Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu

Avis des entraîneurs pour le Tiercé Quarté Quinté PMU du lundi 30 novembre 2020

Les interviews des entraîneurs pour le Prix de Meslay-du-Maine

Olivier Touvais : Capella de Vrie (2) avait logiquement besoin de ce parcours en dernier lieu. Elle est sur la montante mais pas encore au top. Je m’attends à la voir courir en progrès. On va courir plus offensif, la déferrer des quatre pieds et la munir d’un bonnet fermé pour la première fois. On va essayer d’accrocher une allocation.

Jean-Michel Bazire : Douxor de Guez (3) a été obligé de produire son effort un peu trop tôt et il a plafonné pour finir en dernier lieu. Il est resté en forme mais il n’a désormais aucune marge. L’engagement reste très favorable face uniquement à des chevaux d’âges et sans concurrent étranger. Il a sa place dans le quinté.

Patrick Hachin : Divine de Navary (4) n’a pas supporté les fortes chaleurs cet été. Elle a repris de la fraîcheur. Dernièrement à Mons, elle a pris une encourageante troisième place. Je la trouve très bien. Lundi, elle est dans sa catégorie. Elle peut disputer l’arrivée. Elle a un bon programme au mois de décembre, face aux femelles.

Jean-Michel Bazire : Desperado (5) vient de courir honorablement à deux reprises sous la selle. Certes, il n’avait pas convaincu, auparavant, à l’attelage, mais sa forme ne fait aucun doute. Comme ce lot n’a rien d’extraordinaire, je retente l’aventure. Ses tentatives au trot monté peuvent lui avoir été profitables.

Mme Séverine Raimond : Clyde Barrow (6) est en pleine possession de ses moyens. Il est même parfait au travail. Je tente à nouveau à main gauche et à Paris-Vincennes, vu la qualité de l’engagement. La grande piste devrait l’avantager à tourner. S’il négocie bien le tournant final, il peut être envisagé parmi les cinq premiers.

Stéphane Provoost : Deganawidah (8) a retrouvé la très bonne carburation. Lors de ses deux dernières prestations à Paris-Vincennes, il s’est montré excellent. Capital Charm a pu s’infiltrer à l’intérieur récemment, ce qui a fait la différence. Sa récupération a été parfaite. Il n’y a rien qui s’oppose à le voir confirmer et viser la victoire.

Pierre Pellerot : Dreamer de Chenu (9) avait des ressources à Bordeaux au moment de sa faute. Cela fait deux fois qu’il se montre fautif. Peut-être est-il mieux désormais à évoluer à main gauche. Il a besoin de rassurer un peu en compétition. Physiquement, il est très bien. On a pris soin de ses pieds et a fait ses plus belles à Paris-Vincennes…

Christophe Ecalard : Davina du Capre (11) n’est pas facile à comprendre. Elle a du caractère. Une chose est sûre; on n’aurait pas dû la courir au trot monté. Comme les conditions de course sont favorables, on a pris la décision de la déclarer partante. L’objectif est de la voir boucler un parcours propre. Elle sera déferré des quatre pieds.

Frédéric Senet : Darlington Park (12) a bien tenu sa partie à Laval alors que je le savais à court de condition. Depuis, il a bien travaillé en vue de cet objectif. Matthieu Abrivard le découvre mais il n’est pas compliqué. L’engagement est sur mesure et tous les concurrents se tiennent de très près. Il a une belle carte à jouer.

Mlle Virginie Moquet : Donuts Deladou (13) a été battu par Diable de Vauvert à Laval, le récent gagnant du Prix de Bretagne. De toute évidence, sa performance attire l’attention. Lundi, cet engagement tombe à point nommé. Il sera déferré des postérieurs et plaqué devant. Il va fournir sa meilleure valeur et peut attendre ou aller devant.

Grégory Thorel : Capital Charm (14) avait joué de malchance à plusieurs reprises avant son récent succès. Il méritait de trouver son jour. Dans la foulée, il découvre un engagement idéal, sans les 6 ans. Il est resté au top. Une fois de plus, sa place à l’arrivée dépendra du déroulement de course. J’en attends une confirmation.

Jacques Etienne Thuet : Destin Carisaie (15) fait face à un objectif. Sa prestation à Lignières lui a permis de se maintenir en condition physique avant cet engagement très intéressant sans les étrangers, ni les jeunes. Précédemment à Enghien, il s’était assez bien défendu. Depuis, il a bien travaillé. Il est sur la montante. À Eric Raffin de jouer.

Bernard Piton : Caporal de Bry (16) a pris ses gains sous la selle mais il travaille bien à l’attelage. L’après-midi, il a tendance à se tétaniser. Faute d’engagement au monté, je me suis laissé tenter. Il sera déferré des quatre pieds pour la première fois de sa carrière dans cette spécialité. Une petite allocation serait la bienvenue.

Source : Geny courses

A lire également