Prix du Var - course pmu du 13 février 2019

Pronostic quinté du 13 février 2019 – Prix du Var

L’analyse de la course avec le tocard et la base du quinté

Ce pronostic quinté du 13 février aura comme support le prix du Var, un gros handicap (référence +22) inscrit au programme de la réunion premium qui aura lieu sur l’hippodrome de Cagnes sur mer. Cette course de plat dotée de 52000 € d’allocations a réuni 16 partants âgés de 4 ans et plus qui s’affronteront aux alentours de 13h45 sur le parcours des 2000 mètres corde à gauche de la piste en sable fibré.

Le favori du pronostic

Mieux placé dans les stalles cette fois-ci, ROYAL BOWL (n°6) semble tout à fait capable de terminer à l’arrivée de ce tiercé. Contrairement à sa dernière tentative dans la course référence, ce représentant de l’entraînement de Charley Rossi s’élancera, en effet, avec un numéro de corde très avantageux ce mercredi. Il devrait donc rapidement pouvoir appliquer sa tactique de prédilection, à savoir galoper parmi les chevaux de tête. En pleine possession de ses moyens à l’heure actuelle et très à l’aise sur le sable fibré, ce fils de Turtle Bowl et Monarquia devrait logiquement lutter pour la victoire. Il sera le favori de ce pronostic.

La base incontournable

En pleine possession de ses moyens à l’heure actuelle, LANANA (n°3) semble constituer une base solide dans ce quinté+. Comme le montre sa plus récente tentative dans un gros handicap qui se disputait sur ce tracé, cette jument entraînée par Robert Collet est au top de sa forme et son aptitude au parcours est avérée. Mercredi, elle va affronter ses aînés, ce qui n’est jamais facile à réaliser. On notera néanmoins qu’elle avait obtenu de bons résultats dans des conditions similaires l’an passé. On notera également qu’elle sera associée à Tony Piccone, un jockey qui aurait pu monter le concurrent présenté par Charley Rossi. Il faut très certainement y voir un signe de confiance de sa part. De plus, elle aura l’avantage de s’élancer avec une position ultra favorable dans les stalles de départ. Avant le coup, cette fille de Sepoy et Anandara semble donc offrir pas mal de garanties et elle devrait pouvoir s’octroyer l’une des cinq premières places à l’arrivée de cet événement. Les amateurs de paris combinés en formule champ réduit pourront donc s’appuyer sur sa candidature sans prendre trop de risques.

Le tocard du quinté

De mieux en mieux placé sur l’échelle des valeurs, ELLERMAN (n°11) semble être le bon tocard de ce quinté du 13 février. Ce pensionnaire de l’écurie de Richard Chotard ne cesse d’être baissé au poids par le handicapeur et il a désormais retrouvé la valeur qui lui avait permis de prendre la quatrième place de ce gros handicap l’an dernier. En théorie, il a donc la pointure pour rivaliser avec des chevaux de ce calibre. Ce fils de Zoffany et Misscomplacent n’a certes jamais donné d’espoirs à ses preneurs lors du dernier gros handicap qu’il a disputé mais il évoluait sur une distance beaucoup trop longue pour ses réelles aptitudes (2500 mètres). Auparavant, il n’avait pas démérité à plusieurs reprises mais il avait la lourde tâche de rendre du poids à tous ses rivaux. Il ne faut donc pas le condamner sur ces relatifs faux-pas d’autant que, cette fois-ci, il sera muni d’oeillères pleines, un artifice qui lui a déjà permis d’obtenir de bons résultats (une deuxième et une cinquième place en deux tentatives). Nanti d’un numéro de corde correct, il n’y aurait vraiment rien d’étonnant à le voir pimenter les rapports en cas de défaillance des favoris.

