Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu
/ / Avis des entraîneurs pour le Quinté+ PMU du mardi 9 février 2021

Avis des entraîneurs pour le Quinté+ PMU du mardi 9 février 2021

Les interviews des entraîneurs pour le Prix Jules Roucayrol

Stéphane Cingland : Bosco du Goutier (1) n’a pas eu l’ouverture pour finir alors qu’il avait des ressources la dernière fois. Il est en forme mais n’a aucune marge. Sur ce tracé, il peut trotter 1’14 » et fractions, pas mieux. A 10 ans, il a fait son devoir et c’est encore un chic cheval, courageux et généreux. Dans ce quinté, il va falloir « raser les murs »…

David Alexandre : Avenir Classique (2) vient d’effectuer une rentrée encourageante. Il n’avait pas tellement de courses à sa disposition auparavant. Il aime courir de façon espacée. Il a également besoin d’un parcours caché. S’il parvient à décrocher une place, alors il aura atteint son objectif.

Anthony Muidebled : Ekiango de Nile (3) se montre plutôt décevant cet hiver à Cagnes. Pourtant, au travail, il est bien. Il n’a pas eu des parcours vraiment favorables non plus mais tout de même… Les analyses n’ont rien révélé. Il faut qu’il me rassure pleinement. Dans l’immédiat, il m’est difficile d’être affirmatif. Je lui laisse ses fers.

Jarmo Niskanen : Olle Rols (4) s’apprêtait à prendre une part active à l’arrivée lorsqu’il s’est perdu dans ses allures en dernier lieu. Il aura, cette fois, une ferrure plus confortable. Je profite de ce bel engagement pour effectuer le long déplacement. Il va apprécier la piste plate de Cagnes-sur-Mer. Je compte sur lui.

Jean-Pierre Ensch : Euro du Chêne (5) a rejoint mon écurie après sa dernière sortie. Il me paraît être resté en belle condition. En dernier lieu, il a tracé une belle ligne droite pour venir prendre la deuxième place. Il aura l’avantage de partir en tête et s’il répète son dernier chrono, il doit avoir une belle chance.

Virgile Foucault : Celtic Commander (6) se montre courageux à chacune de ses sorties. Dans le Prix Henri Estable, il a bien prolongé son effort pour se classer cinquième. Depuis qu’il est déferré des quatre pieds, il a gagné une seconde. S’il répète sa dernière réduction kilométrique, alors il doit être capable de faire l’arrivée.

Jean Uroz : Concerto Gédé (7) est particulièrement à son affaire sur les profils plats. Il a pu bénéficier d’un déroulement de course idéal le 27 janvier. L’opposition est plus relevée cette fois. On ne peut pas laisser passer un tel engagement. À l’issue d’un bon parcours caché, il devrait confirmer, au moins pour une place.

Romuald Mourice : Cash des Caillons (8) n’a pas de programme cet hiver et risque de passer à côté de son meeting. Dans ce quinté, il lui faudra rendre la distance. J’ai longtemps hésité avant de le déferrer des quatre pieds. Avec des fers, il n’avait aucune chance. « Déchaussé », il peut prétendre à une éventuelle cinquième place.

Jean-Marie Roubaud : Callijo Delbi (9) m’a déçu à Paris-Vincennes. Il n’était pas à l’aise dans ses allures. Je vais lui laisser les fers cette fois. Il faut qu’il me rassure en course. À l’entraînement, il me paraît bien. Ici, il rend la distance et on va courir à l’économie pour venir sur les autres. À mon sens, ce n’est pas une priorité.

Romuald Mourice : Django du Bocage (10) nous a rassurés dans le Prix Une de Mai. Malgré un parcours en épaisseur, il a bien soutenu son effort jusqu’au bout. Il a bien pris sa course. Mardi, les données changent. Il devra rendre la distance et on sait qu’il est meilleur lorsqu’il peut aller devant. Tout dépendra du déroulement de l’épreuve.

Yannick-Alain Briand : Alinéa (11) est resté à l’écurie après sa dernière sortie. J’espère que le changement d’environnement et de main lui sera bénéfique. Il demeure caractériel. Je suis un peu dans le doute car le matin à l’entraînement, il montre qu’il n’est pas cuit. Je vais m’évertuer à le faire venir sur les autres.

Jean-Michel Bazire : Calina (12) a encore bien tenu sa partie dans le Prix de Lille. Elle est régulière mais a désormais beaucoup de gains et donc moins de marge. Elle avait vraiment joué de malchance, à Cagnes-sur-Mer, au mois de décembre. Mardi, elle devrait profiter de cet engagement idéal pour prendre une part active à l’arrivée.

Jean-Pierre Ensch : Colonel Bond (13) n’a pas manqué son objectif, en dernier lieu, en remportant le convoité Prix Une de Mai. Depuis, il affiche une belle forme. La donne change car il va devoir cette fois rendre les mètres. Il sera dans la même configuration qu’en dernier lieu. Avec le bon parcours, je compte sur lui.

Source : Geny courses

Pour augmenter vos chances de gagner au PMU, n’hésitez pas à consulter aussi l’analyse et le pronostic du Quinte publiés chaque jour sur Fréquence Turf.

A lire également