Prix du Château de Compiègne - course pmu du 18 septembre 2018

Pronostic quinté du 18 septembre 2018 – Prix du Château de Compiègne

L’analyse de la course avec le tocard et la base du quinté

Ce pronostic quinté du 18 septembre aura comme support le prix du Château de Compiègne, un gros handicap (référence +20,5+22,5) inscrit au programme de la réunion premium qui aura lieu sur l’hippodrome de Compiègne. Cette course de plat dotée de 55000 € d’allocations a réuni 16 partants âgés de 3 ans qui s’affronteront aux alentours de 13h47 sur le parcours des 1800 mètres corde à gauche de la piste en gazon. A l’occasion de cette épreuve très difficile à analyser, le PMU met en jeu une tirelire d’1 million d’euros. Pour toucher ce rapport spéculatif, les parieurs qui auront la chance d’avoir trouvé les 5 chevaux composant la combinaison gagnante du quinté+ dans l’ordre devront également avoir le Numéro Plus sur leur ticket de jeu (1 chance sur 3000).

Le favori du pronostic

Jugée sr ce qu’elle a réalisé de mieux au cours de sa carrière, GOLDEN RAJSA (13) semble largement capable de terminer à l’arrivée de ce tiercé. Cette jument entraînée par Pauline Menges Antoine reste certes sur deux tentatives en demi-teinte mais elle a quelques excuses à faire valoir. Lors de sa dernière sortie, elle effectuait une rentrée n’ayant pas été vu en piste depuis plus de deux mois. Ce jour-là, elle n’a pas démérité mais le manque de compétition s’est fait sentir dans la phase finale. Auparavant, elle avait bien couru face aux mâles terminant cinquième d’un gros handicap disputé sur cet hippodrome de Compiègne. Mardi, cette fille de Rajsaman sera confiée à Christophe Soumillon et elle portera les oeillères pour la première fois de sa carrière. A la faveur de quelques progrès, elle devrait logiquement se retrouver aux prises pour la victoire malgré un numéro de corde peu enviable. Elle sera la favorite de ce pronostic.

La base incontournable

En pleine possession de ses moyens, LADY SIDNEY (5) constitue une base solide dans ce quinté+. Lors de ses trois dernières sorties, cette protégée de Romain Le Dren Doleuze compte, en effet, deux accessits d’honneur et une victoire. Mardi, elle évoluera sur un parcours à son entière convenance et elle s’élancera avec un excellent numéro de corde. Elle aura donc de nombreux atouts dans son jeu et on peut légitiment espérer la voir s’octroyer l’une des cinq premières places à l’arrivée de cet événement. Les amateurs de paris combinés en formule champ réduit pourront donc s’appuyer sur sa candidature sans prendre trop de risques.

Le tocard du quinté

De mieux en mieux placée au poids, GNILY (14) semble être le bon tocard de ce quinté du 18 septembre. Suite à ces échecs à répétition, cette pensionnaire de l’écurie de Brigitte Renk n’a, en effet,  cessé de dégringoler sur l’échelle des valeurs (-4 kilos depuis le début de l’année). Cette fille d’Arcano avait pourtant obtenu une probante quatrième place dans un gros handicap couru en début de saison à Saint-Cloud. Ce jour-là, elle terminait dans le sillage de Scala Regia et Golden Rajsa tout en devançant nettement Passion Nonantaise. Autant de concurrentes qui figureront parmi les favorites de cet événement. Elle possède vraiment une bonne chance théorique à défendre si on la juge sur ce bon résultat et il n’y aurait donc rien d’étonnant à ce qu’elle pimente les rapports en cas de défaillance des favoris.

L’outsider spéculatif

Après un bon début de saison ponctué par deux accessits dans des gros handicaps analogues, SCALA REGIA (9) avait quelque peu accusé le coup par la suite alors qu’elle semblait en mesure de franchir le poteau en tête dans cette catégorie. On notera toutefois qu’elle vient d’afficher un net regain de forme en s’emparant de la cinquième place d’un gros handicap disputé sur la piste en sable fibré de l’hippodrome de Deauville. Ce jour-là, elle tenait bien sa partie jusqu’au bout après avoir pourtant pris le tournant final le nez au vent en troisième épaisseur. Mardi, elle va certes courir pour la première fois sur une distance aussi longue mais, munie d’oeillères australiennes, elle pourrait parfaitement jouer les trouble-fête à l’arrivée de ce prix du Château de Compiègne. Les amateurs de bons outsiders pourront donc s’intéresser à sa candidature.