L’outsider spéculatif

ANY GUEST (n°14) n’est pas des plus régulier dans ses performances mais il obtient parfois de bons classements lorsque les circonstances de course lui sont favorables. Mercredi, cet élève de Georgios Alimpinisis courra sur le sable fibré, une surface qui correspondra parfaitement à ses aptitudes. La distance sera également à son entière convenance comme le montre sa dernière tentative dans une course pmu disputée sur le parcours qui nous intéresse. Ce jour-là, il ne franchissait le poteau d’arrivée qu’en sixième position mais il devait porter le top-weight et rendait du poids au partenaire de Christophe Soumillon. Hors ce coup-ci, il le retrouvera avec un net avantage au poids. Il y a donc de la revanche dans l’air. Nanti d’un bon numéro dans les stalles de départ, il pourrait parfaitement jouer les trouble-fête à l’arrivée de ce prix du Var ns’il bénéficie d’un bon déroulement de course. Les amateurs de bons outsiders pourront donc s’intéresser à sa candidature.

Les autres chevaux à jouer

FURIOUS DES AIGLES (n°8) n’a vraiment pas été gâté par le tirage au sort des places à la corde. Ce protégé de Corine Barande Barbe va, en effet, être contraint de partir complètement en dehors de la piste. Il ne rencontrera toutefois pas que des foudres de guerre ce mercredi et, s’il peut se rapprocher des chevaux de tête sans avoir à fournir trop d’efforts, il pourrait prendre une part active à l’arrivée de ce gros handicap. Il aurait donc été hasardeux de ne pas l’inclure dans ce prono. Dernièrement, JUST A FORMALITY (n°9) n’a pas été en mesure de tirer son épingle du jeu alors qu’il figurait parmi les favoris de l’épreuve. Muni d’oeillères pleines et de nouveau confié à Maxime Guyon, il essaiera de se rappeler au bon souvenir des parieurs. ANPAK (n°5) va redescendre de catégorie. Lors de ses deux premières sorties sur cette piste de Cagnes sur mer, ce cheval entraîné par Gina Rarick affrontait des chevaux de la trempe de Diwan Senora, Yuman, Walec, I Am Charlie, On The Sea, Crépusculedesdieux et Kayenne. Autant de chevaux qui auraient eu une première chance théorique à défendre s’ils avaient été déclarés partants dans cet événement. Par contre, il va évoluer pour la première fois sur une distance aussi longue. Avant le coup, il n’est donc pas évident de savoir s’il possède suffisamment de tenue pour réussir sur 2000 mètres. On notera néanmoins que son entraîneur l’a supplémenté pour être au départ. Elle doit sûrement avoir sa petite idée derrière la tête. On lui accordera donc une note de méfiance même si, avant le coup, c’est un gros coup de poker. Enfin, on s’intéressera à la candidature de ROVIGO (n°7), un concurrent en pleine forme qui sera nettement mieux placé dans les boîtes cette fois-ci. On aurait pu en citer d’autres.

La dernière minute

ZANZIBAR (n°12) est en excellente condition physique comme le montre sa récente victoire en compagnie de Christophe Soumillon. De nouveau associé à la cravache d’or en titre, il va tenter de confirmer malgré la pénalité de 3,5 kilos infligée par le handicapeur. Avant le coup, le retenir ou non dans une sélection sera surtout une affaire d’impression.

Le pronostic quinté gratuit

Pronostic en huit chevaux pour ce quinté du 13/02/2019 : 6 – 3 – 11 – 14 – 8 – 9 – 5 – 7

A la recherche des meilleurs pros

Statistiques des 5 meilleurs jockeys dans les gros handicaps :

  • Stéphane Pasquier (n°2) : 42% de réussite
  • Maxime Guyon (n°9) : 41% de réussite
  • Pierre-Charles Boudot (n°1) : 40% de réussite
  • Christophe Soumillon (n°12) : 35% de réussite
  • Tony Piccone (n°3) : 35% de réussite

Statistiques des 5 meilleurs entraîneurs dans les gros handicaps :

  • Charley Rossi (n°6) : 50% de réussite
  • Corine Barande Barbe (n°8) : 42% de réussite
  • Cédric Rossi (n°12) : 38% de réussite
  • Gina Rarick (n°5) : 35% de réussite
  • Marc Pimbonnet (n°10) : 33% de réussite

Les évolutions de poids

Au gré des baisses de poids ou des pénalités infligées par le handicapeur, chaque cheval voit sa situation sur l’échelle des valeurs évoluer d’un handicap à l’autre. Retrouvez, ci-dessous, ces évolutions de poids.

