🎙️ Interviews des entraîneurs pour le Quinté du vendredi 15 septembre 2023

Les avis des entraîneurs pour le Prix Lucretia à Vincennes

Gilles Curens : Jylvie de Gueude (1) a intégré mes boxes depuis environ deux semaines. C’est vrai qu’elle est difficile à situer sur ses dernières courses, mais elle me laisse une impression favorable à l’entraînement. Elle sera déferrée des quatre pieds et j’ai pu m’assurer les services d’Eric Raffin. Il serait donc risqué de la négliger.

Stéphane Meunier : Juvamine Renardier (2) ne court pas si mal et améliore son record sur les 2.700 mètres pour son retour à Vincennes. Les 2.100 mètres vont bien lui convenir. Maintenant, c’est vraiment une jument à courir battue et en dedans. Si tel est le cas, elle peut accrocher une place. Dans le cas contraire, ce sera compliqué.

Antoine Marion : Jolie Smart (3) est un peu moins à son affaire à main gauche mais elle a bien négocié Vincennes dernièrement. Elle ne m’a pas surpris. Il faut la courir absolument battue. Elle a deux cents mètres vraiment rapides. Le déferrage la transcende. Elle est restée en bonne forme. Elle est à même de répéter avec un très bon parcours nécessaire.

Arnaud Gougeon : Jalendra de Malac (4) n’a pas démérité sur une distance trop longue pour ses aptitudes dernièrement, cette course avait surtout pour but de la maintenir en condition pour cet engagement. Elle est aussi bien que lors de son succès sur ce parcours au mois de juin et va donc se présenter au top pour cet objectif. Sa place est dans les trois premières.

Jean-Philippe Monclin : Après une rentrée plutôt bonne aux Sables-d’Olonne, Jabbah Buissonay (5) s’est élancée au galop à Rambouillet. Le départ lancé va l’avantager. Elle est dans sa catégorie et a hérité d’un numéro satisfaisant. Sage, elle a son mot à dire pour les premières places.

Laurent-Michel David : Joyce Dream (6) a mis du temps à retrouver la bonne carburation mais sa dernière sortie est encourageante. Elle a faibli dans les derniers mètres mais j’ai lancé la course de bonne heure et elle n’a pas démérité. Dans la foulée, elle découvre un engagement idéal sur une courte distance qu’elle apprécie. Elle est en mesure d’accrocher une place. Elle est plus douée mais moins maniable que Java de la Rouvre.

Guillaume Jouve : Joie d’Amour (7) n’était pas précoce et évolue bien avec l’âge. Le déferrage l’a aussi bien aidée. Elle répète toutes ses courses. Elle est meilleure à main droite mais sur la grande piste, cela devrait aller. Elle est restée en bonne forme. Je la préfère autant sur plus long mais elle va s’adapter aux 2.100 mètres. Si Franck Nivard peut la cacher, elle devrait confirmer.

Guillermo Roig-Balaguer : Jolie Cadence (8) avait été arrêtée après l’hiver et a mis du temps à revenir au mieux. Elle m’a plu lors de sa plus récente course et son exercice, ce mercredi matin, était très bon. Elle me paraît aussi bien qu’à pareille époque l’an dernier, lorsqu’elle se mettait en évidence sur les courtes distances. Je la sens prête à refaire parler d’elle.

Laurent-Michel David : Java de la Rouvre (9) a passé un palier depuis que je la déferre des quatre pieds. Dans cette configuration, elle n’est pas sortie des deux premières en quatre tentatives. Elle fait face à un engagement de choix et la grande piste de Vincennes ne va pas la déranger. De plus, elle fait preuve d’une grande maniabilité. Tout est réuni pour qu’elle réalise encore une bonne performance.

Bruno Bourgoin : Jomolungma (11) n’était pas affûtée à Rambouillet dernièrement. Sa course est propre. Il faut la courir battue. On est en seconde ligne et il faudra de la réussite, mais elle peut s’insérer en fin de combinaison, avec un peu de réussite.

Romain Hue (son driver) : Jona du Rêve d’Or (12) s’est montrée fautive dans le dernier tournant à Rambouillet, alors qu’elle était encore compétitive. Elle est meilleure corde à droite, mais nous nous laissons tenter par ce Quinté+ car celui-ci est réservé aux femelles. Elle sait finir vite lorsqu’elle peut courir à l’économie. Sage, elle peut prendre une place.

Christopher Nicole : Joyce des Granges (15) n’a pas démérité dernièrement, même si j’aurais aimé la voir plus tranchante pour finir. Elle s’était rapidement montrée fautive avant de laisser des regrets, dans un quinté début juillet à Enghien. Elle est extra à l’entraînement. Elle sera aussi bien à s’élancer en seconde ligne. Sa place est dans les cinq premières.

Simon Laloum : Joie de la Cote (16) répète toutes ses courses et affiche un bon niveau de forme. Dernièrement à Beaumont, si elle avait pu s’exprimer plus tôt, elle aurait pu prendre la deuxième place. L’engagement avec les seules juments est favorable. On est en seconde ligne mais il faut la préserver. Elle a cinq cents mètres rapides. Elle est très bien. J’ai quelques ambitions.

Source : Geny courses

Prioux Anthony
Anthony Prioux

A propos de l’auteur, Anthony Prioux