Les autres chevaux à jouer

Alors qu’elle était entraînée par l’habile Christophe Ferland, MAYTIME (12) avait montré quelques limites à ce niveau de la compétition sans toutefois démériter. Elle avait, en effet, pris quelques places d’honneur. Présentée à réclamer le mois dernier, elle rejoignait les boxes d’Yvonne Vollmer suite à son avant-dernière sortie. Dernièrement, cette fille de Henrythenavigator faisait donc ses grands débuts pour son nouvel entraîneur et, ce jour-là, elle a fourni une remarquable fin de course après avoir longtemps galopé en queue de peloton. Mardi, elle évoluera sur un tracé qui ne favorise guère les attentistes mais elle s’élancera avec un bon numéro de corde. Si son jockey parvient à lui faire prendre un bon départ, elle pourrait éventuellement compléter la combinaison gagnante. PASSION NONANTAISE (3) est une attentiste et son jockey doit absolument préserver sa pointe de vitesse jusqu’à l’entrée de la dernière ligne droite pour qu’elle parvienne à tirer son épingle du jeu. De plus, elle est prise assez haut par le handicapeur et, comme le montre sa musique, elle doit souvent se contenter de petites places dans les gros handicaps. Cette élève de Jean-Paul Gauvin possède toutefois une chance régulière à défendre dans ce lot de femelles et il aurait été hasardeux de ne pas l’inclure dans ce prono. MADIVA (10) va retrouver un lot à sa portée ce mardi et elle sera montée par Olivier Peslier. A la faveur d’un bon déroulement de course, cette protégée de Frédéric Rossi pourrait s’emparer d’une éventuelle quatrième ou cinquième place.  NAMASJAR (6) n’a plus de marge au poids depuis son succès dans cette catégorie. On notera toutefois que la handicapeur a récemment revu sa valeur à la baisse. Voilà qui pourrait lui permettre de se rappeler au bon souvenir des parieurs. On aurait pu en citer d’autres.

La dernière minute

ZAITANA (4) vient de courir dans des courses pmu de niveau listed-race sans pouvoir se mettre en évidence. Mardi, son entraîneur, Rodolphe Collet, change son fusil d’épaule en la présentant dans ce gros handicap où elle va porter pas mal de poids. On notera qu’elle avait radicalement lors de sa seule et unique tentative dans cette catégorie mais elle s’était élancée avec un mauvais numéro de corde. Dès lors, il ne faut peut-être pas la condamner hâtivement. Avant le coup, le retenir ou non dans une sélection sera surtout une affaire d’impression.

Le pronostic quinté gratuit

Pronostic en huit chevaux pour ce quinté du 18/09/2018 : 13 – 5 – 14 – 9 – 12 – 3 – 10 – 6

A la recherche des meilleurs pros

Statistiques des 5 meilleurs jockeys dans les gros handicaps :

  • Marc Nobili (n°4) : 75% de réussite
  • Cyrille Stéfan (n°7) : 66% de réussite
  • Théo Bachelot (n°9) : 47% de réussite
  • Pierre-Charles Boudot (n°3) : 40% de réussite
  • Stéphane Pasquier (n°16) : 39% de réussite

Statistiques des 5 meilleurs entraîneurs dans les gros handicaps :

  • Rodolphe Collet (n°4) : 72% de réussite
  • Pia Brandt (n°7) : 50% de réussite
  • Brigitte Renk (n°14) : 44% de réussite
  • Pauline Menges Antoine (n°13) : 42% de réussite
  • Stéphane Wattel (n°9) : 40% de réussite

Les évolutions de poids

Au gré des baisses de poids ou des pénalités infligées par le handicapeur, chaque cheval voit sa situation sur l’échelle des valeurs évoluer d’un handicap à l’autre. Retrouvez, ci-dessous, ces évolutions de poids.

