Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu
/ / Avis des entraîneurs pour le Tiercé Quarté Quinté PMU du dimanche 13 décembre 2020

Avis des entraîneurs pour le Tiercé Quarté Quinté PMU du dimanche 13 décembre 2020

Les interviews des entraîneurs pour le Prix du Bourbonnais

Anders Lindqvist : Hudson River (1) a couru mardi dernier à Mons, sur une distance trop courte pour ses réelles aptitudes. Pour moi, il est davantage à son affaire sur les parcours de tenue. Lui trouver des engagements en France n’est pas évident. Nous nous sommes laissés tenter par ce Prix du Bourbonnais. Il aura fort à faire pour s’illustrer.

Jean-Michel Bazire : Valzer di Poggio (2) est au top. Dans le Prix de Bretagne, il s’agit d’un coup malheureux. Dimanche, il trouve l’occasion de se réhabiliter complétement. A l’entraînement, il est magnifique d’état. Il a un moral d’acier. Sincèrement, je serais déçu de ne pas le voir terminer parmi les trois premiers.

Jean-Michel Bazire : Victor Ferm (3) a mené sûrement sa tâche à bien en dernier lieu. Il a parfaitement encaissé. De condition, il est au top. Pour moi, il est certainement encore meilleur lorsqu’il peut venir de derrière. Croyez moi, il n’est surtout pas hors d’affaire au départ de cette deuxième préparatoire au Prix d’Amérique.

Luc Roelens : Jerry Mom (4) a manqué de tranchant pour finir à Lyon-Parilly. Il ne soufflait pourtant pas après la course. Il connaît peut-être un peu trop la musique. Dimanche, je vais changer son embouchure et le munir d’oeillères coulissantes. Il n’est pas encore à son meilleur niveau mais une petite allocation reste envisageable.

Mickaël Charuel : Fakir du Lorault (5) méritait de renouer avec le succès. Avec peu de partants, on aurait pu craindre que le déroulement joue en sa défaveur. Dans le « Bretagne » auparavant, il avait très bien terminé et aurait pu obtenir son billet pour le Prix d’Amérique. A l’issue d’une course rondement menée, il peut encore finir vite.

Richard Westerink : Frisbee d’Am (6) a été desservi par le manque de rythme en dernier lieu. Revenir de l’arrière était mission impossible. Cela lui aura permis de se maintenir en condition par la force des choses. Courir à une semaine n’est pas un problème. Il est capable de se placer à ce niveau. Pour le podium, il faudra jouer serré.

Pierre Vercruysse : Moni Viking (7) n’a cessé de reculer par le jeu des relais et s’est retrouvé en dernière position à l’intersection des pistes dans le Prix de Bretagne. Il était alors impossible de revenir. Sa forme ne fait aucun doute. Il est capable de suivre tous les trains et a besoin d’une course rythmée pour être compétitif. J’y crois.

Fredrik Wallin : Activated (8) n’a pas bénéficié d’une course limpide à Solvalla fin novembre. Elle a bien fini. Elle est arrivée lundi à Grosbois. Hier matin, je l’ai trouvée un peu moins bien, sans doute le contrecoup du long voyage. J’espère qu’elle n’est pas sur la descendante. Elle sera pieds nus dans le « Ténor de Baune ». Elle sait aller vite sur un bout.

Pierre Vercruysse : Drôle de Jet (9) avait dû être déclaré non partant deux jours avant la Finale du GNT, victime de coliques. Il a eu ensuite de la diarrhée. Tout est rentré dans l’ordre mais il n’a fait que du « léger » cette semaine. Il n’est donc pas affûté, contrairement à certains de ses rivaux. Je suis dans le brouillard.

Alain Laurent : Chica de Joudes (10) a bien tenu sa partie dans le Prix de Bretagne. Elle a constamment trotté à la pointe du combat et n’a rien lâché tout au long de la ligne droite. Sa tentative m’a bien plu. Elle a gagné en condition depuis et je la sens proche de son meilleur niveau. Attendez-vous à ce qu’elle manifeste de nouveaux progrès…

Sylvain Roger : Délia du Pommereux (11) a gagné les deux dernières éditions de cette épreuve. On tente le coup de trois. Malheureusement, Face Time Bourbon sera de la partie… Cela dit, elle est proche de son meilleur niveau. Elle aurait lutter pour la victoire dans le « Bretagne » sans sa faute. J’espère qu’elle va finir ici dans les trois.

Franck Leblanc : Erminig d’Oliverie (12) est allée gagner à Mons où elle découvrait une tâche facile. Auparavant, elle s’était rapidement montrée fautive dans le Prix de Bretagne. Elle me paraît bien à l’entraînement mais le rythme d’une préparatoire à l' »Amérique » n’a rien à voir avec une petite course en Belgique. J’ai besoin de mieux la juger.

Sébastien Guarato : Carat Williams (13) m’a laissé une très bonne impression dans le Prix de Bretagne, alors que je commençais à envisager sa fin de carrière. Il a fourni une bonne fin de course tout en devant virer au large. Il ne faut pas faire d’effort en partant. Il faudra donc que tout se passe bien. Si c’est le cas, il peut accrocher une place.

Jean-Michel Bazire : Davidson du Pont (14) est en phase de préparation. Dans le Prix de Bretagne, il a suivi dans le dernier tiers du peloton, côté corde, avant de tomber derrière un rideau de chevaux. Plus chanceux, il aurait pu obtenir la cinquième place. Il va appliquer la même tactique de course et restera encore ferré.

Alexandre Abrivard : Bilibili (15) a été arrêté après le meeting d’hiver dernier. Il a effectué une bonne rentrée dans le Prix de Bretagne, bouclant quasiment le même parcours qu’il y a un an dans la même course. Il a encore besoin de cette sortie à l’attelé pour préparer au mieux ses prochains objectifs sous la selle. Il est préférable de l’écarter.

Sébastien Guarato : Face Time Bourbon (16) s’est imposé très facilement dans le Prix Marcel Laurent. Le « Ténor », son prochain objectif, n’étant que fin décembre, je ne voulais pas qu’il reste trop longtemps sans courir. Il ira ensuite directement sur l’Amérique. Il retrouve ici une opposition qu’il devance régulièrement. Il sera difficile à battre.

Source : Geny courses

A lire également