Prix de la Ville de Toulouse - course pmu du 10 novembre 2018
/ / Pronostic quinté du 10 novembre 2018 – Prix de la Ville de Toulouse

Pronostic quinté du 10 novembre 2018 – Prix de la Ville de Toulouse

L’analyse de la course avec le tocard et la base du quinté

Ce pronostic quinté du 10 novembre aura comme support le prix de la Ville de Toulouse, un gros handicap (référence +22) inscrit au programme de la réunion premium qui aura lieu sur l’hippodrome de La Cépière. Cette course de plat dotée de 52000 € d’allocations a réuni 16 partants âgés de 4 ans et plus qui s’affronteront aux alentours de 15h15 sur le parcours des 2400 mètres corde à droite de la piste en gazon. A l’occasion de cette modeste épreuve, le PMU met en jeu une tirelire d’1 million d’euros. Pour toucher ce rapport spéculatif, les parieurs qui auront la chance d’avoir trouvé les 5 premiers chevaux composant la combinaison gagnante du quinté+ dans l’ordre devront également avoir le Numéro Plus sur leur ticket de jeu (1 chance sur 3000).

Le favori du pronostic

Auteure d’une bonne rentrée sur l’hippodrome de Saint-Cloud, ALACOVIA (n°9) semble tout à fait capable de terminer à l’arrivée de ce tiercé. Cette élève de Patrick Monfort vient, en effet, d’obtenir une probante cinquième place alors qu’elle n’avait pas couru depuis plus de deux mois. Ce jour-là, elle faisait jeu égal avec Charmey et Gaillefontaine, deux chevaux qui ont ensuite fait l’arrivée d’un gros handicap. La ligne est donc particulièrement intéressante et elle lui confère une première chance à défendre. On peut également remarquer qu’elle se retrouve de mieux en mieux placée sur l’échelle des valeurs ayant été baissée au poids par le handicapeur. Nantie d’un bon numéro de corde, cette attentiste devrait logiquement lutter pour les premières places à l’issue d’un déroulement de course limpide. Elle sera la favorite de ce pronostic.

La base incontournable

Très régulier dans ses résultats, MOMOUR (n°7) constitue une base solide dans ce quinté+. Lors de ses 7 dernières sorties, ce représentant de l’entraînement de Fabrice Vermeulen s’est octroyé 3 victoires et 4 accessits, soit 100% de réussite dans les 3 premiers. Samedi, il va certes débuter dans les gros handicaps mais, en analysant ses performances, on lui trouve une ligne avec Libello et More Than This, deux chevaux ayant largement fait leurs preuves à ce niveau de la compétition. Il semble donc logique de lui voir une bonne chance en pareille société. On notera également qu’il sera monté par Christophe Soumillon et qu’il évoluera sur une distance à son entière convenance. Avant le coup, ce rejeton de Mizzen Mast aura donc pas mal d’atouts dans son jeu et il devrait logiquement s’octroyer l’une des cinq premières places à l’arrivée de cet événement. Les amateurs de paris combinés en formule champ réduit pourront donc s’appuyer sur sa candidature sans prendre trop de risques.

Le tocard du quinté

Jugé sur ce qu’il a réalisé de mieux au cours de sa carrière, YOUMAKEMECRAZY (n°5) semble être le bon tocard de ce quinté du 10 novembre. Au printemps dernier, ce pensionnaire de l’écurie de François Rohaut avait notamment obtenu une bonne quatrième place dans un gros handicap. Ce jour-là, il faisait jeu égal avec Bhageerathi, Garopaba, Lettyt Storm, Sommery et Goderville. Autant de chevaux qui ont confirmé lors de leurs sorties suivantes. Après cette bonne prestation, ce rejeton de Youmzain n’a couru qu’à deux reprises et il n’est pas parvenu à tirer son épingle du jeu sans toutefois être ridicule. Confié à François-Xavier Bertras, un spécialiste de la piste, il pourrait pimenter les rapports en cas de défaillance des favoris.

L’outsider spéculatif

DARK DESIRE (n°10) n’a couru qu’à 8 reprises cette année. Ce cheval entraîné par le redoutable John-Edward Hammond va donc bénéficier d’une certaine fraîcheur, un atout non négligeable en fin de saison face à des chevaux qui ont déjà beaucoup donné. Lors de son avant-dernière sortie, ce fils de Lope de Vega et Denial avait laissé une impression favorable alors qu’il était absent des pistes depuis le printemps. Il confirmait ensuite son regain de forme en fournissant un bon effort final à l’occasion d’un gros handicap disputé sur l’hippodrome de Chantilly. Samedi, il évoluera sur une distance qui correspondra parfaitement à ses aptitudes et il ne sera pas déragé par l’assouplissement des pistes. Monté par Ioritz Mendizabal, un jockey qui connaît bien cette piste corde à droite, il pourrait parfaitement jouer les trouble-fête à l’arrivée de ce prix de la Ville de Toulouse. Les amateurs de bons outsiders pourront donc s’intéresser à sa candidature.

