Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu

Avis des entraîneurs pour le Quinté du lundi 8 mars 2021

Les interviews des entraîneurs pour le Prix de Nonant-le-Pin

Franck Leblanc : Ginkgo Thélois (1) s’est élancé au galop dernièrement. Auparavant, il avait prouvé qu’il était revenu au top après avoir été très longtemps arrêté. Même si c’est le moins riche du lot, l’engagement reste correct car il est en retard de gains. Il va se plaire sur le tracé de Caen. Il détient une première chance.

Franck Anne : Hugh de Banville (2) est en dessous du bon niveau de Vincennes. Il avait fait une très bonne performance à Lisieux, en terminant troisième derrière Hatchet Man et Hallix. C’est un bon droitier. Avec ses gains, il a très peu d’engagements à droite mais celui-ci est plus dans ses cordes. Il peut terminer en fin de combinaison.

Stéphane Prioul : Genlou Blond (3) s’y met à l’attelé mais, après sa dernière course, il a eu un problème de santé. Il a fallu qu’on l’arrête un peu. Donc, il est en re-préparation. Il faut qu’il coure pour se remettre en route. Il sera ferré lourd.

Mike Lenders : Gatsby Wic (4) est depuis quelques semaines dans mon effectif. C’est une rentrée. Il va courir sage pour préparer les prochains engagements. Il est possible qu’avec un bon parcours il prenne une petite place mais l’objectif est qu’il fasse une bonne rentrée. Il restera ferré.

Damien Lecroq : Gold Fly (5) a décompressé et il est allé régulièrement à la plage. Pour sa rentrée, il ne m’a pas laissé une impression favorable. Pour cette raison, je le mènerai de nouveau dans ce quinté. J’ai besoin qu’il me rassure. C’est dommage car il va se plaire à Caen. J’ai hésité avant de le déferrer des postérieurs, ce qui l’aide.

Franck Blandin : Gold du Val (6) a aussi de la qualité au trot attelé. Non seulement il travaille bien dans cette spécialité mais lorsqu’il va aux courses, ses heats attelé se passent toujours bien. Il est capable de belles choses. Comme il arrive en fin de ferrure, il sera pieds nus. Il peut juste manquer de vitesse. On verra bien…

Joël Hallais : Hidalgo du Rib (7) restera ferré. On ne peut pas le déferrer très souvent et puis, c’est un moins bon engagement que la dernière fois. Il est performant ferré mais il ne faut pas qu’il fasse de faute. En effet, il reste délicat avec ses grandes allures. Ce n’est pas de la mauvaise volonté. La piste de Caen va lui convenir, car il trotte grand.

Yann Docquin : Ganymed de Corbery (8) a fait sa valeur le mois dernier à Vincennes. Il est sympa et facile à entraîner. Il s’adapte à toutes les pistes. Physiquement, il a l’air très bien. Une fois de plus, le déroulement de l’épreuve sera déterminant. Il faut impérativement lui cacher l’effort et préserver sa pointe de vitesse jusqu’à 300 mètres de l’arrivée.

Benjamin Goetz : Havaroche (9) monte un peu en puissance. Cela lui a fait du bien de courir au monté. Ici, c’est un bon engagement face aux « G ». Il n’est pas mal à l’entraînement. J’espère qu’il sera dans les trois premiers. Il n’est pas vraiment confirmé corde à droite mais, sur la grande piste de Caen, ce n’est pas trop un souci.

Alexandre Abrivard : Ghost (10) s’est montré irréprochable cet hiver. Lors de sa deuxième place à Agen, il a montré qu’il était un peu fatigué. Il a donc repris de la fraîcheur depuis. Il n’a pas couru depuis un mois et demi mais il est prêt. C’est un bon droitier et rien ne s’oppose à ce qu’il prenne encore une part active à l’arrivée.

Alexandre Abrivard : Grandiose Bey (11) n’a pour ainsi dire pas couru dernièrement. Il a reculé par le jeu des relais et s’est retrouvé bloqué derrière des chevaux fatigués. Il est maniable et les pistes à droite ne lui pose pas de problème comme l’atteste son succès à Bordeaux, le mois dernier. Il est d’égale valeur à Ghost.

Franck Blandin : Gadget du Louvet (12) a pour lui d’être bien situé aux gains. Même s’il a souvent couru sous la selle ces derniers mois, il a montré de la qualité à l’attelage. J’ajoute qu’il est meilleur à droite. En revanche, je ne l’ai pas comme souhaité ces derniers temps au travail. Je ne suis pas sûr de sa forme. Il n’est pas hors d’affaire pour une place.

Christophe Clin : Galliano du Désert (13) a dû affronter des lots relevés cet hiver à Vincennes. Malgré de bons chronos, il n’a pris que des places. Lundi, je pensais que sa tâche serait plus facile. Il y a encore des clients et j’ai peur qu’il doive viser une petite allocation une fois de plus. En revanche, il est aussi bien à droite qu’à gauche.

Source : Geny courses