Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu
/ / Avis des entraîneurs pour le Tiercé Quarté Quinté PMU du samedi 12 décembre 2020

Avis des entraîneurs pour le Tiercé Quarté Quinté PMU du samedi 12 décembre 2020

Les interviews des entraîneurs pour le prix

Jean-Michel Bazire : Certes, Guévara du Pont (1) possède d’indéniables moyens, mais il s’agira pour lui d’une reprise de contact avec la compétition. Il a connu un problème de santé cet été et est resté sur la touche pendant pas mal de temps. À l’heure actuelle, il est franchement à court de condition. Je vous conseille de le revoir.

Mme Anne-Françoise Donati Marcillac : J’ai un nouvel outil de travail (une piste en ligne droite) et je reconnais que c’est un plus. Galiléo Bello (2) en est la parfaite démonstration. En effet, il ne cesse de progresser. Il vient d’ailleurs d’enregistrer une excellente performance à Vincennes, sur une piste propice à la vitesse. J’ai hâte de voir son comportement à ce niveau dimanche. La distance lui convient bien et il a ma confiance.

Christophe Marie : Les deux dernières courses de Gassman d’Essa (3) sont bonnes. Maintenant, il affronte les bons et nous sommes en dessous de ceux-là. Il a une très bonne course le 25 décembre et je ne pouvais pas le laisser six semaines sans courir. Si jamais il a un bon parcours et qu’il peut prendre une place, nous défendrons ses chances. Je pense qu’il n’y a pas beaucoup de différence entre le fait d’évoluer ferré ou pieds nus.

Cyril Raimbaud : Galius (4) nous a régulièrement surpris. Il s’est amélioré à chacune de ses sorties. Nous l’avons arrêté lorsqu’il a fallu et il a pris de la force. Samedi, il s’attaque aux meilleurs, mais nous pensons qu’il a le niveau. Il sera déferré des quatre pieds pour l’occasion et a les allures pour aller pieds nus. La belle série peut continuer mais, s’il est dans les trois premiers, ça sera déjà très bien.

Mme Nathalie Gonin : Je viens d’arriver dans le Sud-Ouest il y a une dizaine de jours et, même si Gipson Creek (5) travaille bien, il n’est pas comme d’ordinaire. J’étais déçu de ses dernières drives en France et c’est la raison pour laquelle je lui serai associée. Comme ses pieds sont bons, il sera pieds nus. Je mets toutes les chances de notre côté. S’il est bien, il peut finir quatrième ou cinquième d’un lot de ce genre.

Sylvain Roger : Desservi par son numéro en dehors dans le Prix de Bourigny, Franck (Ouvrie) l’a repris en partant. Girolamo (6) a ensuite suivi à l’arrière-garde, avant d’accomplir une ligne droite satisfaisante, en retrait. Personnellement, je trouve qu’il monte en puissance. Bien sûr, il affronte de sérieux clients (Gu d’Héripré (12), Go On Boy (7) et Galius (4)), mais la quatrième ou la cinquième place est dans ses cordes.

Romain Derieux : Go On Boy (7) n’a pas été arrêté et a travaillé doucement, mais régulièrement, durant sa suspension. Depuis trois semaines, j’ai intensifié ses exercices et je l’ai amené à Vincennes pour essayer de le préparer au mieux. Il n’a pas couru depuis trois mois et demi et affronte des chevaux affûtés, mais il me paraît apte à bien se défendre. Si tout se passe bien, il doit finir dans les trois ou quatre premiers.

Sébastien Guarato : Dernièrement, Gamble River (8) s’est retrouvé trop loin dans une course sans train et il était impossible de revenir. Lors de sa sortie précédente, il avait très bien couru sur ce parcours. Il a besoin de patienter non loin des chevaux de tête pour être compétitif. Il est au top et s’est déjà mis en évidence à ce niveau. S’il peut placer sa pointe au bon moment, il devrait jouer les premiers rôles.

Damien Lecroq : Les derniers parcours de Gangster du Wallon (9) lui ont visiblement été profitables. Je l’ai travaillé samedi dernier sur l’hippodrome d’Angers et j’avoue avoir été vraiment séduit. Lors de sa dernière sortie sous la selle, il a trop tiré et a coupé sa respiration, son jockey n’insistant pas. Je vais lui donner quelques parcours à l’attelé avant de l’engager au monté. Dans ce quinté, il n’a aucune prétention.

Romain-Christian Larue : Après ses deux dernières sorties en Italie, Gelati Cut (10) a décompressé. Samedi, il n’est pas spécialement affûté et l’objectif reste le Critérium Continental dans quinze jours. Toutefois, il est suffisamment bien pour briguer une place et, sait-on jamais, avec un peu de chance dans la phase finale… En quelque sorte, il va courir sans pression, en dedans de préférence. Tactique parfois payante.

Christophe Chalon : Gala Téjy (11) a eu un bon comportement dernièrement dans le Prix de Chenonceaux. Il était un peu trop tôt dans la bagarre et a demandé à souffler en haut de la montée avant de bien se relancer. Il améliorait son record sur le parcours de plus de deux secondes. Il sera déferré des postérieurs pour la première fois sur le sable et je vais certainement le plaquer devant. Il n’est pas hors d’affaire.

Franck Nivard : Dans le Prix Marcel Laurent, Gu d’Héripré (12) n’a été devancé que par ses aînés. Il s’est retrouvé en dehors de Face Time Bourbon à mi-parcours et s’est bien comporté jusqu’au bout. Samedi, il n’affronte que ses contemporains. Il sera peut-être allégé dans sa ferrure. Il ne devrait pas taper loin. Go On Boy (7) et Galius (4), nouveau venu à ce niveau, seront nos principaux rivaux.

Philippe Allaire : Gotland (13) dispose de cette course pour préparer le Critérium Continental prévu dans deux semaines. Physiquement, il me paraît très bien. Je vais le munir de plaques aux antérieurs cette fois et le déferrer des postérieurs. L’opposition est de taille avec Gu d’Héripré (12), Go On Boy (7) et Galius (4) notamment mais avec une course limpide, il a sa place parmi les quatre premiers.

Source : Geny courses