Prix de Saint-Georges de Didonne - course pmu du 1 decembre 2018

Pronostic quinté du 1er décembre 2018 – Prix de Saint-Georges de Didonne

L’analyse de la course avec le tocard et la base du quinté

Ce pronostic quinté du 1er décembre aura comme support le prix de Saint-Georges de Didonne, une course de trot attelé inscrite au programme de la réunion premium qui aura lieu sur l’hippodrome de Vincennes. Cette compétition dotée de 80000 € d’allocations a réuni 18 partants âgés de 6 et 7 ans inclus n’ayant pas gagné 280000 € au cours de leur carrière. Tous ces concurrents s’affronteront aux alentours de 15h15 sur le parcours des 2850 mètres corde à gauche de la grande piste et il seront répartis sur deux échelons de départ (handicap de 25 mètres pour les chevaux ayant gagné 130000 € ou plus). A l’occasion de cette épreuve, le PMU met en jeu une tirelire d’1 million d’euros. Pour toucher ce rapport spéculatif, les parieurs qui auront la chance d’avoir trouvé les 5 premiers chevaux composant la combinaison gagnante du quinté+ dans l’ordre devront également avoir le Numéro Plus sur leur ticket de jeu (1 chance sur 3000).

Le favori du pronostic

Jugée sur ce qu’elle a réalisé de mieux au cours de sa carrière, BORA BORA JIEL (n°11) semble tout à fait capable de terminer à l’arrivée de ce tiercé. Comme le montre sa musique, cette représentante de la casaque de Jean Luck n’est pas une jument de tout repos mais elle possède de la qualité. Lors du précédent meeting d’hiver, elle avait alterné le bon et le moins bon mais lorsqu’elle avait trotté d’un bout à l’autre du parcours, elle avait fait l’arrivée dans des lots bien composés. Cette saison, depuis son retour en piste, elle tarde à se mettre en évidence. On notera toutefois qu’elle s’annonçait compétitive pour les accessits au moment de sa faute dans l’étape nantaise du Grand National du Trot. Associée Matthieu Abrivard, un driver en très grande forme qui la connaît parfaitement, cette fille de Rombaldi et Houba Houba Jiel pourrait se rappeler au bon souvenir des turfistes à l’issue d’un parcours sans encombres. Elle sera la favorite de ce pronostic.

La base incontournable

En important retard de gains, CALINO BELLO (n°3) semble constituer une base solide dans ce quinté+. Ayant connu des pépins de santé, ce pensionnaire de l’écurie de Jean-Paul Marmion n’a couru qu’à 23 reprises depuis ses premiers pas en piste, ce qui est très peu pour un cheval âgé de 6 ans. On notera qu’il a, tout de même, engrangé 123000 euros de gains, ce qui est remarquable. Troisième à Laval le jour de son retour à la compétition, ce rejeton de Jag de Bellouet et Palomina Bella a ensuite gagné deux épreuves province. Sa forme est donc sûre. Il va certes monter de catégorie ce samedi mais il évoluera sur un tracé sélectif qui lui a déjà bien réussi (Vainqueur pour sa seule et unique sortie sur la grande piste de Vincennes devant Chocho de Guez, un protégé de jean-Michel Bazire). Il évoluera donc sur un parcours à son entière convenance et il devrait logiquement s’octroyer l’une des cinq premières places à l’arrivée de cet événement. Les amateurs de paris combinés en formule champ réduit pourront donc s’appuyer sur sa candidature sans prendre trop de risques.

Le tocard du quinté

Jugée sur ses meilleurs titres, CREPE DE SATIN (n°14) semble être le bon tocard de ce quinté du 1er décembre. Cette jument entraînée par Bruno Marie possède une redoutable pointe de vitesse finale mais elle doit patienter au sein du peloton avant de trouver l’ouverture dans la dernière ligne droite, une tactique qui comporte pas mal d’aléas. On notera toutefois qu’elle a largement fait ses preuves en pareille société. On lui trouve, en effet, des lignes avec des chevaux de la trempe de Devirmont, Coach Franbleu, Ce Bello Romain, Cyriel d’Atom, Class de Loriol. Autant de trotteurs qui auraient figuré parmi les favoris des parieurs s’ils avaient été déclarés partants dans cet événement. Sa chance théorique est donc bien réelle. Associée à l’habile David Thomain et déferrée des 4 pieds, cette fille de Le Retour et Ina d’Avril paraît parfaitement capable de pimenter les rapports si elle bénéficie d’un déroulement de course limpide.