  • Namasjar (n°6) : -2 kilos
  • La Poutanesca (n°11) : -1,5 kilo
  • Bubble Bath (n°1) : -1 kilo
  • Magic Song (n°8) : -1 kilo
  • Gnily (n°14) : -1 kilo
  • Madiva (n°10) : -0,5 kilo
  • Maytime (n°12) : -0,5 kilo
  • Bella Bolide (n°7) : +3 kilos

Les conditions de course

Handicap divisé (référence +20,5+22,5) réservé à des pouliches et juments âgées de 3 ans et au-dessus ayant couru depuis le 1er mars 2018 inclus. Distance à parcourir : 1800 mètres. Corde à gauche. Etat du terrain : bon. Piste en gazon. Après l’arrivée de cet événement, France Galop offrira un souvenir au propriétaire du cheval gagnant. Allocations totales : 55000 € (Vainqueur : 27500 €, 1er accessit : 10450 €, 2ème accessit : 7700 €, 4ème place : 4400 €, 5ème place : 2200 €, 6ème place : 1650 €, 7ème place : 1100 €).

Les interviews des entraîneurs

César Alonso Pena : Bubble Bath (1) est en bonne forme le matin lors des séances d’entraînement. Sachez également que la distance à parcourir et l’état du terrain correspondront parfaitement à ses aptitudes. Cependant, elle portera le top-weight étant prise un peu haute par le handicapeur. Dès lors, sa tâche s’annonce difficile avec ce poids et elle aura sûrement du mal à participer activement à l’arrivée de ce quinté du 18 septembre.

Bernard Goudot : Suite à ses deux succès consécutifs dans des courses pmu, Speak Now (2) a été logiquement remontée sur l’échelle des valeurs. En 37,5, ma jument n’a désormais plus de marge de manoeuvre. Je pense néanmoins qu’elle sera plus à son affaire sur 1800 mètres face aux seules juments. Elle fera de son mieux et essaiera d’obtenir le meilleur résultat possible dans ce tiercé.

Jean-Pierre Gauvin : Passion Nonantaise (3) a besoin de courir de façon espacée pour donner sa pleine mesure. Dans ce quinté+, ma pensionnaire est compétitive pour les accessits mais ne possède pas beaucoup de marge pour le succès. Le fait d’affronter que des femelles est une belle opportunité et j’espère la voir bien courir.

Rodolphe Collet : Zaitana (4) reste sur des sorties correctes dans des listed-race. D’ailleurs lors de son avant-dernière sortie, elle a échoué de peu pour une place sur le podium, synonyme de caractère gras en vue d’une carrière de poulinière. Mardi, ma jument retrouvera la catégorie des gros handicaps à l’occasion de ce prix du Château de Compiègne et elle aura des ambitions justifiées.

Romain Le Dren Doleuze : Lady Sidney (5) aligne les bons résultats à ce niveau de la compétition. Dernièrement, elle s’est retrouvée tête et corde par la force des choses mais elle a bien tenu sa partie s’octroyant le premier accessit d’un gros handicap. Elle affiche une excellente condition physique à l’entraînement et n’affrontera que les femelles dans ce quinté du 18 septembre. Vous remarquerez aussi qu’elle avait très bien couru à Compiègne par le passé. A mon avis, elle va avoir une première chance à défendre dans ce lot qui n’a rien d’extraordinaire. Tous les feux sont au vert.

P. Brandt : Bella Bolide (7) est restée en pleine forme après son succès dans un récent tiercé. Elle a toutefois été pénalisée de 3 kilos par le handicapeur pour cette victoire. Mardi, il lui faudra prouver qu’elle peut être compétitive à ce poids. Je demande à voir. Elle aura quand même pour elle de n’affronter que des femelles.

Satoshi Kobayashi : Après avoir enlevé son quinté+ au printemps, Magic Song (8) n’a pu confirmer par la suite étant désormais prise haut sur l’échelle des valeurs. Elle me paraît donc mal placée sur l’échelle des valeurs. De plus, je me demande si elle n’accuse pas la répétition des efforts, elle qui a commencé assez tôt sa saison.

Stéphane Wattel : Scala Regia (9) est un peu moins tranchante cet été qu’au printemps dernier. Maintenant, ce parcours des 1800 mètres de Compiègne lui convient parfaitement. Personnellement, je serais très déçu qu’elle ne participer à l’arrivée de ce prix du Château de Compiègne.

Frédéric Rossi : Suite à son échec dans un gros handicap, on a décidé de présenter Madiva (10) dans une course pmu (réclamer) mais elle n’a jamais donné d’espoirs aux parieurs qui avaient misé sur ses chances. Certes, elle ne détient que peu de marge au poids. Pour le moment, ma protégée a surtout besoin de me rassurer en compétition car elle affiche un bon degré de forme avant de prendre part à ce quinté du 18 septembre.

