Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu
/ / Avis des entraîneurs pour le Tiercé Quarté Quinté PMU du vendredi 11 décembre 2020

Avis des entraîneurs pour le Tiercé Quarté Quinté PMU du vendredi 11 décembre 2020

Les interviews des entraîneurs pour le Prix de Castelnaudary

Gilles Curens : Engoulvent du Lys (1) ne doit pas être condamné sur son dernier résultat, à Caen. Mal parti et relégué aux derniers rangs, il a ensuite été desservi par le manque de train. La course s’est jouée sur un sprint et refaire les longueurs n’est jamais facile dans ces conditions. Physiquement, il est très bien. Il a déjà réussi à Vincennes. Pour moi, il reste en retard de gains. Il tient comme un cric et peut se placer.

Mlle Alice Dubert : Eclat de l’Iton (2) a très bien travaillé tout au long de l’année et physiquement, il a conservé des ressources intactes. Comme le lot s’est creusé, je me suis laissée tenter par cet engagement. Les 2.850 mètres de la grande piste correspondent à ses aptitudes. Alexandre Abrivard le découvrira mais ce n’est pas un cheval compliqué ; il va sans enrênement. Déferré des postérieurs, il est performant. J’y crois.

Yannick Henry : Ecusson du Corta (3) va découvrir les 2.850 mètres de la grande piste mais il devrait s’adapter. Il est au mieux. Matthieu Abrivard le connaît. Pour débuter à Vincennes, cet engagement tombe à pic. Il sera déferré des quatre pieds. En tête, je pense que Dream de Birdy (5) est un client sérieux. Mon pensionnaire a sa place dans le quinté.

Nils Pacha : Diva de Brion (4) a mis du temps à retrouver son bon niveau. C’est désormais chose faite. Cet engagement, qui n’est pas un objectif, arrive dans son programme. Elle sera déferrée des quatre pieds, ce qui ne lui est pas arrivé depuis plusieurs sorties. Au vu de ses allures (économiques), elle ne devrait pas être contrariée par la grande piste. Au premier poteau, elle me paraît capable de se placer.

Pierrick Le Moel : Dream de Birdy (5) a réalisé une excellente saison, en s’imposant à neuf reprises. Il a tout d’abord repris du moral chez les amateurs avant de confirmer chez les « pros ». Sa dernière course avait pour but de préparer cet engagement. Il a prouvé, cet été à Cagnes, qu’il s’adaptait à la corde à gauche. Il est depuis une semaine à Grosbois où il affiche une forme optimale. Il ne devrait pas être loin.

Antoine Lhérété : Eawy d’Eole (6) n’était pas à l’aise du parcours lors de son retour à Paris-Vincennes. Il a fallu que je le reprenne pour éviter de toucher un rival et il s’est enlevé. Il avait encore un peu de ressources. Je l’ai fait soigner depuis. Il est revenu en pleine forme à l’entraînement. Il est mieux à venir sur les autres. La grande piste ne le dérange pas. Il peut disputer l’arrivée.

Wolfgang Ruth : Disco Darling (7) ne doit pas être jugé sur sa prestation de Lyon. Il a été gêné au départ. Physiquement, il est en bonne condition. J’effectue un long déplacement mercredi avec un autre cheval que j’ai prolongé avec cet engagement. Il est bien placé en tête. La grande piste ne lui pose pas de problème. Il doit affronter les 6 ans et courir à l’économie. Sa tâche n’est pas facile mais il va essayer de se placer.

Michel Dabouis : Echo de Star (8) a pris de la force l’hiver dernier et nous nous attendions à une bonne saison de sa part. Il a gagné plaisamment à Nantes et découvre dans la foulée un engagement idéal, face uniquement à des 6 et 7 ans français. Certes, il n’a jamais brillé à Vincennes mais il ne s’y est jamais présenté dans cet état de forme. La grande piste ne va pas le déranger. Je suis confiant pour terminer dans les trois.

David Thomain : Ellora du Cèdre (9) a pris des petites allocations ces derniers temps. Elle n’était pas spécialement affûtée et pas toujours bien engagée. Vendredi, elle va se présenter au top pour ce bel engagement au premier poteau. Elle sera pieds nus et munie d’artifices pour l’occasion. Elle devrait montrer un autre visage. Il y a de sérieux clients au second échelon mais je la crois capable d’accrocher une place.

Sébastien Leblond : Election Coquine (10) a fourni un effort au début à Angers, où elle rendait vingt-cinq mètres, qui n’a pas servi car elle a dû reculer ensuite. Rapprochée et encore troisième à mi-ligne droite, elle a coincé à la fin, sur une distance un peu longue pour elle. Pour son retour à Vincennes, un champ de courses qui lui plaît, elle est bien engagée. Ça s’est creusé au deuxième poteau. Cachée, elle peut rentrer dans le quinté.

Guillaume Moinon : Elfe Pierji (11) est devenu plus sérieux et il ne faut pas tenir compte de son dernier résultat. Il a tout simplement été écarté de la course par un adversaire en colère. Vendredi, il a pour lui d’être en forme et bien placé au premier poteau. Il sera aussi déferré des quatre pieds. Tout risque de se jouer au moment de la volte à main gauche où il n’est pas le plus à l’aise. Il a sa place dans le quinté.

Simon Laloum : Délado (12) découvre un engagement idéal au premier échelon. J’ai attendu cette course. Il faut effacer sa dernière course, en apprentis. À l’entraînement, il est vraiment bien. Il n’a pas souvent évolué sur la grande piste. J’espère que négocier la montée ne sera pas à son désavantage. S’il n’est pas loin au moment du sprint, il peut prétendre disputer l’arrivée. Je suis assez confiant.

Franck Leblanc : Dexter des Baux (13) s’est élancé au galop dimanche et je n’ai donc pas hésité à le présenter de façon rapprochée. Auparavant, il avait prouvé qu’il était sur la montante après avoir été arrêté cet été. Il doit rendre vingt-cinq mètres, ce qui n’est jamais facile, mais je le crois malgré tout capable de terminer dans le quinté.

Jean-Michel Bazire : Espoir Wic (14) est un super cheval, qui traverse une période de forme euphorique. Avec lui, il est impératif de ne pas venir trop tôt. S’il peut bénéficier d’un bon dos pour se rapprocher et s’il débouche du dernier tournant à portée de fusil des premiers, alors il peut mettre tout le monde d’accord.

Pierre-Edouard Mary : Effigie Royale (15) affrontait les européens dernièrement, un gros morceau. Elle s’est bien comportée. Elle a fourni un effort pour se placer dans le parcours mais n’a pas lâché pour finir. Elle s’élance de mieux en mieux. On a fait de bons réglages. Eric s’entend bien avec elle. Il faut rendre la distance mais elle dispose d’une très belle chance. J’ai opté pour cet engagement avant de courir le 31 décembre.

Eric Gilles Blot : Echo de Chanlecy (16) a nullement démérité le 30 novembre. Refaire du terrain sur les premiers alors que le rythme n’était pas soutenu était mission très difficile. Il n’a pas été éprouvé par sa course. Ici, il ne peut rêver meilleur engagement sans les étrangers. Certes, il faut rendre la distance mais il en est capable. Je le déferre des quatre pieds. Je compte sur lui.

Source : Geny courses

A lire également