Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu
/ / Avis des entraîneurs pour le Quinté+ PMU du dimanche 10 janvier 2021

Avis des entraîneurs pour le Quinté+ PMU du dimanche 10 janvier 2021

Les interviews des entraîneurs pour le prix de Lille

William Bigeon : Diablo du Noyer (1) n’avait pas un très beau programme début décembre, ce qui m’a incité à le déplacer à Cagnes. Le lot s’est un peu creusé ici, on est en première ligne, je tente le coup. Il sait démarrer. Je n’ai pas trop de recul sur les 2.100 mètres GP. Sa marge est réduite mais il peut se placer à ce niveau.

Romain Derieux : Dream de Lasserie (2) répète ses courses. A l’entraînement, tout va bien. Il s’adapte à toutes les distances. Derrière l’autostart, il vaut mieux ne pas le démarrer trop vite car il pourrait monter en pression. Un numéro en dedans est toujours appréciable. A l’issue d’un déroulement à sa convenance, il a sa chance.

Philippe Billard : Violetto Jet (3) est en pleine possession de ses moyens. Sa quatrième place dans le Prix Jean Dumouch est très bonne. Il n’a été devancé que par les concurrents partis vingt-cinq mètres derrière lui. Il découvre une opposition moins relevée cette fois. Les 2.100 mètres ne vont pas le gêner. Il détient une première chance.

David Haon : Câlin de Morge (4) a bien prolongé son effort, en dernier lieu, chez les amateurs. Il ne faut pas perdre de vue qu’il rendait 50 mètres. Il revient au mieux et a bien encaissé. Dimanche, l’engagement est favorable. Il a déjà réussi sur les 2.100 mètres de la grande piste. Il sera « résiné ». J’y crois.

Nico D’Haenens : Cicero Noa (5) s’est requalifié avec brio à Grosbois. Certes, il s’agira d’une rentrée mais il a bien travaillé. Il est suffisamment bien pour figurer utilement dans ce quinté. Bien sûr, il va s’améliorer au fil de ses sorties. Il peut trotter sur le pied de 1’12″5 dimanche. Il sera déferré car à Vincennes, on n’a pas le choix.

Loris Garcia : Eclat de Gloire (6) a été orienté vers cette épreuve plutôt que le Prix du Forez six jours plus tard. Les 2.100 mètres ne m’inquiètent pas du tout. Il est au mieux. Il est même sur la montante et a franchi un cap depuis quelques temps déjà. L’occasion est belle de revenir à Paris-Vincennes. Il a ma confiance.

Jean-Loïc Claude Dersoir : Cash du Rib (7) a eu un bon comportement le 26 décembre en étant pieds nus. Je ne peux renouveler l’opération de façon régulière… Les 2.100 mètres ne lui posent pas de problème particulier. Il apprécie les courses avec du rythme. Il est dans sa catégorie et a les moyens de disputer l’arrivée. Le déroulement de course fera la différence.

Jean-Michel Bazire : Dostoievski (9) est en bonne condition et plutôt bien engagé au départ de ce Prix de Lille mais il a des gains. Désormais, il n’a plus aucune marge de manoeuvre. Egal à lui-même, il va se donner à fond. Cependant, pour disputer l’arrivée, et avec le 9 derrière la voiture, il devra compter sur un déroulement de course en or.

Björn Goop : Chianti (10) effectuait une petite rentrée dernièrement et avait besoin de courir. Dimanche, il découvre une tâche compliquée face à des chevaux affûtés. De plus, il restera ferré. Cette course va uniquement lui permettre de préparer un prochain engagement sous la selle.

Jean-Pierre Dubois : Classic Connection (11) a connu plusieurs petits ennuis de santé. Il n’a pas été possible de le courir à Lyon début décembre. À l’entraînement, il me paraît plutôt bien. Maintenant, il affronte des chevaux en pleine forme en milieu de meeting. Cela paraît compliqué avant coup. Il va sans doute manquer d’une course ou deux.

Alexandre Abrivard : Carioca de Lou (12) est en plein boum. Il reste sur deux succès sous la selle. Dans cette spécialité, il se montre plus maniable mais il fait malgré tout preuve d’une belle régularité à l’attelé. Les 2.100 mètres ne vont pas le déranger. Certes, il s’élance en seconde ligne mais il est capable de fournir un bon dernier kilomètre. Une place est possible.

Jean-Michel Bazire : Calina (13) a couru de première dans le Prix de Bourgogne. Cette sortie ne l’a pas marqué ; sa forme est sûre. Dimanche, elle vise moins haut. Elle évoluera de nouveau sur une distance qu’elle affectionne tout particulièrement. Avant l’heure, c’est ma meilleure chance au départ de ce quinté.

Björn Goop : Hard Times (14) a couru en progrès dernièrement, même s’il n’a pu se mettre en évidence. Il a des gains et ne découvre pas des tâches faciles cet hiver. Dimanche encore, le lot est bien composé. Il devrait courir en amélioration mais je ne sais pas si cela suffira pour terminer dans les cinq premiers.

Matthieu Abrivard : Duel du Gers (15) n’a pas un très bon programme cet hiver. Il n’a pas raté son objectif dernièrement. Les 2.100 mètres de la grande piste ne vont pas le déranger mais, en seconde ligne, sa tâche se complique. Je ne vais pas vous cacher qu’il aura un meilleur engagement le 23 janvier. Il est préférable d’attendre la fin du mois.

Thierry Duvaldestin : Flamme du Goutier (16) est au top de sa forme. Je profite de ce Prix de Lille pour lui donner de la vitesse en vue de son objectif : le Prix de Cornulier. Face à de tels adversaires, il lui sera compliqué de jouer les premiers rôles. En revanche, à l’issue d’un parcours favorable, elle peut viser la quatrième ou la cinquième place.

Source : Geny courses

A lire également