Les autres chevaux à jouer

JUST A FORMALITY (n°8) vient de manifester sa forme en s’octroyant le second accessit d’un gros handicap analogue. Ce jour-là, il n’avait pas hérité d’un bon numéro de corde mais il s’est remarquablement défendu jusqu’au poteau d’arrivée. Mieux placé dans les stalles de départ cette fois-ci, cet élève de Christophe Escuder devrait prendre une part active à l’arrivée de cette compétition. WIN BOY (n°6) n’a pas démérité lors de ses deux plus récentes sorties. Samedi, ce protégé d’Olivier Trigodet va redescendre quelque peu de catégorie et il pourrait s’octroyer une quatrième ou cinquième place. Où en est SEE THE SUN (n°11) ?… Sa forme actuelle est certes sujette à caution mais il possède une chance théorique de premier ordre à ce poids. Il aurait donc été hasardeux de ne pas l’inclure das ce prono. Alors qu’il n’avait pas réussi à se mettre en évidence en deux tentatives à ce niveau de la compétition, TOP BY COCOONING (n°1) a surpris tout son monde en gagnant un gros handicap à la cote de 22/1. Suite à ce succès, il a été pénalisé de 4,5 kilos par le handicapeur et il va désormais devoir porter le top-weight. De ce fait, ce pensionnaire de l’écurie de Jean-Pierre Gauvin aura certainement du mal à doubler la mise. La forme aidant, il pourrait néanmoins figurer dans la combinaison gagnante. On aurait pu en citer d’autres.

La dernière minute

BADIA (n°13) est en grande forme comme le montre son récente troisième place dans une course pmu. Samedi, cette seconde représentante de l’entraînement de François Rohaut sera de nouveau munie d’oeillères pleines mais l’assouplissement des pistes ne jouera pas en sa faveur car elle semble meilleure en bon terrain. De plus, elle aura le désavantage de s’élancer avec un mauvais numéro de corde. Dans ces conditions, la retenir ou non dans une sélection sera surtout une affaire d’impression.

Le pronostic quinté gratuit

Pronostic en huit chevaux pour ce quinté du 10/11/2018 : 9 – 7 – 5 – 10 – 8 – 6 – 11 – 1

A la recherche des meilleurs pros

Statistiques des 5 meilleurs jockeys dans les gros handicaps :

  • Roberto-Carlos Montenegro (n°12) : 66% de réussite
  • Grégory Benoist (n°1) : 40% de réussite
  • Nicolas Perret (n°4) : 38% de réussite
  • Christophe Soumillon (n°7) : 36% de réussite
  • Mickaël Barzalona (n°8) : 35% de réussite

Statistiques des 5 meilleurs entraîneurs dans les gros handicaps :

  • John-Edward Hammond (n°10) : 52% de réussite
  • Olivier Trigodet (n°6) : 50% de réussite
  • Patrick Monfort (n°9) : 37% de réussite
  • Fabrice Vermeulen (n°7) : 37% de réussite
  • Jean-Pierre Gauvin (n°1) : 37% de réussite

Les évolutions de poids

Au gré des baisses de poids ou des pénalités infligées par le handicapeur, chaque cheval voit sa situation sur l’échelle des valeurs évoluer d’un handicap à l’autre. Retrouvez, ci-dessous, ces évolutions de poids.

  • Top By Cocooning (n°1) : +4,5 kilos
  • Momour (n°7) : +3 kilos
  • Jacksun (n°2) : +2,5 kilos
  • Youmakemecrazy (n°5) : -0,5 kilo
  • Dark Desire (n°10) : -0,5 kilo
  • Grand Gala (n°14) : -0,5 kilo
  • Certaldo (n°16) : -1 kilo
  • Solmina (n°3) : -3 kilos
  • See The Sun (n°11) : -3,5 kilos

Les conditions de course

Gros handicap (référence +22) réservé à des chevaux entiers, hongres et juments de 4 ans et au-dessus, ayant couru depuis le 1er mai de cette année inclus. Après l’arrivée de cet événement, FRANCE GALOP offrira un souvenir au propriétaire du cheval gagnant. 16 partants. Piste en gazon. Etat du terrain : très souple (indice pénétrométrique : 4,1). Corde à droite. Distance à parcourir : 2400 mètres. Position de la lice à la ligne d’arrivée : 0 mètre. Allocations totales : 52000 € (Vainqueur : 26000 €, 1er accessit : 9880 €, 2ème accessit : 7280 €, 4ème place : 4160 €, 5ème place : 2080 €, 6ème place : 1560 €, 7ème place : 1040 €).