  • Zanzibar (n°12) : +3,5 kilos
  • Electron Libre (n°4) : -0,5 kilo
  • Any Guest (n°14) : -0,5 kilo
  • Royal Gift (n°16) : -0,5 kilo
  • Ellerman (n°11) : -1 kilo
  • Imprimeur (n°13) : -2,5 kilos

N’ayant disputé que des courses pmu jusqu’à présent, Anpak (n°5) courra ce mercredi le premier gros handicap de sa carrière.

Les conditions de course

Gros handicap (référence +22) réservé à des chevaux entiers, hongres et juments de 4 ans et plus ayant couru depuis le 1er août 2018 inclus. Après l’arrivée de cet événement, FRANCE GALOP offrira un souvenir au propriétaire du cheval gagnant. 16 partants. Piste en sable fibré. Distance à parcourir : 2000 mètres corde à gauche. Les remises de poids (apprentis, jeunes jockeys et femmes jockeys) ne sont pas applicables dans cette épreuve. Allocations totales : 52000 € (Vainqueur : 26000 €, 1er accessit : 9880 €, 2ème accessit : 7280 €, 4ème place : 4160 €, 5ème place : 2080 €, 6ème place : 1560 €, 7ème place : 1040 €).

Les interviews des entraîneurs

Marc Pimbonnet : Lors d’une récente course pmu, Chasselay (n°1) n’a jamais donné d’espoirs à ses preneurs. Ce jour-là, mon cheval s’est un peu ressenti de sa fin d’année assez chargée et il m’a semblé un peu défraîchi. S’il porte le top-weight, c’est que le niveau n’est pas des plus relevés mais il faut voir ce qu’il peut réaliser à ce poids. J’aurais été plus confiant si ce quinté du 13 février s’était couru sur l’hippodrome corde à droite de Lyon La Soie. Il faut voir ce que cela va donner à Cagnes-sur-Mer, une piste à main gauche. Quoi qu’il en soit, il affiche un bon degré de forme lors des séances d’entraînement.

François-Xavier Belvisi : La dernière fois, Electron Libre (n°4) a pris un coup de tampon en début de parcours, ce qui lui a fait perdre des rangs. Par la suite, il n’a pas mal fini dans une course où il était très difficile de revenir de l’arrière-garde. Mon élève a logiquement progressé sur cette semi-rentrée. De plus, il a prouvé dernièrement son aptitude à la piste en sable fibré. Avant le coup, je l’estime capable d’obtenir un bon résultat dans ce tiercé.

Gina Rarick : Anpak (n°5) est actuellement au top de sa forme et il a bien travaillé, c’est ce qui m’a incité à le supplémenter ce mercredi. J’avais envie de l’essayer sur 2000 mètres et dans les gros handicaps, mais jusqu’à présent, il s’est montré décevant sur cette piste de Cagnes sur mer. Cette compétition va me permettre d’y voir plus clair mais je serais vraiment surprise de le voir conclure dans la combinaison gagnante de ce quinté+. Selon moi, il sera nettement plus performant à la rentrée en région parisienne.

Charley Rossi : En dernier lieu, Royal Bowl (n°6) avait hérité d’un mauvais numéro de corde, raison pour laquelle on a opté pour la course d’attente en venant le long de la corde. Ce jour-là, il a prouvé qu’il conservait son mot à dire en valeur 36. Dans ce prix du Var, mon pensionnaire a tiré un meilleur numéro dans les stalles et son jockey aura les ordres de le monter de façon plus offensive. Le matin à l’entraînement, il est resté dans un bel état de forme.

Julien Augé : Dernièrement, Rovigo (n°7) a bien tenu sa partie en dépit de son mauvais numéro dans les stalles de départ qui nous a obligé à patienter au sein du peloton. De plus, on n’a pas été servi par le rythme peu sélectif de l’épreuve. Cette fois, il affrontera ses aînés mais il s’élancera avec un bon numéro et, à l’issue d’un parcours sans encombre, il devrait bien courir. J’espère donc le voir disputer l’arrivée de ce quinté du 13 février, d’autant qu’il est resté en parfaite condition physique au travail. Tous les feux sont au vert.