L’outsider spéculatif

COCKTAIL JULINO (n°12) est un tout bon cheval capable de suivre tous les trains et de fournir ensuite un bon effort dans la phase finale. Lors de ses plus récentes sorties, ce rejeton de Pagalor et Lady de Beauregard a prouvé qu’il était en pleine possession de ses moyens. Samedi, il ne sera pas associé à Matthieu Abrivard mais à Guillaume Martin, une professionnel plus connu dans les courses au trot monté. Il aurait toutefois été hasardeux de ne pas l’inclure dans ce prono car il affrontera un lot dans ses cordes et son aptitude à la grande piste n’est plus à démontrer. Il pourrait donc parfaitement jouer les trouble-fête à l’arrivée de ce prix de Saint-Georges de Didonne si son driver parvient à s’en servir correctement et si le rythme de l’épreuve est suffisamment sélectif. Les amateurs de bons outsiders pourront donc s’intéresser à sa candidature.

Les autres chevaux à jouer

Dans l’ensemble, CHICA DE JOUDES (n°16) fait preuve d’une louable régularité dans ses résultats rentrant aux balances quasiment après chaque tentative. Cette fille de Jag de Bellouet et Queschua Love possède de la qualité mais elle manque de changement de vitesse, raison pour laquelle son entraîneur-driver, Alain Laurent, est obligé de lancer de la course de loin avec elle. Lors d’une récente course pmu, elle n’a jamais donné d’espoirs à ses preneurs mais elle vaut assurément mieux que cela. On ne la condamnera donc pas là-dessus et on la jugera plutôt sur ses précédentes sorties au trot attelé sur ce champ de courses qui étaient toutes intéressantes. CITIZEN KANE (n°13) ne semble plus avoir beaucoup de marge et il lui faut désormais un bon parcours pour tirer son épingle du jeu. Samedi, cet élève de la famille Levesque va toutefois redescendre quelque peu de catégorie et il affrontera un lot dans ses cordes. Malgré son handicap initial de 25 mètres, on lui accordera donc une note de méfiance. BONEFISH LIFE (n°2) se montre régulier dans ses résultats et il semble avoir franchi un palier depuis qu’il court déferré des postérieurs. Bien engagé au premier poteau de départ, ce protégé de Cees F. Kamminga fera partie des nombreux candidats aux accessits. Enfin, on s’intéressera à la candidature de CABERNET (n°6), un élève de Pierre-Edouard Mary déferré des 4 pieds et confié à Jean-Michel Bazire. Bien engagé à la limite du recul, il essaiera de justifier la confiance de son entourage. On aurait pu en citer d’autres.

La dernière minute

BALZAC DE SOUVIGNE (n°10) a quelques titres à faire valoir et il est loin de constituer une impossibilité dans cet événement. Il aura cependant un bien meilleur engagement d’ici deux semaines dans le Prix de la Tremblade, une course où il n’aura pas le handicap de rendre 25 mètres. Il restera d’ailleurs ferré ce samedi. Avant le coup, le retenir ou non dans une sélection sera surtout une affaire d’impression.

Le pronostic quinté gratuit

Pronostic en huit chevaux pour ce quinté du 01/12/2018 : 11 – 3 – 14 – 12 – 16 – 13 – 2 – 6

A la recherche des meilleurs pros

Statistiques des 5 meilleurs drivers dans les événements :

  • Antoine Wiels (n°3) : 66% de réussite
  • Jean-Michel Bazire (n°6) : 58% de réussite
  • Michel Lenoir (n°10) : 50% de réussite
  • Thomas Levesque (n°13) : 45% de réussite
  • Matthieu Abrivard (n°11) : 44% de réussite

Statistiques des 5 meilleurs entraîneurs dans les événements :