Les interviews des entraîneurs

Jean-Pierre Gauvin : En dernier lieu, Top By Cocooning (n°1) m’a fait très plaisir en gagnant un événement. C’est un cheval qui avait montré de la qualité en début de carrière. Il retrouve son meilleur niveau ayant enlevé trois handicaps cette année. Ce quinté du 10 novembre est une suite logique de son programme. Il faut juste espérer que le terrain soit le plus lourd possible.

Michael Figge : Jacksun (n°2) vient de gagner une course pmu mais c’était plus facile. Avec les oeillères pleines, je pense que mon cheval est bien meilleur. Sachez qu’il a bien récupéré de ses efforts. Samedi, la distance à parcourir conviendra parfaitement à ses aptitudes et il a déjà gagné sur le gazon. Il a certes été pénalisé de 2,5 kilos par le handicapeur pour sa récente victoire mais je l’estime capable de prendre un accessit dans ce tiercé.

Jean-Laurent Dubord : Solmina (n°3) me paraît en bonne forme à l’heure actuelle et elle a souvent bien fait lors de sa deuxième sortie après une période de repos. En dernier lieu, ma jument n’a pas apprécié la distance. Ici, j’en escompte une bonne prestation tout en sachant que si le terrain venait à s’alourdir cela pourrait l’empêcher de participer à l’arrivée de ce quinté+.

Jérôme Reynier : Dernièrement, Imprimeur (n°4) n’a jamais donné d’espoirs aux parieurs qui avaient misé sur ses chances mais il a des excuses à faire valoir. Seuls les chevaux qui galopaient aux avant-postes ont tiré leur épingle du jeu alors que son jockey avait les ordres de le courir caché. Il s’est retrouvé enfermé et n’a pu véritablement s’exprimer dans la dernière ligne droite. Comme il est vraiment en pleine possession de ses moyens, je l’ai déclaré partant dans ce prix de la Ville de Toulouse.

Olivier Trigodet : Win Boy (n°6) est rentré de ParisLongchamp avec de la température. On lui a laissé du temps pour récupérer et il semble revenir en très bonne forme à l’entraînement. De plus, il a prouvé qu’il pouvait bien faire à ce niveau en 35,5 de valeur handicap. Ma seule interrogation reste l’état du terrain car il n’aime pas les pistes trop lourdes. Néanmoins, on aura la chance d’avoir Olivier Peslier et je pense qu’il devrait obtenir un bon résultat dans ce quinté du 10 novembre.

Jérémy Para : Momour (n°7) va se présenter au départ de ce tiercé en belle condition physique avec pas mal de fraîcheur. Certes, sa marge au poids est mince mais il est maniable et se monte près des chevaux de tête. C’est un des rares produits de l’étalon Mizzen Mast à se sortir des pistes bien souples.

Christophe Escuder : Just A Formality (n°8) vient de très bien se comporter dans un gros handicap qui se déroulait sur l’hippodrome de Marseille-Borély. Avec un meilleur numéro dans les stalles de départ, il aurait pu obtenir la deuxième place. Le cheval est au top de sa forme et il adore les pistes pénibles. Ma seule interrogation concerne les 2400 mètres. Toutefois, j’en attends une très bonne performance dans ce quinté+. Tous les feux sont au vert.

François Monfort : En dernier lieu, Alacovia (n°9) a effectué une bonne rentrée en s’octroyant la cinquième place d’une course pmu. Sur sa lancée, nous espérons une confirmation de sa part dans ce prix de la Ville de Toulouse. Sachez qu’elle est en belle condition physique lors des séances d’entraînement. C’est une jument qui aime galoper au contact des chevaux de tête et elle serait grandement avantagée par une piste bien souple. Avec la lice à zéro, un petit numéro de corde serait évidemment le bienvenu.

