Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu
/ / Avis des entraîneurs pour le Tiercé Quarté Quinté PMU du mardi 8 décembre 2020

Avis des entraîneurs pour le Tiercé Quarté Quinté PMU du mardi 8 décembre 2020

Les interviews des entraîneurs pour le prix d’Epsom

Christophe Ferland : Rimini (1) affectionne les parcours de vitesse sur la PSF. Je lui ai fait reprendre de la fraîcheur depuis sa dernière sortie. Il va se présenter en bonne forme et retrouve le sable. Certes, il doit porter l’un des plus gros poids de l’épreuve, mais il demeure compétitif. Avec un bon parcours, il devrait bien courir d’emblée.
Vincent Sartori : Dark Américan (2) reste sur une sortie à oublier. On ne revenait pas de l’arrière-garde en cette occasion. Il revient sur la PSF cantilienne, où il excelle. L’échelle des valeurs étant quand même resserrée, cela ne l’oblige pas à rendre beaucoup de poids. Il est resté en forme. J’en attends une belle performance.

Henri-Alex Pantall : Thread of Silver (3) a beaucoup tiré en dernier lieu. C’est une pouliche assez délicate, assez tendue, et de ce fait pas facile à exploiter en compétition. Si elle arrive à bien se détendre durant le parcours, elle peut alors finir à l’arrivée.

Mme Sofie Lanslots : Pradaro (4) a encore sa chance. La dernière fois, nous avons été vraiment heureux de sa performance. Il a bien récupéré et a gardé sa bonne forme pour l’instant. Espérons qu’il puisse continuer ainsi. Alors, terminer dans les cinq premiers n’est pas impossible.

Edouard Monfort : Wonder Boy (6) va prochainement gagner un Quinté+. J’ai beaucoup aimé sa course de rentrée, où il a trouvé les 1.200 mètres un « poil » courts pour ses aptitudes. S’il ne gagne pas mardi, ce sera le coup d’après. C’est un cheval que j’adore et que j’estime énormément. Il est à suivre de près.

Alexandre Chesneau : Mille Sabords (7) a fait une très bonne rentrée. Il sera à suivre de près dès sa prochaine tentative.

David Smaga : Millfield (8) n’a plus à faire ses preuves à ce niveau. Dernièrement, il a échoué du minimum pour la cinquième place. Ce jour-là, je l’avais muni d’oeillères. Cela a plutôt eu un effet contraire en l’occasion. Mardi, il devrait une nouvelle fois chèrement défendre ses chances, fidèle à lui-même.

Henri-Alex Pantall : Pure Beauty (9) sera peut-être mieux sur 1.300 mètres. Je crois surtout que le terrain lourd n’était pas son affaire en dernier lieu. Elle sera mieux sur la PSF, une surface sur laquelle elle débute. En outre, elle a perdu un kilo sur l’échelle des valeurs. Cela peut lui permettre de faire une bonne performance.

Mauricio Delcher-Sanchez : Bakoel Koffie (10) reste sur une excellente tentative. Certes, il aime Fontainebleau, mais a aussi montré qu’il était compétitif à cette valeur. Maintenant, il lui faut bénéficier d’un bon déroulement de course. Il aime aller de l’avant. J’espère que tout se passera bien, car il est toujours en forme et a déjà bien fait sur ce parcours.

Michel Krebs : Nadeem Alward (11) vient de prouver sa forme à Marseille sur le gazon. Il est très titré en bon terrain et sur la fibrée de Cagnes. L’interrogation concerne son adaptation à un tracé à main droite. Il a parfois du mal à « s’incurver » à cette corde. Ses exercices du matin ont été satisfaisants. C’est un cheval véloce et dur à l’effort.

Stéphane Wattel : Magic Vati (12) arrive à maturité seulement maintenant. En plus, son programme passait par la PSF, ce qui l’a transformé, ainsi que les œillères australiennes. C’est un peu logique de le voir autant pénalisé après ses deux belles victoires mais il semble progresser physiquement. Il paraît plausible qu’il soit encore compétitif.

Mlle Adelaïde Budka : Junius Brutus (13) est une récente recrue. Il a dévoilé du potentiel, notamment à l’âge de deux ans. Je suis convaincue de son aptitude à la fibrée et il devrait s’adapter à la distance, lui qui est avant tout un véritable sprinter. Il a hérité d’un bon numéro de corde. Ce qui est primordial pour ce cheval vite sur jambes.

Domingos Miguel Batista Ribeiro : Hot Spot (14) n’a pas apprécié le terrain à Angers. Plus récemment, à Pau, il était très chargé et la distance était un peu courte. Il sera mieux sur 1.300 mètres et ne porte ici qu’un petit poids. Je préfère le voir en bas de la première épreuve qu’en haut de la deuxième. Je le vois bien se comporter.

Maurizio Guarnieri : Toy Room (15) est en pleine forme. Maintenant, en première épreuve, je pense que sa tâche est compliquée. Elle affronte un lot de qualité avec une surcharge de six livres. Je pense qu’elle aurait eu une meilleure chance en deuxième épreuve. Néanmoins, sur sa forme, on essaiera d’accrocher une place.

Source : Geny courses

A lire également