Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu

Avis des entraîneurs pour le Tiercé Quarté Quinté PMU du vendredi 18 décembre 2020

Les interviews des entraîneurs pour le prix de Tourcoing

Pierre-Alain Rynwalt-Boulard : Destin de Star (1) a juste demandé à souffler pour finir lundi dernier au Mans, je pense que cette sortie lui était nécessaire. Comme il n’a pas d’engagements favorables prochainement, je l’ai laissé au départ de ce quinté. C’est un cheval qui est capable de finir vite. Normalement, il démarre puis il faut le cacher. Je reste serein car il est le moins riche du lot.

Franck Terry : Dossimo (2) a l’air de se retrouver après un passage à vide. Vendredi, il n’aura aucune prétention.

Arnaud Gilles Maillard : Don Juan du Houley (3) est arrivé un peu vite dans le tournant à Amiens et comme il n’est pas droitier, il s’est perdu dans ses allures. Il n’est pas toujours évident, même s’il n’est pas dénué de qualités. Il est dans sa catégorie et j’espère le voir se classer parmi les cinq premiers. J’ai toutefois une petite réserve à émettre : la grande piste me fait un peu peur tout de même pour ses aptitudes.

Mickaël Dollion : Cectar (4) a réalisé une saison correcte après avoir eu du mal à se mettre en route. Avec ses gains, il n’a pas tellement le choix des engagements. Même s’il est moins confirmé à Vincennes, les conditions de course m’obligent à tenter le coup. Franck Nivard lui a donné un parcours sur mesure à Amiens. Il peut aller devant, mais n’est pas plus mal en étant caché. En revanche, il est meilleur à droite.

Johannes Denneman : Colibri des Pins (5) avait gardé ses fers à Graignes car il était un peu raccourci à Cherbourg précédemment. Il a couru proprement. Il s’est retrouvé un peu loin dans le tournant final après avoir couru à la corde. Il ne détient pas de marge et il faut le courir à l’économie. Ici, l’engagement sans les 6 ans et étrangers incite à tenter le coup sur la grande piste. Il me satisferait s’il accroche une allocation.

Jean-Philippe Borodajko : Djado (6) ne m’a pas déçu à Reims dimanche dernier. Volontairement, j’ai couru derrière. Il a accroché la roue d’un rival dans le tournant final. Revenir était ensuite impossible mais il a bien fini. Il n’a pas eu une course dure et courir à cinq jours n’est pas un problème. L’engagement est très bon en tête. Maintenant, il aurait été mieux sur la petite piste. Il va lui falloir une course limpide.

Mlle Christine Delamare : Duc d’Or (7) n’a pas eu toutes ses aises peu après la sortie du dernier tournant à Laval et il a fini par se mettre au galop. Il n’est pas toujours pratique, c’est certain. Cette sortie ne lui a pas fait de mal. Vendredi, il va découvrir un engagement favorable. J’espère que tout va bien se passer et qu’il restera appliqué d’un bout à l’autre.

Thierry Chupin : Delsa Dérangère (8) s’est bien comporté pour son retour sous la selle, même si elle n’a pris qu’une petite allocation. Je l’ai laissée au départ de ce quinté car, généralement, elle se plaît sur le plateau de Gravelle. Elle est également bien placée aux gains et il n’y aura pas de 6 ans. Le changement de driver peut la surprendre. Bien sûr, elle n’a qu’une chance secondaire.

Rémy Desprès : Duc du Vivier (9) venait comme pour prendre au moins le premier accessit lorsqu’il s’est fait prendre en sandwich à Parilly. Comme il n’était pas gaucher, on a préféré s’abstenir d’effectuer le déplacement à Vincennes. Il tourne mieux et l’engagement est valable, mais il faut lui cacher l’effort et il aurait préféré une ligne droite plus longue. J’espère qu’il ne perdra pas de temps dans le dernier tournant.

Lieven Cannaert : Choriste du Trio (10) est resté longtemps bloqué en dedans dernièrement au Croisé-Laroche. Il n’a pas eu une course dure. Il n’est peut-être pas encore à 100% mais il est sur la montante. L’engagement est très favorable en tête. La concurrence à vingt-cinq mètres me soucie. Il sera muni de petits alus, il est mieux ainsi. Il faut le cacher et avoir la bonne course. Il va essayer de se placer.

Antoine Dabouis : Braquo (11) est revenu au mieux après avoir connu un passage à vide cet été. Il reste sur une sortie encourageante sur les 2.100 mètres de la grande piste. Il sera plus à son affaire sur ce parcours de tenue. Certes, il doit rendre la distance mais il peut se rapprocher à tout moment. Il affronte quelques sérieux rivaux mais sa place est dans le quinté.

Alexandre Ramage : Delta Fac (12) a été laissé tranquille car il a connu un petit souci à un antérieur. Soigné, tout est rentré dans l’ordre. Cette sortie a pour unique objectif de le remettre dans le bain, même s’il est venu s’entraîner à Vincennes dernièrement. Il n’aura aucune prétention. Je vous conseille de lui faire confiance le 31 décembre pour son retour sous la selle.

Jean-Philippe Monclin : Diva du Granit (13) n’était pas à l’aise dernièrement alors qu’elle débutait au trot monté. Elle avait pourtant très bien travaillé, lors de son unique essai sous la selle au printemps. Elle avait très bien couru lors de ses sorties précédentes. Sa forme ne fait aucun doute et l’engagement reste favorable même si elle doit rendre la distance. Face à une telle opposition, elle a une belle carte à jouer.

Bryan Coppens : Crazy Charm (14) a aligné les bonnes performances, cet été, avant de connaître une baisse de régime. Il a désormais plusieurs courses dans les jambes après un séjour à la mer mais il tarde à retrouver son meilleur niveau. Même s’il est souvent moins tranchant l’hiver, il devrait courir en progrès. Il devra toutefois bénéficier d’un déroulement de course favorable pour accrocher une place.

Jean-Michel Bazire : Darling Berry (15) a été victime d’un coup de sang après sa victoire chez les apprentis en début de meeting. Sa sortie suivante était donc logiquement moins bonne. Sa récente tentative sous la selle avait pour but de gagner en condition en vue de cet engagement. Elle n’est pas à l’aise au trot monté. Vendredi, elle découvre un engagement favorable et l’opposition semble dans ses cordes.

Emmanuel Ruault : Datcha (16) a connu un souci après Enghien en fin d’hiver. Elle a failli être saillie. Elle a repris gentiment la compétition et commence à bien évoluer. Sa dernière sortie le prouve même si elle n’était pas encore au mieux. J’espère la voir encore « monter » là-dessus. C’est une belle course. Elle peut encore avoir besoin. J’hésite à la munir d’un bonnet fermé. Elle peut quand même se glisser à l’arrivée.

Source : Geny courses