  • Pierre-Edouard Mary (n°1) : 100% de réussite
  • Cees F. Kamminga (n°7) : 100% de réussite
  • Loïc Bernard Martin (n°13) : 60% de réussite
  • Michel Lenoir (n°10) : 58% de réussite
  • Jean-Paul Marmion (n°12) : 56% de réussite

Les meilleures réductions kilométriques

Les 5 chevaux possédant le meilleur record :

  • Chica de Joudes (n°16) : 1’11’5
  • Cochise Griff (n°7) : 1’11’6
  • Crêpe de Satin (n°14) : 1’11’9
  • Cocktail Julino (n°12) : 1’12’4
  • Boca Ecus (n°9) : 1’12’5

Les 5 chevaux possédant le meilleur chrono sur le parcours :

  • Cocktail Julino (n°12) : 1’12’9
  • Balzac de Souvigné (n°10) : 1’13’1
  • Chica de Joudes (n°16) : 1’13’4
  • Bora Bora Jiel (n°11) : 1’13’4
  • Berry Félin (n°15) : 1’13’5

Les conditions de course

Course de trot attelé s’adressant à des mâles, femelles et hongres âgés de 6 et 7 ans n’ayant pas gagné 280000 € au cours de leur carrière. Handicap de 25 mètres pour les chevaux ayant gagné 130000 € ou plus. Distance à parcourir : 2850 mètres. Corde à gauche. Grande piste. Mâchefer. 18 partants. Allocations totales : 80000 € (Vainqueur : 36000 €, 1er accessit : 20000 €, 2ème accessit : 11200 €, 4ème place : 6400 €, 5ème place : 4000 €, 6ème place : 1600 €, 7ème place : 800 €).

Les interviews des entraîneurs

Didier Brohier : L’an dernier, Canular (n°1) avait raté son meeting d’hiver et il ne fait actuellement que rattraper le temps perdu. Il enchaîne les courses mais je profite de sa bonne condition pour tenter ma chance dans ce quinté du 1er décembre. Même si c’est le moins riche du lot, il peut accrocher une place d’autant qu’il est associé à Yoann Lebourgeois, un driver qui marche sur l’eau à l’heure actuelle.

Cees F. Kamminga : Bonefish Life (n°2) tente pour la première fois sa chance au trot attelé sur la grande piste de Vincennes. Je ne pense pas que cela va lui créer des problèmes, bien au contraire. Jamais fautif et en grande forme, il change de catégorie à l’occasion de ce tiercé mais j’estime qu’il capable de tirer son épingle du jeu.

Jean-Paul Marmion : Calino Bello (n°3) a été arrêté pour des problèmes de jambes durant une bonne partie de l’année mais cela semble désormais derrière lui. Ses récentes performances dans des courses pmu sont toutes bonnes. Il retrouve son meilleur niveau. Dans ce quinté+, mon cheval retrouvera la grande piste mais cela ne peut que jouer en sa faveur. Selon moi, il est en retard de gains. Je vous conseille de lui accorder un large crédit.

Bruno Marie : Batum des Bruyères (n°4) a pris une bonne deuxième place au Croisé-Laroche mais il n’était pas parfait. Pour cette raison, je le laisse ferré des postérieurs car il n’a pas trop de pied. Il est en pleine possession de ses moyens et avec un bon déroulement de course, mon pensionnaire est en mesure de fournir un bel effort final dans la dernière ligne droite. Il pourrait compléter la combinaison gagnante. Crêpe de Satin (n°14), sa compagne d’écurie, s’est retrouvée dans les mauvais dos lors de sa plus récente sortie au trot attelé. Auparavant, ma jument courait très bien face à de bons chevaux comme Coach Franbleu. Elle a plus de classe que mon autre partant mais elle aura le handicap de rendre 25 mètres. Elle devra donc trotter dans le bon wagon pour donner sa pleine mesure. Si c’est le cas, elle peut participer activement à l’arrivée de ce prix de Saint-Georges de Didonne.

