Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu
/ / Avis des entraîneurs pour le Tiercé Quarté Quinté PMU du vendredi 25 décembre 2020

Avis des entraîneurs pour le Tiercé Quarté Quinté PMU du vendredi 25 décembre 2020

Les interviews des entraîneurs pour le Prix de Saint-Aubin-lès-Elbeuf

Franck Marty : Fakir Mérité (2) est un cheval de classe. Il vient encore de le prouver à Grenade-sur-Garonne, 2ème après un dernier kilomètre convaincant. Comme il n’a pas d’engagements dans notre région, j’effectue le déplacement à Vincennes, mais les 4 ans sont à craindre, tout comme les 2.100 mètres. On verra bien…

Damien Bonne : Festif Charmant (3) fait preuve d’une grande régularité et toutes ses dernières courses sont bonnes. Lors de son avant-dernière sortie, il s’était bien comporté sur le parcours qui nous intéresse. Il est maniable et ne déçoit jamais. Il affronte de sérieux clients, mais a encore sa place dans les quatre premiers.

Jean-Michel Bazire : Gloria Berry (4) est actuellement en grande condition physique. Elle n’a été devancée que par Green Grass dans le Prix Ariste Hemard. Dans la foulée, elle bénéficie d’un bel engagement et le raccourcissement de la distance ne va pas la déranger. Elle devrait encore prendre une part active à l’arrivée.

Jean-Michel Bazire : Firello (5) a joué de malchance sur ce parcours au début du mois. Il n’a cessé de reculer par le jeu des relais et s’est retrouvé parmi les derniers. La messe était dite. Sa forme ne fait aucun doute. Je l’ai préparé pour cet objectif. Mes deux « G » semblent un ton au-dessus, mais il n’y a pas un kilomètre…

Jean-Michel Bazire : Ganay de Banville (6) est resté bien depuis son dernier succès. Il n’a pas été dérangé par les 2.100 mètres de la grande piste, qu’il découvrait. Il sera encore mieux pour cette seconde tentative sur le parcours. Je ne lui vois pas de point négatif. Il est en mesure d’aligner une nouvelle victoire.

Nicolas Bridault : Emone Cruz (7) joue de malchance. En effet, elle n’a jamais pu s’exprimer en dernier lieu et a franchi ralentie la ligne d’arrivée. Comme il faut lui cacher l’effort, cette tactique est aléatoire. De condition, elle est parfaite. Le déroulement de l’épreuve sera une fois de plus déterminant pour elle. Éric Raffin la connaît bien.

Nicolas Bridault : Eadshot Josselyn (8) est au mieux et se plaît tout particulièrement sur 2.100 mètres. De condition, il a conservé des ressources intactes. En revanche, il y a du beau monde et les plus jeunes seront à redouter en priorité. Déferré des postérieurs et plaqué devant, il doit pouvoir briguer une place, si tout se passe bien.

Jacques Bruneau : Equinoxe (9) a retrouvé son meilleur niveau. Il a été contraint de produire son effort un peu tôt en dernier lieu et n’a été battu qu’à la fin. Il est resté au top et a bien travaillé mercredi matin. Avec un tel numéro, il faudra que tout se passe bien, mais il a sa place dans le quinté. Ganay de Banville semble imbattable.

Jean-Philippe Raffegeau : Get Happy (10) s’est trop dépensé en dernier lieu. En toute logique, il a marqué le coup pour finir. C’est dommage, car on l’avait affûté et on pensait le voir terminer deuxième de Ganay de Banville. Sa forme est sûre. En seconde ligne, l’objectif est de lui donner une bonne leçon, mais il a le droit de bien faire.

Romain Derieux : Fast Domino (11) traverse une belle période de forme à l’heure actuelle. La distance est en plein dans ses cordes. En deuxième ligne, tout dépendra du déroulement de la course. Il monte également de catégorie. Si tout se passe bien, il n’est pas incapable de tirer son épingle du jeu.

Louis Baudron : Faithful (13) n’a pas été revu depuis le début du mois d’octobre, car il a connu un petit souci de santé. Par le passé, il s’est déjà bien comporté sur la fraîcheur mais, au vu de l’opposition, j’ai le sentiment qu’il aura vraiment besoin d’un parcours dans les jambes avant d’être compétitif. Il va garder ses fers.

Source : Geny courses

A lire également