David Smaga : J’ai préféré aligner La Poutanesca (11) dans ce tiercé face aux seules femelles plutôt que dans une course pmu face aux mâles. Mardi, ma pensionnaire reviendra sur une piste en gazon avec des ambitions. Sachez qu’un terrain souple jouerait en sa faveur.

Yvonne Vollmer : Lors du dernier quinté+ qu’elle a disputé, Maytime (12) a très bien tenu sa partie. Ce jour-là, ma protégée a été prise de vitesse à la sortie des stalles de départ mais elle a ensuite fourni un bel effort final dans l’ultime ligne droite. Mardi, ce sera un essai sur une distance plus longue. Je pense que le fait de courir sur le gazon en bon terrain ne va pas la déranger. A l’issue d’un bon parcours derrière les chevaux de tête alors elle pourrait obtenir un bon résultat dans ce quinté+.

Pauline Menges Antoine : Lors de sa dernière sortie, Golden Rajsa (13) n’a jamais donné d’espoirs à ses preneurs. Ce jour-là, j’ai été déçue par son résultat. Toutefois, dans les gros handicaps, ce sont les circonstances de course qui font la différence. De plus, le terrain souple était peut-être un peu moins à son avantage. Selon moi, ma jument pourrait prendre une part active à l’arrivée de ce prix du Château de Compiègne si elle bénéficie d’un bon parcours.

Brigitte Renk : Au printemps dernier lors d’une épreuve disputé en ligne droite à Maisons-Laffitte, Gnily (14) n’avait pas eu un déroulement de course en sa faveur. Après avoir bien couru sur l’hippodrome de Deauville, elle s’est montrée décevante la dernière fois. Elle est bien d’état mais on a besoin qu’elle nous rassure.

Fréddy Head : En dernier lieu, Zomara (15) s’est octroyée la sixième place d’un gros handicap. Ce jour-là, mon élève manquait sûrement de compétition n’ayant pas été vu en piste depuis plus de deux mois. Elle est venue un moment dans la ligne droite puis a un peu faibli aux abords du poteau d’arrivée. Elle est en forme ascendante. Selon moi, elle est parfaitement capable de tirer son épingle du jeu. Je vous conseille donc de lui accorder un très large crédit.

Source : Geny courses

Les meilleurs pronostics de la presse et du web

Gros handicap en plat ou en obstacles organisé par France Galop, course de trot attelé organisée par la SECF (Société d’encouragement du Cheval Français)… Quelle que soit la discipline retenue, ces quotidiens de la presse hippique et ces quelques sites de turf gratuit vous offrent les pronos de leur spécialiste pour le tiercé quarté quinté+ du jour proposé par le PMU. Retrouvez, ci-dessous, la synthèse des meilleurs pronostiqueurs de la presse hippique et des pronostics quinté gratuits des meilleurs sites de turf : Equidia (la chaîne des courses hippiques), Turfomania.fr (le site pour gagner plus souvent aux courses), Canalturf.com (Prono de Stéphane Davy ou Nicolas labourasse), Geny Courses (d’où Genybet, site spécialisé en paris sportifs et paris hippiques en ligne), Zeturf.fr (Le bookmaker qui vous promet les plus belles cotes et les meilleurs rapports), La Gazette des courses, Radio Balances (Guillaume Covès), Bilto, RTL (On refait les courses avec Bernard Glass, Claude Piersanti et Dominique Cordier), Tierce Magazine (Prono Vérité).

Turfomania.fr165119151334
La Gazette515163137912
Equidia5131516714113
Geny Courses135971516143
Canalturf.com51516731394
Zeturf.fr51679151136
Radio Balances537131561614
Bilto15165793612
RTL57133921615
Tierce Mag.54153716139

L’analyse de Paris Turf

Analyse et pronostic gratuit de Paris Turf pour cette course support du tiercé quarté quinté du 18 septembre 2018 avec le défilé des partants, la course référence, les chevaux de base incontournables et les outsiders spéculatifs capables de pimenter les rapports. Ne manquez pas également le cheval repéré pour une autre course pmu inscrite au programme de la réunion premium qui aura lieu sur l’hippodrome de Compiègne. Les consultants : Philippe Thévenon et Ludovic Conio.

Comment regarder ce tiercé quarté quinté en direct ?