Damien Bonne : Cadet (n°5) réalise une bonne saison dans les deux spécialités mais je le trouve plus rapide au trot attelé. Dernièrement, après une faute au départ, il est revenu très bien finir. Samedi, il découvrira un engagement favorable au premier poteau de départ et sa condition physique est optimale lors des séances d’entraînement. Il reste toutefois délicat à driver.

Pierre-Edouard Mary : Voilà plusieurs semaines, Cabernet (n°6) s’était très bien comporté lors d’une course pmu disputée sur la petite piste alors qu’il n’était pas spécialement affûté. Je profite de ce bel engagement au premier échelon pour le déferrer des quatre pieds et le confier à Jean-Michel Bazire. J’en attends évidemment une très bonne performance dans ce quinté du 1er décembre. Tous les feux sont au vert.

Antoine Lhérété : Cochise Griff (n°7) bénéficie d’un bel engagement en tête dans ce tiercé. Cela dit, il faut qu’il me rassure. Il a été arrêté de nombreux mois pour des problèmes de genou. Ses premières courses étaient encourageantes, mais lors de la dernière, il n’était pas souple. On a fait le nécessaire depuis cette tentative. Il a été soigné.

Bruno Courault : Coquin de Fontaine (n°8) a connu quelques soucis à la fin de l’été et a bénéficié de soins qui semblent avoir porté leurs fruits. Il a couru en amélioration à Vincennes, tout en étant à court de préparation. Mon protégé n’est pas encore assez affûté mais il pourrait compléter la combinaison gagnante de ce quinté+.

Markku Vartiainen : Boca Ecus (n°9) a joué de malchance cette année. Elle a été victime de la maladie de Lyme et de coliques. Les derniers examens sont rassurants. Lors des séances d’entraînement, je peux vous garantir qu’elle est en pleine forme. À Vincennes, la montée de la grande piste n’est pas son fort mais elle sera idéalement engagée au premier échelon, raison pour laquelle je tente ma chance dans ce prix de Saint-Georges de Didonne.

Michel Lenoir : Balzac de Souvigné (n°10) n’a pas démérité dernièrement. Il n’a pas un bon programme dans l’immédiat. Il devra, en effet, rendre vingt-cinq mètres à des chevaux plus jeunes que lui. Cet événement va lui permettre de se maintenir en condition physique en vue de meilleurs engagements. Ferré, il aura certainement du mal à obtenir un bon résultat dans ce quinté du 1er décembre.

Jean-Luc Dersoir : Bora Bora Jiel (n°11) retrouve progressivement son meilleur niveau. Dernièrement, sans sa faute, elle aurait pu disputer les accessits. Elle reste un peu coquine. Elle n’est jamais meilleure que lorsqu’elle peut évoluer sur la grande piste. Malgré son handicap initial, elle me paraît détenir une chance régulière dans ce tiercé.

Loïc Bernard Martin : Lors d’une récente course pmu qui se déroulait sur l’hippodrome de Vincennes, Cocktail Julino (n°12) a très bien tenu sa partie. Il n’a ensuite pas d’autres engagements avant un mois. Il a l’air d’être à son top niveau en ce moment. Samedi, mon cheval sera associé à mon neveu, Guillaume Martin, un driver qui le connaît bien. S’il peut progresser dans le bon wagon, il devrait lutter pour la victoire dans ce tiercé.

Thomas Levesque : Citizen Kane (n°13) a eu le temps de reprendre de la fraîcheur. Nous avons préféré ce tiercé à celui de la semaine dernière. Il aura le handicap de rendre vingt-cinq mètres, ce qui n’est jamais évident à réaliser, mais j’espère un rythme soutenu. Face à une telle opposition, il est capable de conclure parmi les trois premiers chevaux à l’arrivée.

Gilles Delacour : Dernièrement, Berry Félin (n°15) a été malchanceux. C’est dommage car il avait du gaz. J’ai besoin de le revoir à Vincennes où il avait molli assez tôt lors de sa dernière sortie. Je ne demande qu’à le voir boucler un parcours propre. Il aura un meilleur engagement prochainement.