Corine Barande Barbe : Furious des Aigles (n°8) reste sur une excellente performance dans un tiercé ne s’avouant battu qu’aux abords du poteau d’arrivée. Depuis, mon cheval est resté en pleine forme et il va aborder cet engagement avec de logique ambitions. Il faudra toutefois que tout se passe au mieux car il devra s’élancer tout à l’extérieur de la piste mais j’espère qu’il va réussir à tirer son épingle du jeu.

Christophe Escuder : Lors de sa dernière sortie dans un gros handicap, Just A Formality (n°9) n’a jamais donné d’espoirs aux parieurs qui avaient misé sur ses chances. Ce jour-là, il m’a déçu. Sa contre-performance s’explique après coup par le port des oeillères australiennes et, comme la course comportait beaucoup de partants, il ne s’est pas livré à fond. La piste en sable fibré ne représente pas forcément sa surface de prédilection mais le lot n’a vraiment rien d’extraordinaire. Sachez aussi qu’il est en pleine forme au boulot avant de courir ce quinté+. Mercredi, on va le munir d’œillères pleines et, s’il hérite d’un bon numéro de corde, il est en mesure de s’emparer d’un accessit.

Marc Pimbonnet : En dernier lieu, Combourg (n°10) m’a donné satisfaction s’octroyant la quatrième place d’un gros handicap uniquement réservé aux 4 ans. Mon pensionnaire est resté bien d’état mais affrontera ses aînés dans ce prix du Var, ce qui n’est jamais évident en début d’année. Il va ensuite avoir un bon engagement sur l’hippodrome de Chantilly, face seulement à ses contemporains. On ne peut cependant pas l’interdire pour prendre une place parmi les cinq premiers.

Richard Chotard : Ellerman (n°11) est un cheval qui est arrivé à l’écurie à l’automne dernier. Depuis son arrivée, force est de reconnaître qu’il n’a pas été tranchant. Dernièrement, il a sûrement trouvé la distance trop longue et la piste en gazon n’était pas à son goût. L’an passé, il avait conclu à l’arrivée de ce même événement. J’espère donc voir l’histoire se répéter à l’occasion de ce quinté du 13 février. Je vais le munir d’œillères suite aux récentes recommandations de son jockey.

Cédric Rossi : Zanzibar (n°12) est en pleine possession de ses moyens à l’heure actuelle. Pénalisé au poids par le handicapeur, il doit s’attaquer cette fois à plus forte partie. Maintenant, il est resté en très belle condition physique et connaît le parcours qui nous intéresse. De plus, il s’entend bien avec son jockey. Dès lors, j’en attends un bon résultat dans ce tiercé à condition qu’il puisse bénéficier d’un parcours favorable car il est nanti d’un mauvais numéro de corde.

Frédéric Rossi : Imprimeur (n°13) revient au sein de mon établissement après avoir été acheté à réclamer. C’est un cheval que je connais bien car je l’ai eu yearling et je l’avais ensuite entraîné dans ses premières années de compétition. Il est en pleine forme et a pris de la maturité. Ça valait le coup de tenter notre chance dans ce gros handicap où il n’y a pas de chevaux qui se détachent. Mon protégé se présentera sur son parcours de prédilection et il portera les oeillères australiennes. S’il a un parcours limpide, il est en mesure de prendre une part active à l’arrivée de ce quinté+. Je vous conseille de lui accorder un très large crédit.

Georgios Alimpinisis : La dernière fois, Any Guest (n°14) est allé trop à l’extérieur à mon goût, sur cette distance de 2000 mètres. S’il peut être monté parmi les chevaux de tête le long du rail, je crois en ses chances de réussite car le niveau de ce prix du Var n’est pas très relevé. Sachez qu’il affiche une excellente condition physique au travail.