Comme tous les mardis, le départ de l’épreuve événement support du quinté+ sera donné en début d’après-midi aux alentours de 13h47. Sur votre téléviseur, il existe deux solutions pour regarder cette course pmu en direct, soit via Equidia, la chaîne des courses hippiques, ou LCI (canal 26 de la TNT). Pour les parieurs qui préfèrent regarder les courses de chevaux sur internet, il existe plusieurs manières de procéder. Sachez que la plupart des opérateurs de paris hippiques dont le PMU propose, sur leur site web, un live de toutes les courses du jour. En général, ils prennent l’antenne 3 minutes avant que les chevaux ne s’élancent. A noter que le trot.com et france-galop.com proposent également un service de streaming en live pour certains hippodromes.

Combien coûtera votre pari PMU ?

Retrouvez, ci-dessous, les tarifs de vos jeux en formule combiné. Les montants sont indiqués en fonction de la mise de base pour chaque pari. Au tiercé, la mise de base est de 1 euro. Au quarté, elle s’élève à 1.30 euro. Si vous jouez au quinté, elle passe à 2 euros. Pour le couplé, elle est fixée à 1.50 euro. A noter qu’il est possible de diviser ce montant par 2 en pariant suivant la formule Flexi proposée par le PMU (50% de la mise de base). Les parieurs qui jouent au quinté+ peuvent même diviser le coût de leur jeu par 4 en jouant à 25% de la mise de base.

Nombre de chevaux désignésMontant du pari (en euros)
TiercéQuartéQuinté+Couplé
314.50
441.309
5106.50215
62019.501222.50
73545.504231.50
8569111242
984163.8025254

Le cheval du jour

Ce prono exclusif et gratuit s’adresse aux turfistes qui aiment parier en ligne au jeu simple gagnant ou placé. Ce n’est pas forcément une base solide ni un coup sûr gagnant à l’arrivée car il s’élance souvent à une cote spéculative. Cet outsider capable de générer de beaux rapports possède toutefois une belle chance théorique à défendre lorsque l’on analyse ses résultats. Pariez en ligne sur les chances de ce cheval en jeu simple gagnant et jeu simple placé. Vous pouvez également l’inclure dans vos paris combinés Trios, Couplés, Multi, 2 sur 4 ou Pick 5 si la course est support de ce jeu.

HIPPODROME DE LAVAL – Réunion premium n°3 – Course pmu n°6 (Prix Varenne) – Départ prévu aux alentours de 18h45 – Trot attelé – Allocations totales : 19000 € – Course européenne – Distance à parcourir : 2875 mètres – Piste en sable – 17 partants – Corde à gauche – Pour mâles, femelles et hongres âgés de 5, 6 et 7 ans n’ayant pas gagné 80000 € au cours de leur carrière : En début de carrière, alors qu’elle était entraînée par Loïc Marie Dalifard, CALYPSO QUEEN (11) avait montré qu’elle possédait un beau brin de qualité. On l’avait notamment vu remporter ses deux premières sorties au trot attelé en province avant de prendre quelques accessits. Présentée au trot monté à la fin de son année de 4 ans, cette fille de Scipion du Goutier avait rapidement prouvé qu’elle était faite pour porter l’homme. En effet, après une méritoire quatrième place derrière Calin du Rhonneau et Cocktail Blanc sur l’hippodrome des Sables d’Olonne non sans jouer de malchance, elle gagnait ensuite deux courses pmu d’affilée sur l’hippodrome de Vincennes en compagnie de Franck Nivard. Ce jour-là, elle dominait des juments de le trempe de Capella du Vivier, Coalinga City, Chipie de Fokissar. Elle a donc d’excellentes lignes à faire valoir quand on étudie ses résultats. Absente des pistes durant de longs mois, elle n’a fait son retour à la compétition que cette année effectuant plusieurs parcours de remise en route chez Yvan Gautier avant de rejoindre les boxes de Franck Nivard. D’entrée de jeu, elle s’octroyait une bonne deuxième place sur la piste de Cherbourg en compagnie de son nouvel entraîneur n’étant battue que par Crossfire, un très bon cheval qui enchaîne les victoires avec désinvolture. Mardi, elle va découvrir un bel engagement face à une opposition à sa portée et elle pourrait combler une partie de son important retard de gains en franchissant le poteau d’arrivée en tête. On suivra donc sa performance avec un certain intérêt.

Le conseil de jeu de Fréquence turf pour cette course : Pariez au PMU sur ce cheval en jouant 1/3 de votre mise en jeu simple gagnant et 2/3 de votre mise en jeu simple placé. En misant de cette manière, vous toucherez un rapport lucratif même s’il ne franchit pas le poteau en vainqueur.