Alain Laurent : Chica de Joudes (n°16) n’a pas tellement bien couru à Auch. Elle n’a pas l’air d’apprécier les longs déplacements. Il ne faut pas tenir compte de cette prestation en demi-teinte. A l’entraînement, je vous assure qu’elle affiche un bon degré de forme. Samedi, ma jument aura le handicap de rendre 25 mètres mais elle sera bien engagée dans ce quinté+ et j’en attends un bon classement.

Jean-François Senet : Boccaccio (n°17) vient d’arriver à l’écurie. Il a travaillé deux fois, plutôt bien. Il est en forme comme l’indiquent ses derniers résultats à l’étranger mais dans des petits lots semble-t-il. Samedi, sa prestation dans ce prix de Saint-Georges de Didonne me permettra de mieux cerner ses possibilités et établir son futur programme.

Philippe Boutin : Banjo de la Noémie (n°18) a encore franchi un palier cette année. En tout cas, il vieillit remarquablement bien. Samedi, il sera très bien engagé au plafond des gains dans cet événement mais il faut savoir que son objectif se situera dans quelques jours à l’occasion d’une épreuve sous la selle. Cela dit, il va faire sa course.

Source : Geny courses

Les meilleurs pronostics de la presse et du web

Gros handicap en plat ou gros handicap en obstacles organisé par France Galop, course de trot attelé organisée par la SECF (Société d’encouragement du Cheval Français)… Quelle que soit la discipline retenue, ces quotidiens de la presse hippique et ces quelques sites de turf gratuit vous offrent les pronos de leur spécialiste pour le tiercé quarté quinté+ du jour proposé par le PMU. Retrouvez, ci-dessous, la synthèse des meilleurs pronostiqueurs de la presse hippique et des pronostics quinté gratuits des meilleurs sites de turf : Equidia (la chaîne des courses hippiques), Turfomania.fr (le site pour gagner plus souvent aux courses), Canalturf.com (Prono de Stéphane Davy ou Nicolas Labourasse), Geny Courses (d’où Genybet, site spécialisé en paris sportifs et paris hippiques en ligne), Zeturf.fr (Le bookmaker qui vous promet les plus belles cotes et les meilleurs rapports), La Gazette des Courses, Radio Balances (Guillaume Covès), Bilto, RTL (On refait les courses avec Bernard Glass, Claude Piersanti, Dominique Cordier), Tierce Magazine (Prono Vérité).

La Gazette51312213186
Turfomania.fr35241116812
Equidia31131121256
Geny Courses13813116212
Canalturf.com316813121614
Zeturf.fr13113122615
Radio Balances8365211316
Bilto6133125128
RTL6812312134
Tierce Mag.35241116812

L’analyse de Paris Turf

Analyse et pronostic gratuit de Paris Turf pour cette course support du tiercé quarté quinté du 1er décembre 2018 avec le défilé des partants, la course référence, les chevaux de base incontournables et les outsiders spéculatifs capables de pimenter les rapports. Ne manquez pas également le cheval repéré pour une autre course pmu inscrite au programme de la réunion premium qui aura lieu sur l’hippodrome de Vincennes. Les consultants : Philippe Thévenon et Benjamin Nisol.

Comment regarder ce tiercé quarté quinté en direct ?

Comme tous les samedis, le départ de l’épreuve événement support du quinté+ sera donné en milieu d’après-midi aux alentours de 15h15. Sur votre téléviseur, il existe deux solutions pour regarder cette course pmu en direct depuis l’hippodrome de Vincennes. Vous avez le choix entre Equidia, la chaîne des courses hippiques, et LCI (canal 26 de la TNT). Pour les parieurs qui préfèrent regarder les courses de chevaux sur internet, il existe plusieurs manières de procéder. Sachez que la plupart des opérateurs de paris hippiques dont le PMU propose, sur leur site web, un live de toutes les courses du jour. En général, ils prennent l’antenne 3 minutes avant le départ de chaque compétition. A noter que le trot.com et france-galop.com proposent également aux turfistes un service de streaming en live pour certains hippodromes.

Combien coûtera votre pari PMU ?

