Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu
/ / Avis des entraîneurs pour le Tiercé Quarté Quinté PMU du samedi 19 décembre 2020

Avis des entraîneurs pour le Tiercé Quarté Quinté PMU du samedi 19 décembre 2020

Les interviews des entraîneurs pour le Prix Michel Thoury

Pierre Belloche : Divine Mesloise (1) n’a pas eu des déroulements de course forcément favorables ces derniers temps. Avec ses gains, elle n’a plus les moyens de faire les « boulevards » non plus. Elle fait face à son meilleur engagement de l’hiver. Les 6 ans sont peu nombreux. Les 2.100 mètres lui conviennent bien. Elle n’a rien perdu de sa bonne forme. J’en attends un très bon comportement.

Ludovic Guitton : Ce Retour d’Oscar (2) n’a pas toujours eu le meilleur des parcours dernièrement. Il a fait toute la saison et il a bien travaillé. J’espère qu’il ne va pas s’en ressentir. Au travail, il ne montre aucun signe de faiblesse pour le moment. Samedi, il va retrouver Jean-Philippe Monclin qui le connaît sur le bout des doigts. Il a déjà prouvé sa vitesse. Plutôt bien loti derrière l’autostart, il devrait bien courir.

Björn Goop : Hard Times (3) avait un peu de ressources au moment de sa faute pour son retour à Paris-Vincennes. Il va rester ferré de façon légère afin de lui protéger les pieds. Il ne sera pas plus mal. Il évolue en bonne condition physique. Les 2.100 mètres lui conviennent. Il va essayer de se placer.

Yannick Desmet : Désir Castelets (4) m’a pleinement satisfait dans la finale du GNT. Dommage qu’il ait reculé derrière le cheval de tête, sans quoi il aurait pu prétendre à la troisième place. Il a parfaitement encaissé sa course. Il a bien travaillé à la plage mardi. Je vais le munir de résine aux antérieurs à nouveau. Sur la grande piste, les 2.100 mètres vont être sans doute à son avantage. J’y crois.

Joao David Ferreira : Baraka de Bellou (5) a été desservie par son numéro derrière l’autostart le 22 novembre et mal « parquée » en dehors en plaine, j’ai préféré posé les mains de bonne heure. Au travail depuis, je l’ai munie d’un bonnet fermé. Je vous assure qu’elle était réveillée et allante. Dans ce quinté, elle aura des œillères coulissantes et un débouche-oreilles. Si elle prend une sixième ou septième place, alors je serais satisfait.

Christian Bigeon : Classic Haufor (6) déçoit depuis plusieurs mois et s’est encore montré fautif dernièrement dans la Finale du GNT, sans raison apparente. Il paraît pourtant bien à l’entraînement. Cette distance est un peu courte pour ses aptitudes, même s’il a réalisé quelques bonnes performances sur ce tracé. Je me mets à son sulky afin d’essayer de lui donner un parcours sans faute. Il est difficile à recommander.

Alexandre Abrivard : Défi Pierji (7) s’est encore très bien comporté lors de sa dernière sortie, à Mauquenchy. Avec ses gains, il n’a plus de marge, mais il se montre malgré tout très régulier. Nous avons essayé de le préparer au mieux pour cet engagement favorable. Il y a longtemps qu’il n’a pas évolué sur une si courte distance, mais ça va lui plaire. Même s’il affronte quelques clients, il a encore sa place dans le quinté.

Christian Bigeon : Dexter Chatho (8) n’a été devancé que par un très bon Brillant Madrik dernièrement. Il est désormais revenu au top. Samedi, il bénéficiera d’un engagement idéal au plafond des gains, mais il affronte quelques concurrents étrangers de qualité. Il y a longtemps qu’il n’a pas couru sur un tracé réduit, mais ça ne va pas le déranger. Il cherche sa course et devrait logiquement jouer les premiers rôles.

Pierre-Alain Rynwalt-Boulard : Digne et Droit (9) s’est retrouvé mal embarqué en dehors dans la montée dernièrement. Fort logiquement, il a demandé à souffler pour finir. Personnellement, je le préfère sur 2.100 mètres à Vincennes. Il est en bonne condition et j’estime qu’il dispose d’une chance régulière au départ de ce Prix Michel Thoury. Evidemment, l’opposition (avec les « Bazire » notamment) ne sera pas à prendre à la légère.

Jean-Michel Bazire : Ferrari B.R. (10) méritait cette victoire le mois dernier dans le Prix de Cossé-le-Vivien. C’est un bon cheval qui apprécie les 2.100 mètres de la grande piste. À l’entraînement, il ne montre aucun signe de faiblesse. Il dispose d’un engagement intéressant et, sans incident, il devrait poursuivre sur sa lancée. Comme son compagnon d’écurie, Sobel Conway (14), il a une belle carte à jouer.

Björn Goop : Bryssel (11) a demandé à souffler lors de son retour à Paris-Vincennes en fin d’été. Il est allé à la mer ensuite. Il est revenu à Grosbois depuis trois semaines et a plutôt bien travaillé depuis son retour. Maintenant, il s’élance en seconde ligne et a besoin de rassurer un peu, d’autant que c’est une petite rentrée.

Franck Boismartel : Bel Air (12) a longtemps fait illusion avant de subir les attaques tout à la fin samedi dernier. Il n’avait pas eu de « vraie » course auparavant sous la selle et manquait de condition. Cette fois, il va se présenter au top, mais l’opposition est plus relevée et il doit s’élancer en seconde ligne. Même s’il apprécie ce parcours, il devra bénéficier d’un bon déroulement de course pour accrocher une place.

Franck Leblanc : Eolia de Houelle (13) avait été longuement arrêtée et n’a couru qu’à deux reprises depuis le début du meeting. Elle a encore besoin de compétition pour retrouver son meilleur niveau. De plus, elle est plus performante au trot monté. Cette course va seulement lui permettre de gagner en condition. Vous pouvez l’écarter. Il faudra la retenir lors de son retour sous la selle.

Jean-Michel Bazire : Sobel Conway (14) a accompli une ligne droite de toute beauté dans le Prix de Cossé-le-Vivien. Cette sortie remonte à prés d’un mois, mais il a travaillé régulièrement. Il a l’air d’avoir conservé des ressources intactes. Il se plaît sur les 2.100 mètres de la grande piste et va bien finir par épingler une telle épreuve à son tableau de chasse.

Source : Geny courses

A lire également