Richard Chotard : Carlton Choice (n°15) est un chic cheval, régulier dans ses résultats. Si on excepte sa plus récente sortie, disputée sur une piste à l’état singulier. J’ai choisi de le supplémenter pour courir car le lot ne me semble pas d’un niveau exceptionnel. J’espère le voir bien se défendre même s’il doit évidemment faire ses preuves à ce niveau de la compétition. Sachez également que la distance à parcourir représente le maximum de sa tenue.

Matthieu Palussière : Royal Gift (n°16) est une pouliche que j’aime bien. Elle a d’ailleurs bien gagné dernièrement pour sa rentrée. Elle semble, depuis, avoir bien récupéré de ses efforts. Cependant sa candidature comporte pas mal d’inconnues. Ma jument fera son retour sur 2000 mètres et elle débutera dans les événements ce mercredi, elle qui n’a pas encore de titres dans les handicaps. Sa candidature comporte, vous l’aurez compris, pas mal de points d’interrogation.

Source : Geny courses

Les meilleurs pronostics de la presse et du web

Gros handicap en plat ou gros handicap en obstacles organisé par France Galop, course de trot attelé organisée par la SECF (Société d’encouragement du Cheval Français)… Quelle que soit la discipline retenue, ces quotidiens de la presse hippique et ces quelques sites de turf gratuit vous offrent les pronos de leur spécialiste pour le tiercé quarté quinté+ du jour proposé par le PMU. Retrouvez, ci-dessous, la synthèse des meilleurs pronostiqueurs de la presse hippique et des pronostics quinté gratuits des meilleurs sites de turf : Equidia (la chaîne des courses hippiques), Turfomania.fr (prono de Michel Pons, Sylvain Kerichard, Celestin Antunes ou Loïc Chaoudour), Canalturf.com (Prono de Stéphane Davy ou Nicolas Labourasse), Genybet et Geny courses (la rédaction : Bruno Diehl, Johan Gérard, Yann Daigneau, Christophe Meyer, Sébastien Longubardo ou Mario Putrino), Zeturf.fr (Le bookmaker qui vous promet les plus belles cotes et les meilleurs rapports), La Gazette des Courses, Radio Balances (Guillaume Covès), Bilto, RTL (On refait les courses avec Bernard Glass, Claude Piersanti, Dominique Cordier), Tierce Magazine (Prono Vérité).

La Gazette63791210216
Turfomania.fr72931081611
Equidia6397121021
Geny Courses63141289711
Canalturf.com736812111014
Zeturf.fr23768121011
Radio Balances86739121013
Bilto.fr736812131016
RTL9836107212
Tierce Mag.7836129102

L’analyse de Paris Turf

Analyse et pronostic gratuit de Paris Turf pour cette course support du tiercé quarté quinté du 13 février 2019 avec le défilé des partants, la course référence, les chevaux de base incontournables et les outsiders spéculatifs à grosse cote capables de pimenter les rapports. Ne manquez pas également le cheval repéré pour une autre course pmu inscrite au programme de la réunion premium qui aura lieu sur l’hippodrome de Cagnes sur mer. Les consultants : Paul Casabianca et Stéphanie Chastin.

Comment regarder ce tiercé quarté quinté en direct ?

Comme tous les mardis, le départ de l’épreuve événement support du quinté+ sera donné en début d’après-midi aux alentours de 13h45. Sur votre téléviseur, il existe deux solutions pour regarder cette course pmu en direct depuis l’hippodrome de Cagnes sur mer. Vous avez le choix entre Equidia, la chaîne des courses hippiques, et LCI (canal 26 de la TNT). Pour les parieurs qui préfèrent regarder les courses de chevaux sur internet, il existe plusieurs manières de procéder. Sachez que la plupart des opérateurs de paris hippiques dont le PMU propose, sur leur site web, un live de toutes les courses du jour. En général, ils prennent l’antenne 3 minutes avant le départ de chaque compétition. A noter que le trot.com et france-galop.com proposent également aux turfistes un service de streaming en live pour certains hippodromes.

Combien coûtera votre pari PMU ?