Retrouvez, ci-dessous, les tarifs de vos jeux en formule combiné. Les montants sont indiqués en fonction de la mise de base pour chaque pari. Au tiercé, la mise de base est de 1 euro. Au quarté, elle s’élève à 1.30 euro. Si vous jouez au quinté, elle passe à 2 euros. Pour le couplé, elle est fixée à 1.50 euro. A noter qu’il est possible de diviser ce montant par 2 en pariant suivant la formule Flexi proposée par le PMU (50% de la mise de base). Les parieurs qui jouent au quinté+ peuvent même diviser le coût de leur jeu par 4 en jouant à 25% de la mise de base.

Nombre de chevaux désignésMontant du pari (en euros)
TiercéQuartéQuinté+Couplé
314.50
441.309
5106.50215
62019.501222.50
73545.504231.50
8569111242
984163.8025254

Le cheval du jour

Ce prono exclusif et gratuit s’adresse aux turfistes qui aiment parier en ligne au jeu simple gagnant ou placé. Ce n’est pas forcément une base solide ni un coup sûr gagnant à l’arrivée car il s’élance souvent à une cote spéculative. Cet outsider capable de générer de beaux rapports possède toutefois une belle chance théorique à défendre lorsque l’on analyse ses résultats. Pariez en ligne sur les chances de ce cheval en jeu simple gagnant et jeu simple placé. Vous pouvez également l’inclure dans vos paris combinés Trios, Couplés, Multi, 2 sur 4 ou Pick 5 si la course est support de ce jeu.

HIPPODROME DE VINCENNES  – Réunion premium n°1 – Course pmu n°9 (Prix de Castellane) – Départ prévu aux alentours de 17h45 – Trot monté – Apprentis et lads-jockeys (Challenge Marolles-en-Brie) – Allocations totales : 48000 € – Distance à parcourir : 2850 mètres – Petite piste – 13 partants – Corde à gauche – Pour mâles, femelles et hongres âgés de 6 ans n’ayant pas gagné 160000 € au cours de leur carrière : Réunion premium intéressante ce samedi sur l’hippodrome du Plateau de Gravelle avec de nombreuses courses pmu susceptibles de générer quelques rapports spéculatifs. C’est au cours de cette réunion que se produira CESAR DE VRIE (n°12), le cheval du jour de FT. Ce représentant de l’entraînement de Louis Baudron disputera la dernière épreuve du programme, une course au trot monté qui se déroulera sur les 2850 mètres corde à gauche de la petite piste. Il y découvrira un engagement de rêve au plafond des gains face à une opposition à sa portée. Il est vrai que ce fils de Magnificent Rodney et Norka de Vrie a de sérieux titres à faire valoir lorsque l’on analyse ses performances. Lors du dernier meeting d’hiver, il avait, en effet, aligné les bons résultats dans des lots d’excellente facture obtenant 3 victoires et 3 accessits en 6 tentatives, soit 100% de réussite à la place et 50% de réussite à la gagne, des chiffres remarquables. On l’avait notamment vu s’intercalé entre les bons Caban Prior et Carly lors d’une course disputée en fin de meeting sur les 2700 mètres de la grande piste. Ce jour-là, il trottait 1’13’7, un chrono qui lui confère un important retard de gains. On l’avait également vu s’imposer sur ce tracé, son aptitude au parcours est donc largement avérée. Mis au repos au printemps, il a fait son retour à la compétition en fin d’été. Après deux disqualifications pour allures irrégulières, il vient de se rappeler au bon souvenir des parieurs en renouant avec la victoire sur l’hippodrome de Laval. Ce jour-là, il avait le handicap de rendre la distance et, malgré cela, il battait Casper et Crack d’Ariane, deux chevaux de qualité. Il est donc revenu à son meilleur niveau et, s’il ne fait pas la faute, il devrait logiquement doubler la mise ce samedi. On suivra donc sa performance avec un certain intérêt même si c’est loin d’être un coup sûr.

Comment jouer ce prono ?

Le conseil de jeu de Fréquence turf pour gagner : Pariez au PMU sur ce cheval en jouant 1/3 de votre mise en jeu simple gagnant et 2/3 de votre mise en jeu simple placé. En misant de cette manière, vous toucherez un rapport lucratif même s’il ne franchit pas le poteau en vainqueur.

A lire également