Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu

Avis des entraîneurs pour le Quinté+ PMU du vendredi 19 février 2021

Les interviews des entraîneurs pour le Prix Jean Boillereau

Virgile Foucault : Celtic Commander (1) s’est désuni à la sortie du dernier tournant en dernier lieu. Il n’était pas battu pour un accessit. Je regrette de ne pas lui avoir laissé ses protections aux postérieurs; il s’est « monté dedans » et s’est fait mal. Vendredi, il sera probablement « résiné ». Il n’aura pas le bonnet fermé et va patienter. Il a sa chance.

Julien Chauvin : Akir de Mai (2) n’a pas bénéficié d’un programme attrayant dernièrement. Sa dernière sortie est bonne, tout comme le chrono. Il est en forme et j’ai longtemps hésité avant de le déferrer dans ce quinté. A la volte, il est assez délicat. S’il s’élance sur la bonne jambe, il est encore capable de bien finir.

David Alexandre : Davina du Capre (3) ne s’est pas mal défendue cet hiver. Dans ce Prix Jean Boillereau, j’estime que sa tâche ne sera pas facile. Pour cette raison, je préfère ne pas la déferrer et préserver ses pieds pour un prochain engagement plus favorable. Elle va boucler son parcours en dedans.

Nicolas Ensch : Eden Basque (4) vient d’effacer une série d’échecs. Je m’entêtais à l’alléger alors qu’il avait besoin de poids et de confort, comme lors de ses meilleures performances. Vendredi, il est bien engagé au premier échelon, ce qui est un avantage ici. Il n’a pas d’espoir de revanche sur Ecureuil Jénilou mais une place est à sa portée.

Gwenn Junod : Ecureuil Jénilou (5) vient de remporter son premier Groupe III avec la manière sur ce parcours. Le cheval est resté très bien. Dans la foulée, il découvre des conditions similaires et aura l’avantage de partir en tête. Je redoute Rebella Matters mais je compte sur mon cheval pour réaliser une très belle performance.

Jean-Michel Bazire : Rebella Matters (6) s’est montrée régulière cet hiver même si elle n’a pas réussi à s’imposer. Elle n’a pas démérité, dernièrement à Vincennes, dans une course sans train. Vendredi, elle est bien engagée sur une piste plate qui va lui plaire. Elle n’a que ses aînés à affronter et détient évidemment une première chance.

Jean-Charles Féron : Cristal du Lupin (7) s’est très bien comporté, au début du mois, dans une épreuve similaire. Il n’a perdu les accessits qu’à la fin après avoir animé. Dans la foulée, il bénéficie d’un engagement favorable mais il retrouve trois des quatre chevaux qui le devançaient dernièrement. Je vais cette fois lui masquer l’effort.

Romuald Mourice : Derby de Souvigné (8) reste sur une sortie encourageante. Alors qu’il avait des ressources, il n’a pas eu la place pour être lancé. Il aurait pu se classer quatrième ou cinquième. Il est en forme mais ne rencontre pas une tâche facile une fois de plus. L’opposition ne sera pas à prendre à la légère. Il a le droit de se glisser dans le quinté.

Stéphane Cingland : Bambino du Pré (9) est chez moi depuis dix jours. Il est difficile de pouvoir le juger. Sa forme est sujette à caution et je crois qu’il est un peu plus performant avec les beaux jours. Il est bien engagé et sera déferré des quatre pieds. Cette sortie va me permettre de mieux le situer. Je signe pour une sixième ou septième place.

Pierre-Alain Rynwalt-Boulard : Belle Emotion (10) évite le recul pour pas grand chose dans ce quinté. Il est logique d’effectuer le déplacement. Normalement, elle voyage bien. Cet hiver (sa saison préférée), elle affiche une forme optimale. Elle va se plaire piste piste. En tête, elle est capable de trotter 1’13 » 5. Elle devrait lutter pour les premières places.

David Alexandre : Brindor (11) n’a pas eu de programme cet hiver. Une fois de plus, il ne trouve pas des conditions de courses avantageuses au départ de ce Prix Jean Boillereau. Handicapé de 25 mètres et ferré, ses ambitions sont extrêmement limitées. Il aura de meilleures courses à venir.

Nicolas Ensch : Black d’Arjeanc (12) n’a coincé que dans les derniers mètres dernièrement. Auparavant, il avait bien gagné sur ce parcours. Malheureusement, il a été malade après sa dernière course et a dû sauter plusieurs exercices. Il n’est donc pas aussi affûté et il restera ferré. Sa tâche s’annonce compliquée.

Yannick-Alain Briand : Alinéa (13) n’est pas facile à utiliser. Il n’est pas franc pour partir puis a eu du mal dans le tournant final. Ce n’est vraiment pas l’idéal pour Cagnes. Il va falloir un rythme très soutenu pour qu’il puisse se glisser à l’arrivée. Il n’a pas les moyens de faire le tour des autres. Avant coup, cela ne s’annonce pas évident.

Yannick-Alain Briand : Direct Way (14) n’avait pas un bon programme cet hiver. C’est une petite rentrée et il doit rendre la distance. Ce n’est pas l’idéal à Cagnes. Il est brave et va faire son possible après avoir longé le rail. Il aura une course sans rendement de distance la semaine suivante. Il sera alors sans doute plus compétitif.

Nicolas Ensch : Elsa de Belfonds (15) a très bien fini, dernièrement, dans une course sélective. Elle bénéficie d’un engagement semblable mais elle retrouve Ecureuil Jénilou qui nous avait nettement battus. Même à poteau égal, il serait redoutable. Il y a d’autres sérieux clients mais elle va encore faire sa course et terminer dans le quinté.

Stéphane Cingland : Bulle de Laumont (16) vient de correctement se défendre, même si elle n’a terminé que neuvième. Elle réalisait le même chrono que le jour de la « Cote d’Azur ». Elle est bien engagée ici mais devra encore rendre les mètres. Je vais être un peu plus patient et la faire finir. Avec le bon parcours, elle doit terminer dans la bonne combinaison.

Source : Geny courses

Pour augmenter vos chances de gagner au PMU, n’hésitez pas à consulter aussi l’analyse et le pronostic de Fréquence Turf pour ce Prix Jean Boillereau, le Tiercé Quarté Quinte du vendredi 19 février qui se courra sur l’hippodrome de Vincennes.

A lire également