il n’a pas été revu depuis le début de l’année. Mais sa forme est sûre. Il sera déferré des quatre pieds et la distance lui est indifférente. Sérieux, il va encore fournir sa meilleure valeur. J’en attends une belle prestation.

Ronny Kuiper : Niky Flax (7) n’a pas été très chanceux lors de ses dernières sorties. Il est en forme et a prouvé que la grande piste ne le dérangeait pas. Il sait finir vite lorsqu’on peut lui masquer l’effort. Une fois de plus, sa place à l’arrivée dépendra du déroulement de course, mais il peut finir dans le quinté.

Jarmo Niskanen : Olle Rols (8) aurait sans doute pris la deuxième place sans une faute dans le dernier tournant à Cagnes. Dimanche, il revient à Vincennes où il avait pris la cinquième place d’une épreuve semblable au mois de décembre. Je vais effectuer quelques réglages pour qu’il se montre plus appliqué. Il devrait terminer dans les cinq premiers.

Eddy Planchenault : Diablo de Caponet (9) aurait pu inquiéter les trois premiers, fin janvier, s’il s’était tenu un ou deux rangs plus près. Une chose est sûre, il a accompli une belle ligne droite. Gentil et brave, il va encore donner le meilleur de lui-même. En revanche, il a besoin d’un parcours caché. J’espère que tout va bien se passer.

Christophe de Groote : Danseur Baroque (10) courait de façon rapprochée à Mons début février. Il ne faut pas tenir compte de cette sortie. Précédemment, il avait réalisé sans doute sa meilleure valeur. Il faut impérativement le cacher. Si tel est le cas, il peut accrocher une place en fin de combinaison. Déferré des antérieurs est sa meilleure configuration.

David Thomain : Diablo d’Herfraie (11) n’a pas démérité, dernièrement, alors qu’il devait rendre vingt-cinq mètres à des plus jeunes. Dimanche, il revient dans sa catégorie et j’ai l’impression que beaucoup de chevaux se tiennent de près. Il a sa place dans la quinté et si tout se passe très bien, il peut finir dans les trois premiers.

Franck Leblanc : Dexter des Baux (12) a souvent joué de malchance cet hiver. Il faut lui masquer l’effort ce qui comporte des aléas. Dernièrement, il n’a pu s’exprimer que trop tardivement. Dimanche, il découvre des conditions de course idéales et sa forme est optimale. Avec un peu de chance, il devrait prendre une part active à l’arrivée.

Tomas Malmqvist : Confidence (13) a eu un très bon comportement pour sa petite rentrée fin janvier. Depuis, il a bien évolué physiquement et j’ai attendu cet engagement. Il est peut-être un peu plus performant sur les parcours de vitesse à Paris-Vincennes mais c’est avant tout une question de rythme et de déroulement de course. Il peut terminer sur le podium.

Hervé Sionneau : Désir de Bannes (14) a rapidement compromis ses chances en dernier lieu. Il est davantage à son affaire corde à gauche. De condition, il est au mieux. Il m’avait laissé de bonnes sensations lors de ses sorties précédentes dans le Sud-Ouest. Dimanche, il est bien engagé et la distance lui convient bien. J’estime qu’il a son mot à dire.

Franck Harel : Eire d’Hélios (15) a été préparée pour ça. C’est une bonne jument, capable d’aller vite pour finir. Mais comme elle a tendance à se montrer généreuse, il est préférable de lui cacher l’effort. Cette tactique comporte des aléas. J’espère que tout va bien se passer. J’ajoute qu’elle sera pieds nus.

Source : Geny courses

Pour augmenter vos chances de gagner au PMU, n’hésitez pas à consulter aussi l’analyse et le pronostic de Fréquence Turf pour ce Prix d’Arras, le Tiercé Quarté Quinte du dimanche 21 février 2021 qui se courra sur l’hippodrome de Vincennes.

A lire également