Antoine Sauty de Chalon : Lors de sa plus récente sortie dans un gros handicap disputé sur l’hippodrome de Chantilly, Dark Desire (n°10) a fourni un bel effort final sans avoir été très chanceux au moment de se dégager. Il court certes un peu rapproché ce samedi mais, si la piste est souple, je pense qu’il est en mesure de figurer dans la combinaison gagnante de ce quinté du 10 novembre. Je vous conseille donc de lui accorder un large crédit.

David Morisson : See The Sun (n°11) a du mal à retrouver la bonne carburation. Maintenant, sa situation sur l’échelle des valeurs s’est considérablement améliorée et il affectionne le profil de l’hippodrome de Toulouse. Sachez également que le terrain très souple ne le dérange pas. Je suis dans l’expectative avant de disputer ce tiercé et une place me satisferait amplement.

Ingrid Montenegro : Lors d’une récente course pmu disputée sur cette piste, Vicquemare (n°12) a été battu par une bonne jument sans avoir à rougir. L’hippodrome de Toulouse, c’est un peu son jardin. Il est vraiment en grande forme en ce moment. On tente donc notre chance dans ce quinté+. J’estime beaucoup ce vieux cheval qu’on préserve. La distance sera à son entière convenance.

Stéphane Labate : Grand Gala (n°14) aurait détenu une belle carte à jouer en deuxième épreuve du handicap divisé. Samedi, mon pensionnaire aura l’avantage d’évoluer sur un grand tracé corde à droite et l’assouplissement de la piste sera un atout supplémentaire. Avant le coup, je l’estime capable d’accrocher une place dans ce prix de la Ville de Toulouse.

Roberto Aon Picardo : Malte Brun (n°15) se retrouve au départ de la première épreuve, ce qui complique sérieusement sa tâche. Quoi qu’il en soit, mon protégé est actuellement en pleine possession de ses moyens et il n’aura pas l’excuse d’un terrain trop pénible. Si c’est le cas, seuls les 2400 mètres peuvent se révéler être le bout du monde. Cela dit, vu sa forme, s’il est battu, ce sera par des chevaux meilleurs que lui.

Frédéric Pardon : Certaldo (n°16) a tiré un bon numéro de corde et il sera bien placé au poids avec ce bottom-weight. Dernièrement, la distance était trop courte pour ses réelles aptitudes. Il s’est vite retrouvé loin des chevaux de tête. Il a déjà obtenu de bons résultats sur ce champ de course. Il s’était d’ailleurs imposé sur ce parcours au printemps dernier. J’aimerai bien que le terrain ne soit pas trop souple.

Source : Geny courses

Les meilleurs pronostics de la presse et du web

Gros handicap en plat ou gros handicap en obstacles organisé par France Galop, course de trot attelé organisée par la SECF (Société d’encouragement du Cheval Français)… Quelle que soit la discipline retenue, ces quotidiens de la presse hippique et ces quelques sites de turf gratuit vous offrent les pronos de leur spécialiste pour le tiercé quarté quinté+ du jour proposé par le PMU. Retrouvez, ci-dessous, la synthèse des meilleurs pronostiqueurs de la presse hippique et des pronostics quinté gratuits des meilleurs sites de turf : Equidia (la chaîne des courses hippiques), Turfomania.fr (le site pour gagner plus souvent aux courses), Canalturf.com (Prono de Stéphane Davy ou Nicolas Labourasse), Geny Courses (d’où Genybet, site spécialisé en paris sportifs et paris hippiques en ligne), Zeturf.fr (Le bookmaker qui vous promet les plus belles cotes et les meilleurs rapports), La Gazette des Courses, Radio Balances (Guillaume Covès), Bilto, RTL (On refait les courses avec Bernard Glass, Claude Piersanti, Dominique Cordier), Tierce Magazine (Prono Vérité).

La Gazette1087121954
Turfomania.fr7389126154
Equidia1086327913
Geny Courses10765312813
Canalturf.com1072118913
Zeturf.fr81079113612
Radio Balances5106815749
Bilto8105741363
RTL1046871151
Tierce Mag.108716945

L’analyse de Paris Turf

Analyse et pronostic gratuit de Paris Turf pour cette course support du tiercé quarté quinté du 10 novembre 2018 avec le défilé des partants, la course référence, les chevaux de base incontournables et les outsiders spéculatifs capables de pimenter les rapports. Ne manquez pas également le cheval repéré pour une autre course pmu inscrite au programme de la réunion premium qui aura lieu sur l’hippodrome de Toulouse la Cépière. Les consultants : Philippe Thévenon et Johan Gérard.

Comment regarder ce tiercé quarté quinté en direct ?