Retrouvez, ci-dessous, les tarifs de vos jeux en formule combiné. Les montants sont indiqués en fonction de la mise de base pour chaque pari. Au tiercé, la mise de base est de 1 euro. Au quarté, elle s’élève à 1.30 euro. Si vous jouez au quinté, elle passe à 2 euros. Pour le couplé, elle est fixée à 1.50 euro. A noter qu’il est possible de diviser ce montant par 2 en pariant suivant la formule Flexi proposée par le PMU (50% de la mise de base). Les parieurs qui jouent au quinté+ peuvent même diviser le coût de leur jeu par 4 en jouant à 25% de la mise de base.

Nombre de chevaux désignésMontant du pari (en euros)
TiercéQuartéQuinté+Couplé
314.50
441.309
5106.50215
62019.501222.50
73545.504231.50
8569111242
984163.8025254

Le cheval du jour

Ce prono exclusif et gratuit s’adresse aux turfistes qui aiment parier en ligne au jeu simple gagnant ou placé. Ce n’est pas forcément une base solide ni un coup sûr gagnant à l’arrivée car il s’élance souvent à une cote spéculative. Cet outsider capable de générer de beaux rapports possède toutefois une belle chance théorique à défendre lorsque l’on analyse ses résultats. Pariez en ligne sur les chances de ce cheval en jeu simple gagnant et jeu simple placé. Vous pouvez également l’inclure dans vos paris combinés Trios, Couplés, Multi, 2 sur 4 ou Pick 5 si la course est support de ce jeu.

HIPPODROME D’ANGERS – Réunion premium n°2 – Course pmu n°8 (Prix Jacques Moreau) – Départ prévu aux alentours de 15h47 – Trot attelé – Allocations totales : 24000 € – Distance à parcourir : 2700 mètres – Grande piste – Cendrée – 18 partants – Corde à gauche – Pour chevaux entiers et hongres âgés de 7 à 10 ans inclus (V à C) n’ayant pas gagné 180000 € au cours de leur carrière – Recul de 25 mètres pour les chevaux ayant gagné 90000 € ou plus. Deux réunions premium réservées aux trotteurs seront au programme sur Equidia ce mercredi. La première se déroulera sur la piste d’Angers et la seconde aura lieu sur l’hippodrome de Toulouse, dans le sud-ouest de la France. C’est sur la piste corde à droite de l’hippodrome d’Angers que se produira BARON DAIDOU (n°17), le cheval du jour de FT. Ce fils de Saxo de Vandel et Orange Douce courra la huitième épreuve du programme, une course au trot attelé réservée à des chevaux d’âge. Ce cheval très régulier dans ses résultats va y affronter bon nombre de concurrents qui n’ont désormais plus aucune marge avec leurs gains. A l’inverse de la plupart de ses adversaires du jour, ce protégé de Cyril Chenu reste, quant à lui, sur plusieurs bonnes performances réalisées dans des lots bien composés. Il vient notamment de faire jeu égal avec Charmante Fierté, Caucasien, Cap Lignerie et Bamour. Autant de trotteurs de qualité qui se sont mis en évidence sur l’hippodrome de Vincennes au cours du meeting d’hiver. Il a donc des lignes favorables à faire valoir quand on analyse ses performances. Bien engagé au plafond des gains ce mercredi, il semble parfaitement capable de tirer son épingle du jeu malgré son handicap de 25 mètres. On suivra donc sa prestation avec un grand intérêt tout en surveillant du coin de l’oeil le protégé de Pascal Danet, lequel sera sûrement plus à l’aise sur ce tracé plat corde à droite.

Comment jouer ce prono ?

Le conseil de jeu de Fréquence turf pour gagner : Pariez au PMU sur ce cheval en jouant au jeu simple car c’est le pari qui possède le meilleur taux de retour joueur. Son TRJ est, en effet, de 85%. Jouez 1/3 de votre mise en jeu simple gagnant et 2/3 de votre mise en jeu simple placé. En misant de cette manière, vous toucherez un rapport lucratif même s’il ne franchit pas le poteau d’arrivée en vainqueur.