Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu
/ / Avis des entraîneurs pour le Quinté+ PMU du samedi 20 février 2021

Avis des entraîneurs pour le Quinté+ PMU du samedi 20 février 2021

Les interviews des entraîneurs pour le Prix de Sainte-Maxime

Mathieu Boutin : Larno (1) a moins de référence sur la PSF. Il ne faut pas le condamner; il est très bien. Cela s’était mal passé le 22 janvier, car il s’était fait mal, mais il vient de bien se réhabiliter. Un point négatif : il a été pénalisé au poids. Il n’est pas hors d’affaire mais il faut voir si la PSF est un frein pour lui ou pas.

Damien de Watrigant : Gris d’Argent (2) nous a encore fait plaisir cet hiver en remportant sa course à Pau et, comme chaque année, il vient disputer ce Prix de Sainte-Maxime. Il va se présenter dans un bel état de forme, un moral au beau fixe et une valeur qui lui permet d’être compétitif. Avant le coup, tous les feux sont au vert.

Sébastien Maillot : Mille Sabords (3) a très bien couru en dernier lieu, se montrant rassurant par rapport à ses tentatives précédentes. Il revient sur la PSF, ce qui ne devrait pas le déranger, car il s’y est distingué à ce niveau de la compétition l’hiver dernier. Il a un bon numéro de corde et nous partons confiants.

Henri-Alex Pantall : El Caliente (4) a très bien couru la dernière fois dans le Prix du Lavandou, sur le parcours qui nous intéresse. Autant dire qu’il va apprécier d’y retourner, étant à son affaire sur l’hippodrome de la Côte d’Azur. Tout va pour le mieux en ce qui le concerne.

Mme Gina Rarick : Hastotrike (5) a été bloqué à la corde dernièrement, puis a fait un bon effort final. Même avec un mauvais déroulement de course, il parvient quand même à faire ses courses. S’il est bien placé à la corde et que tout se passe bien, il a sa place à l’arrivée.

Michel Krebs : Shyamala (6) est en pleine forme et se plaît sur la Côte d’Azur. Maintenant, il faudra de nouveau surmonter la pénalisation de huit livres mais, sur sa lancée, j’y crois. Le lot s’est relativement creusé et je lui vois une chance. Il est vrai que ce sera plus dur pour le succès mais une place reste possible.

Jérôme Reynier : Intérieur (7) s’est enlisé dernièrement sur une piste juste praticable avec une course qui avait été retardée, puis mise en fin de réunion, pour réajuster des problèmes de paris au PMU. Il n’a pas aimé. Il faut certainement le reprendre en confiance sur une PSF qu’il affectionne. Je suis confiant.

Frédéric Rossi : French Pegasus (8) a été réclamé récemment. Il me paraît bien le matin à l’entraînement et je n’ai fait que l’entretenir. Je profite de cet engagement sur place pour le courir dans ce handicap. Cette sortie va me permettre de le juger.

Mme Véronique Deiss : Highest Rockeur (9) avait un mauvais numéro de corde en dernier lieu. Je le savais en bonne forme cet hiver mais j’avoue que j’en n’attendais pas tant de sa part. Il est resté en très belle condition et bien que remonté nettement sur l’échelle des valeurs, j’espère qu’il me fera encore plaisir. Une place me comblerait.

Henri-Alex Pantall : Dhevanafushi (10) s’est très bien comporté en dernier lieu, le 6 février, sur ce même tracé. C’est donc un avantage d’y retourner, car il se plaît sur les bords de la méditerranée. Tout se présente bien avant l’heure.

Didier Prod’homme : Singasoumi (11) était prêt pour sa première course du meeting mais la distance était un peu courte. Ensuite, les pistes d’entraînement étaient un peu lourdes pour lui et on ne peut pas trop le travailler sur la PSF. Il va se présenter dans de meilleures conditions ici. Il n’est pas à son niveau de l’an passé mais, baissé au poids, c’est une possibilité.

Henri-Alex Pantall : Perfecto (12) tente sa chance sur 1.600 mètres. On a l’impression qu’il faut le faire maintenant. On va voir s’il est mieux sur cette distance. Il est capable de s’en sortir à ce niveau de la compétition, comme il l’a déjà prouvé. Il doit pouvoir faire quelque chose.

Nicolas Caullery : On The Sea (13) a mis du temps à « rentrer » dans sa course en dernier lieu. On est en meeting. Voilà pourquoi je l’aligne ici. Il n’a pas fait grand chose depuis sa récente sortie. Il reste sur des sorties correctes et est à l’aise de 1300 à 1600 mètres. En la valeur qui est la sienne, il est compétitif.

Cédric Boutin : J’aurais du (14) a eu un bon comportement dernièrement. Il est resté en belle forme. Il est sur place et je n’ai pas d’engagements hormis à réclamer. Il va courir avec une petite chance pour une place. Il faudra peut-être le monter en retrait, lui qui est plus une cheval de 1.300 ou 1.400 mètres.

Christophe Escuder : Esperitum (15) aurait pu courir « à réclamer ». Mais au regard de sa bonne forme affichée à l’entraînement, je me suis ravisé en le déclarant dans ce handicap. Sa forme est donc bonne et sa valeur a été revue à la baisse. Dès lors, j’espère qu’il me rassurera. Une place me satisferait.

Georgios Alimpinisis : Agapi Mia (16) est en pleine forme. Distance et surface correspondent parfaitement à ses aptitudes. Elle aborde cette course avec moral et fraîcheur. L’inconnue reste sa compétitivité à ce niveau. En effet, elle découvre les gros handicaps et doit encore faire ses preuves à ce niveau.

Source : Geny courses

Pour augmenter vos chances de gagner au PMU, n’hésitez pas à consulter aussi l’analyse et le pronostic de Fréquence Turf pour ce Prix de Sainte-Maxime, le Tiercé Quarté Quinte du jeudi 18 février qui se courra sur l’hippodrome de Vincennes.

A lire également