Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu
/ / Avis des entraîneurs pour le Tiercé Quarté Quinté PMU du lundi 7 décembre 2020

Avis des entraîneurs pour le Tiercé Quarté Quinté PMU du lundi 7 décembre 2020

Les interviews des entraîneurs pour le Prix des Alpes

Yann Docquin : Danaé de Corbery (2) a joué de malchance lors de sa dernière sortie à la suite d’une succession de décisions. Toujours est-il qu’elle aurait pu s’imposer. C’est le passé. Il faut aller de l’avant, pas le choix. Ici, l’engagement est très bon. Elle est restée en pleine forme. Je peux la déferrer à nouveau. J’en attends un total rachat.

Jean-Philippe Raffegeau : Bien que non placé, la dernière sortie de Concerto Royal (3) à Cordemais n’est pas mauvaise. C’est un cheval qui a besoin de retrouver du moral après avoir eu une course dure cet été à Cabourg. Lundi, cette sortie lui sera encore profitable pour la suite des événements. Il aura de meilleurs engagements dans quelques semaines. L’objectif est de lui donner un parcours en dedans et de le voir terminer avec du mordant.

Jean-Michel Baudouin : Dorado Bello (4) m’a pleinement satisfait lors de son retour à Paris-Vincennes sur la petite piste. Il est monté sur sa course. Il reste à la campagne, où il est plus à son aise. Le départ en descendant ne sera pas un souci. Je l’ai économisé en vue de ce meeting. L’engagement et son numéro sont parfaits. Aussi, il ne devrait pas décevoir.

Jean-Luc Bigeon : Cagnard de Betton (5) a passé l’été dans le Sud, où il s’est bien défendu. Il n’a pas démérité lors de sa plus récente course à Vincennes. Il est venu de l’arrière-garde finir correctement. À 8 ans, il n’a plus de marge de manœuvre. L’engagement reste correct, mais son objectif se situe à la fin du mois. Cela dit, à l’issue d’un bon déroulement de course, il peut accrocher une petite place.

Patrick Terry : Chantaco (6) s’élançait en seconde ligne, avec ses fers, récemment mais il ne m’a pas totalement convaincu. Il a pour lui un engagement très intéressant que j’ai préparé, sur un parcours à son entière convenance. Il sera déferré des quatre pieds. Il faut qu’il me rassure en compétition. Il se frotte aux 7 ans. Je serais satisfait de le voir accrocher une petite place.

Jean-Philippe Borodajko : Les engagements sont arrivés sur la petite piste depuis sa victoire en septembre, mais je préfère nettement Domingo d’Ela (7) sur la grande. Sur les 2.700 mètres, il est encore plus facile alors d’occuper la place que l’on souhaite. Les 2.100 mètres ne lui posent pas de problème. Il a un peu trop tiré en tête en dernier lieu. Il me paraît très bien en ce moment. J’ai de logiques ambitions.

Thierry Duvaldestin : Diplomate d’Am (8) vient d’effectuer une rentrée correcte sur l’hippodrome de Cordemais, après avoir décompressé et repris de la fraîcheur. Auparavant à Vincennes, dans une course pour apprentis, il n’avait pas vraiment giclé pour finir. Lundi, l’engagement est favorable. La distance lui est indifférente. À Vincennes, il est peut être moins performant qu’en province. Avec un bon parcours, il garde son mot à dire.

Marc Sassier : Son dernier résultat à Laval est à oublier. Contrarié par les nombreux faux départs, Concerto Gédé (9) n’a pas eu un parcours tellement favorable. Il a couru normalement. Lundi, il sera sur une distance qui lui convient bien. Il faut lui cacher l’effort et j’espère qu’il pourra bénéficier rapidement d’un bon dos. Il sera pieds nus. Il vise certainement plus haut que cet été, mais il est mieux de condition.

Dominique Blond : Défi de la Basle (10) revient au mieux et je ne vous cache pas qu’il m’a laissé une impression favorable lors de sa dernière sortie à Cordemais. Malheureusement, il a fait la faute en partant, avant d’accomplir un dernier kilomètre encourageant. Là, il va s’élancer en deuxième ligne, ce qui ne m’inquiète pas, car ce n’est pas un débouleur. Même s’il restera ferré, il est capable de montrer le bout de son nez. a enfin gagné sa course à Vincennes. Elle l’a bien fait, de bout en bout, à l’occasion du Prix Hilda. Elle a conservé des ressources intactes. Les données changent ici. En deuxième ligne, elle va devoir patienter. Si elle peut bénéficier d’une course limpide et si elle débouche du dernier tournant pas trop loin des chevaux de tête, alors elle est capable de finir très vite.

Luc Gaborit : De la Chenevière (11) a enfin gagné sa course à Vincennes. Elle l’a bien fait, de bout en bout, à l’occasion du Prix Hilda. Elle a conservé des ressources intactes. Les données changent ici. En seconde ligne, elle va devoir patienter. Si elle peut bénéficier d’une course limpide et si elle débouche du dernier tournant pas trop loin des chevaux de tête, alors elle est capable de finir très vite.

Benjamin Noël : Comme l’atteste sa dernière prestation ici-même, César Madji (12) est revenu en forme, après avoir eu la piroplasmose. Auparavant à Graignes, il n’avait pas démérité, car rendre la distance sur cet hippodrome n’est jamais facile. Déferré des quatre pieds, il devrait bien courir et je pense qu’il a sa place parmi les cinq premiers. Il y a quelques « D » à redouter.
Matthieu Abrivar : Dick des Malberaux (13) manquait de souplesse en fin d’été après avoir aligné les succès. Je voulais le préparer pour le début de meeting, mais il n’était pas au mieux. Il n’est donc pas affûté pour cette rentrée et restera ferré. Cette course va principalement me permettre de connaître son degré de préparation. Il est préférable de l’écarter et de le revoir dans de meilleures conditions.

Yves Dreux : Après un début de carrière prometteur, Divine Girl (14) n’arrive pas à retrouver une partie de son niveau. Son avant-dernière sortie était encourageante, mais elle n’a pas confirmé récemment. Lundi, elle n’a que des 7 et 8 ans à affronter et l’autostart va l’avantager. Je ne sais pas quel visage elle va montrer, mais il ne faut pas oublier qu’elle s’était classée cinquième d’un lot similaire le mois dernier.

Damien Bonne : Cadet (15) avait connu un problème tendineux, l’hiver dernier, et a du mal à retrouver son bon niveau. J’étais confiant lors de sa récente tentative sous la selle, mais il n’a pu se mettre en évidence et m’a déçu. Pour son retour à l’attelage, je vais le driver sagement et essayer de venir accrocher un « petit chèque », mais il n’est pas incapable de terminer dans le quinté, s’il se montre sage.

Aurélien Desmarres : Digitale Prior (16) ne trouvait pas une tâche facile aux 25 mètres dans le Prix de la Ville de Royan. Elle a bouclé son parcours en dedans, ce qui ne lui a pas fait de mal. Lundi, il lui faudra bénéficier d’une course sur mesure pour espérer prétendre à un bon classement. Elle est ferrée, mais n’a pas grand-chose sous les pieds (un alu très léger). Avec un peu de chance…

Source : Geny courses

A lire également