Comme tous les samedis, le départ de l’épreuve événement support du quinté+ sera donné en milieu d’après-midi aux alentours de 15h15. Sur votre téléviseur, il existe deux solutions pour regarder cette course pmu en direct. Vous avez le choix entre Equidia, la chaîne des courses hippiques, et LCI (canal 26 de la TNT). Pour les parieurs qui préfèrent regarder les courses de chevaux sur internet, il existe plusieurs manières de procéder. Sachez que la plupart des opérateurs de paris hippiques dont le PMU propose, sur leur site web, un live de toutes les courses du jour. En général, ils prennent l’antenne 3 minutes avant le départ de chaque compétition. A noter que le trot.com et france-galop.com proposent également aux turfistes un service de streaming en live pour certains hippodromes.

Combien coûtera votre pari PMU ?

Retrouvez, ci-dessous, les tarifs de vos jeux en formule combiné. Les montants sont indiqués en fonction de la mise de base pour chaque pari. Au tiercé, la mise de base est de 1 euro. Au quarté, elle s’élève à 1.30 euro. Si vous jouez au quinté, elle passe à 2 euros. Pour le couplé, elle est fixée à 1.50 euro. A noter qu’il est possible de diviser ce montant par 2 en pariant suivant la formule Flexi proposée par le PMU (50% de la mise de base). Les parieurs qui jouent au quinté+ peuvent même diviser le coût de leur jeu par 4 en jouant à 25% de la mise de base.

Nombre de chevaux désignésMontant du pari (en euros)
TiercéQuartéQuinté+Couplé
314.50
441.309
5106.50215
62019.501222.50
73545.504231.50
8569111242
984163.8025254

Le cheval du jour

Ce prono exclusif et gratuit s’adresse aux turfistes qui aiment parier en ligne au jeu simple gagnant ou placé. Ce n’est pas forcément une base solide ni un coup sûr gagnant à l’arrivée car il s’élance souvent à une cote spéculative. Cet outsider capable de générer de beaux rapports possède toutefois une belle chance théorique à défendre lorsque l’on analyse ses résultats. Pariez en ligne sur les chances de ce cheval en jeu simple gagnant et jeu simple placé. Vous pouvez également l’inclure dans vos paris combinés Trios, Couplés, Multi, 2 sur 4 ou Pick 5 si la course est support de ce jeu.

HIPPODROME D’ARGENTAN – Réunion premium n°2 – Course pmu n°1 (Prix Artémis – Groupe A) – Départ prévu aux alentours de 11h35 – Trot attelé – Allocations totales : 21000 € – Distance à parcourir : 2875 mètres – Piste en sable – 13 partants – Corde à droite – Pour pouliches âgées de 4 ans ayant gagné au moins 2300 € mais pas 53000 € – Handicap de 25 mètres pour les chevaux ayant gagné 27500 € ou plus : ECLIPSE D’AUVRECY (n°12) est une pouliche régulière dans ses résultats. Cette élève de Jean-Loïc Claude Dersoir ne gagne certes pas souvent (1 succès en 25 sorties) mais elle rentre aux balances quasiment après chaque tentative. On remarquera également qu’elle est rarement disqualifiée pour allures irrégulières. Lors de ses plus récentes sorties, cette fille de First de Retz n’a pas démérité prenant quelques places dans des lots bien composés. On l’a notamment vu faire jeu égal avec des trotteurs de la trempe d’Electra du Vivier, Etincelle de Nieul, Earth Victory, Ermine du Lude, Epona de Daidou, Eldora, Ezia de Fourcade, Eclat de la Rouvre. Autant de chevaux qui auraient été plébiscités par les parieurs s’ils avaient été déclarés partants dans cette épreuve au trot attelé. Samedi, elle sera bien engagée au plafond des gains et elle évoluera sur un parcours à main droite qui correspondra parfaitement  ses aptitudes. Avant le coup, elle aura donc de nombreux atouts dans son jeu et elle devrait logiquement participer activement à l’arrivée de cette course pmu. Vu le niveau d’ensemble de l’opposition, cette représentante de la casaque de l’écurie Jeloca pourrait même renouer avec la victoire à l’issue d’un bon déroulement de course. On suivra donc sa performance avec un certain intérêt.

Le conseil de jeu de Fréquence turf pour gagner : Pariez au PMU sur ce cheval en jouant 1/3 de votre mise en jeu simple gagnant et 2/3 de votre mise en jeu simple placé. En misant de cette manière, vous toucherez un rapport lucratif même s’il ne franchit pas le poteau en vainqueur.

A lire également